7 choses à faire pour bichonner vos pieds de tomates

Récolter de magnifiques tomates que l'on a fait pousser dans son potager, c'est sans doute la chose dont les jardiniers sont le plus fiers.

Mais la tomate est une plante qui reste un long moment en place au potager : entre 4 et 6 mois. Pour éviter les accidents de parcours, dont certains peuvent lui être fatals, voici 7 choses que vous devriez faire pour mettre toutes les chances de votre côté.

Un épais tapis protecteur

Un épais tapis protecteur

1. Paillez généreusement

Pour garder la terre humide en permanence, un paillis épais (5 à 10 cm) sera étalé au pied des plants de tomates et tout autour.

Toutes sortes de mulchs peuvent convenir : tontes de gazon séchées, foin, paillettes de lin, etc...

Un autre avantage de mulcher est que les feuilles du bas (et parfois les premiers fruits) ne seront plus en contact direct avec le sol et ne risqueront pas d'attraper la pourriture.

2. Soignez l'arrosage

La tomate a horreur des à-coups d'arrosage. Un apport d'eau pas assez régulier peut provoquer la maladie du "cul-noir", où le dessous de la tomate est noir comme du charbon.

Trop d'eau peut aussi faire éclater les tomates.

Par contre, il faut éviter de mouiller les feuilles pour ne pas favoriser les maladies.

Lien souple en huit

Lien souple en huit

3. Ne serrez pas trop les liens

Pour ne pas entraver le grossissement des tiges, il y a une façon spéciale d'attacher les liens au tuteur : faites un 8 et laissez du mou autour de la tige.

 

Les orties ça se trouve partout !

Les orties ça se trouve partout !

4. Dopez-les au purin !

Une étude a montré que les plants arrosés plusieurs fois dans la saison avec du purin d'ortie produisaient nettement plus de tomates que les autres.

Je conseille de faire un arrosage au purin d'ortie dilué à 20% tous les 15 jours, jusqu'à la récolte des premiers fruits.

Une bonne association : l'oeillet d'inde

Une bonne association : l'oeillet d'inde

5. Accompagnez-les

Il y a 2 plantes compagnes qui ont des effets bénéfiques pour les tomates :

- les oeillets d'inde (ou tagètes) qui éloignent les nématodes, des vers microscopiques qui attaquent les racines des plants de tomates.

- le basilic qui renforce paraît-il le goût des tomates.

Par contre : éviter les pommes de terre à proximité des tomates, c'est trop propice au mildiou.

 

Ce pied va pousser sur 3 tiges

Ce pied va pousser sur 3 tiges

6. Simplifiez la taille

La culture traditionnelle des tomates préconise de faire pousser le plant avec une tige unique, ce qui peut donner des plants très hauts, jusqu'à 2m50 !

Je préfère laisser les plants se développer sur 2 ou 3 tiges. Ils sont alors plus forts pour résister au vent.

 

Un gourmand à éliminer

Un gourmand à éliminer. Cliquez sur l'image pour zoomer.

Tous les 2 ou 3 jours, il faut faire le tour de ses pieds de tomates pour éliminer les gourmands qui poussent parfois de façon spectaculaire.

A la fin de l'été, cela ne sert à rien d'enlever les feuilles pour faire mûrir les tomates car c'est la chaleur et non la lumière qui les fait mûrir.

Attention, les tomates cerise ne se taillent pas car elles sont très vigoureuses.

 

7. Soignez les maladies

Le mildiou est capable en cas de forte attaque, d'anéantir en quelques jours une plantation de tomates. Heureusement, il existe des solutions pour l'éviter :

  • Si vous habitez une région avec des étés humides :

- vous pouvez traiter préventivement à la bouillie bordelaise. Divisez le dosage par deux, car le cuivre qu'elle contient finit à la longue par empoisonner les sols (et nous avons déjà assez de métaux comme ça dans notre assiette !).

- une solution qui a été testée et qui donne d'excellents résultats, c'est d'installer des abris qui protègent les tomates de la pluie. Il faut que l'air circule, donc ces abris sont faits d'une paroi verticale (orientée pour abriter des vents dominants) et d'un "toit".

  • Dans les régions où les étés sont plus secs :

- aucun traitement et si le mildiou apparait (ce qui est rare), arracher les quelques feuilles atteintes. Le plus souvent, la maladie s'arrêtera là.

Pour aller encore plus loin et assurer une bonne récolte

J'ai publié un guide pratique sous le titre : "Anti-mildiou, la méthode pour faire pousser des tomates sans maladies et obtenir une savoureuse récolte". Cliquez sur le lien pour plus d'informations.

 

Et vous, je suis sûr que vous êtes aux petits soins pour vos tomates aussi ! Que pensez-vous de ces conseils et en appliquez-vous d'autres ?

Vous avez aimé cet article ?

Merci de partager cet article sur Facebook ou Google+ en cliquant sur un des boutons ci-dessous.
Si vous l'avez trouvé sympa, bien sûr !

      
 

Pour ne rater aucun des prochains articles et pour avoir accès à la Boîte à outils du Potagiste, inscrivez-vous, c'est gratuit :

Les commentaires :

    Add Comment Register

    Un avis sur cet article ? Donnez-le ici :

  1. Raymond :

    Bonjour,

    Merci pour cette excellent article. Je fais la même chose sauf le paillage. Mais c'est une très bonne idée pour protéger les feuilles et les fruits. Perso je mets parfois des tuiles pour laisser reposer les éventuels feuilles ou fruits qui toucheraient le sol. Je coupe aussi les feuilles qui sont au bas de la plantes et ne mets pas de basilic car ceux ci périssent très vite.
    Climat fort humide cette année et très froid.
    Bonne continuation.

  2. Merci beaucoup pour cet article. Les tomates d'un de mes clients ont la maladie. Il veut sulfater. Il faut dire qu'en RP il n'arrête pas de pleuvoir ...

    Bonne semaine et encore merci !

  3. Bonjour Nicolas

    Et si le traitement etait le debut du problème ?

    En médecine chinoise la maladie est l'expression de quelque chose !

    Le "mal a dit" :)

    • Chouette site que vous avez là messieurs Nicolas et Loic.
      mais la solution pour éviter les maladies n'est-elle pas de les faire sous serre?
      Amicalement

    • si toute fois on utilise des pailles seches pour rendre toujours humide le sol est ce que on droit appliquer la fertilisation comme fumier,compost.
      alors c`est juste un conseil

  4. Bonjour ;-)

    Nouveau jardinier, je suis contre le "suivisme" ambiant notamment concernant les tomates : je ne tutore pas mes pieds, je n'enlève pas les "gourmands" je laisse le pieds naturel quoi, j'ai une bonne à très bonne production de marmande, st pierre, coeur de boeufs etc ... les gourmands donnent des tomates aussi !!et les pertes sont faible vus le rendement; le pied ne souffre pas, je paille avec du foin faucher à la main(ce qui permet un excellent milieu biodiversifié) sur 10 cm et en rajoute régulièrement, j'ai implanter un goutte_à_goutte "maison" avec tuyau classique(15 et 19mm)en serpentin perçés de 8 trous ( fais avec fourchette de chef ! ;-p) tous les 15 cm et recouvert d'un demi tuyau en pvc, solidarisé avec des serflex ou colson (permet de déplacer l'ensemble et de s'en servir pour poser le pied sur les platebandes sans tasser la terre) alimenter en 3/4 (21/27) avec programmateur. c'est beaucoup de bouleau en mise en place mais une fois finis : plus de galère d'arrosage, de feuilles mouillées et optimisation de l'espace cultivable, les tuyaux sont protégés des uv, :-).

    • Nicolas :

      Bonjour Rémi et bienvenue !

      Merci pour ce retour d'expérience.
      Je trouve ta méthode de culture intéressante.
      Mais dans les petits potagers, la surface disponible est limitée.
      Un moyen de gagner de la place est de faire pousser les tomates sur des tuteurs.

      Bonne fin d'après-midi,
      Nicolas

  5. dorigord :

    Je suis un peu les mêmes techniques que toi. Cette année, je n'ai pas taillé : à voir les résultats. (d'habitude je laisse 2 à 3 grosses tiges).
    Lorsque je repique, je mets les plants bien penchés, pour qu'il y ait un maximum de racines le long de la tige
    J'ai mis des choux, non pas pour les tomates mais pour contrer les altises qui dévorent les choux : ils poussent normalement, alors qu'ailleurs, ils sont mangés en qq jours. J'ai ajouté aussi, toujours contre les altises, des feuilles et tiges de sureau hièble.
    SUR le paillage, j'ai mis des orties et du fumier de vache bien composté.
    J'arrose de temps en temps avec un mélange de purin d'ortie/consoude/pissenlit. Qqfois, j'ajoute aussi de la prêle (que j'achète, n'ayant pas de prêle). J'ai aussi mis des capucines aux pieds des tomates avec les choux, basilic, œillets d'inde et basilic

    • Nicolas :

      Bonsoir Dorigord,

      Je vois que chez toi, les tomates sont vraiment chouchoutées !

      Tu m'as fait mettre le doigt sur une erreur dans mon article : contrairement à ce que j'avais écrit, les choux peuvent parfaitement être cultivés à côté des tomates, même si ce voisinage n'apporte aucun bénéfice particulier.

      Bonne soirée à toi,
      Nicolas

      • dorigord :

        Effectivement, le chou n'apporte rien à la tomate, mais c'est la tomate qui protège le chou : ce n'est pas donnant-donnant. Tant pis pour la tomate. A moins que qqun sache en quoi la tomate peut bénéficier de la présence du chou.
        Bonne soirée

    • Pour mes plants de T. je fabrique des mottes pour mes semis, une fois mis en terre, je découpe le fond de bouteilles d'eau que je place dessus le pied pour accélérer la pousse et protéger les jeunes plants des limaces notamment, le paillage est autour; une fois le pied grandis dedans, je retire la bouteille et rajoute un mélange terre/terreau jusqu'au premières feuille, le paillage servant de "gabarit" : les racines repartent dans cet ajout, un peu comme quand on repique les plants et que l'on enterre jusqu'au premières feuilles, toujours pour les racines, pour finir je les mets sous tunnel mon goutte-à-goutte perso me les arrosant tout seul ;-P.

      pour info, les buveurs de café peuvent avantageusement arroser du marc de leurs cafés les bases de tout plants : tomates, courges, rosiers ... les éventuels pucerons iront voir ailleurs pendant 21 à 30 jours en plus de fournir un excellent engrais !! sinon les pieds d’absinthe sont des excellents attire-pucerons, quoique peu esthétique, c'est très efficace vous pouvez même vous amuser à mettre du café au pied de l'absinthe pour vérifier mes dires ;-D

  6. Bonsoir Nicolas, bonsoir dorigord et bonsoir tous les autres,

    Merci pour ce thème sur les tomates. Même si je n'ai pour l'instant que 2 pieds dont un cerise et l'autre olive, je prends note de tous ces précieux conseils. J'ai cueilli une petite grappe de T cerises et surveille attentivement que la première T olive.
    Bonne soirée et amitiés.
    bosoleil

    • dorigord :

      Bonsoir Bosoleil,
      Tu as plus de soleil et de chaleur que nous, car nous devrons encore patienter un peu pour déguster nos savoureuses tomates.
      Bonne soirée

  7. chantal :

    bonjour à tous

    cette année catastrophique 32 pieds de tomates foutus à cause d'une pluie continue en seine et marne depuis plusieurs semaines
    l'année prochaine je prévois un abri et je garde votre fiche conseil précieusement , donc pas de tomates pour 2012

    • Nicolas :

      Bonjour Chantal. Je te souhaite la bienvenue, même si j'aurais préféré que ce soit dans d'autres conditions.

      Pour te remonter le moral, dis-toi que comme ça, tu auras plus de temps pour t'occuper des autres cultures.

      A bientôt,
      Nicolas

  8. francis :

    boniour je debute dans le jardinage j ai un gros soussi avec la terre car tres argileuse comment faire pour l assouplir a+

    • Nicolas :

      Bonjour Francis,

      Surtout pas de sable, mais 3 choses à faire qui respectent la vie du sol :
      1) A l'automne, épandre une couche de compost (maison c'est mieux),
      2) puis semer un engrais vert (seigle par exemple)
      3) l'année suivante, pailler les cultures

      Petit à petiit, de l'humus vas se créer et le sol sera moins compact.

      Bonne journée,
      Nicolas

  9. Bonjour

    Merci pour ces conseils. J'habite au Québec et nous faisons un petit potager. Nous avons eu ces dernieres semaines un temps caniculaire et nous avons un peu manqué notre arrosage. Résultat : beaucoup de nos tomates ont le cul noir. Nous faisons maintenant attention a l'arrosage (tous les 3 à 4 jours mais un arrosage profond pour assurer une meilleure irrigation).
    Il me reste des questions : doit-on ou peut-on garder les fruits affectés par ce manque de calcium ? Y-a-t-il un risque de pourrissement si on ne les enleve pas. Si nous enlevons les fruits peut-on les mettre au compost?

    Merci d'avance pour vos lumieres.

    • Bonjour Elen et bienvenue sur ce blog.

      Ce phénomène du "cul noir" n'est pas une maladie mais un mauvais développement des tomates dû à un manque de calcium. Ca peut être à cause des arrosages irréguliers mais ce n'est pas prouvé. On peut donc tout à fait les mettre au compost.

      Je conseille toujours de pailler, ça régule les à-coups d'arrosage.

      Il m'est déjà arrivé d'avoir des tomates atteintes, et quand la partie noire n'était pas trop grande, je l'ai retirée et j'ai pu consommer les tomates quand même.

      Je te souhaite une excellente journée,
      Nicolas

      • patricia :

        Bonne astuce que j'ai transmis à ma soeur qui a eu de magnifiques cornues, mais atteintes du cul noir, qu'elle a toutes jetées même si d'après son commentaire, l'atteinte n'était que sur 1/5° du fruit.........elle a regretté de les avoir sacrifiées.

  10. Attaque de mildiou à cause de cette pluie incessante depuis plus de 3 mois ! Je fais le tour des pieds de tomates chaque jour et j'enlève les feuilles qui me semble suspectes. J'ai eu quelques branches touchées aussi, j'ai vaporisé de la Bétadine sur les parties atteintes, ça c'est stoppé. Néanmoins je continue les "soins" avec ce produit, même si ça paraît éradiqué. Quand j'enlève une feuille je vaporise sur la plaie. Je ne sais pas si c'est efficace ou si c'est un coup de chance, mais toujours utile mes voisins ont tous perdu leurs tomates et leurs pommes de terre, ici c'est toujours aussi pimpant, il faut dire que j'en prends bien soin. Mon cher et tendre m'a fabriqué des abris pour les tomates, j'avoue que c'est un plus, car ici il pleut vraiment trop !

  11. Brigitte :

    bonjour Nicolas,

    j'ai retrouvé ce sujet car j'ai un souci avec mes plants de tomates, j'ai l'impression qu'ils ont la rouille, les feuilles commencent à se piquer de taches jaunes par le bas et ensuite cela prend tout le plant et puis toute la plante sèche...je les ai traité mais je crois que c'est " foutu "...l'année prochaine pourrais je planter d'autres légumes à leur place ? je sais qu'il faut faire une rotation des cultures mais là avec cette maladie, est ce faisable quand même ?

    cordialement,

    Brigitte

    • Brigitte :

      j'ai eu un doute quant à la maladie sur les plants de tomates, en fait ce n'est pas la rouille, j'ai mieux regardé sur l'envers des feuilles et je n'y ai pas trouvé de pustules...en fait, ça commence par de minuscules taches blanches qui recouvrent toute la feuille, la feuille jaunit et sèche...là moi aussi du coup je sèche lol je ne sais pas ce que c'est...d'autant plus que mes plants de menthe à proximité ont la même chose...mais j'en reviens à ma question plus haut, l'année prochaine pourrais je replanté des légumes ?

      • Nicolas :

        Bonjour Brigitte,

        Bien sûr que tu pourras replanter des légumes au même endroit !
        Mais il vaut mieux éviter les légumes de la même famille, c'est à dire ni poivron, ni pomme de terre, ni aubergine.

        Bonne journée,
        Nicolas

      • patricia :

        J'ai eu le même problème,, en période très sèche d'ailleurs, je n'ai toujours pas trouvé la solution...............les plants sont repartis vaillants en septembre...........un peu tard. Pas si simple la culture de la tomate et autres, quoi qu'on dise.
        Je m'interroge aussi sur l'invitation à planter du basilic au pied de la tomate, j'ai lu X témoignages qui constataient que...........la tomate n'aimait pas tant que ça.

        • Nicolas :

          Pour le basilic, le mieux c'est d'essayer près de quelques plants de tomates. Comme ça tu te feras ta propre idée.

          • patricia :

            Bonsoir nicolas,

            C'est ce que je vais faire........si j'y arrive; je n'ai planté que 10 pieds de tomates, 8 d'aubergines, 3 concombres, 2 poivrons........et je suis déjà crevée! (en terre argileuse, même décompactée 2 ou 3 fois, ce n'est pas simple) il faut dire aussi que je n'ai pas chômé avec l'aérofourche pendant ce pont.

  12. Bonsoir,

    Je me lance dans la plantation de tomates cerises (jaune et rouge) et de tomates cœur de bœuf en pot depuis maintenant 5 mois.

    Mais malheureusement je n'ai pas beaucoup de fleurs et surtout pas de tomates. Je trouve mes plants pas très touffu et ils n'arrêtent pas de pousser (pas loin de 2m).

    Je dois peut être préciser que je vis en Guyane et que j'ai mis mes plants sur ma terrasse couverte car j'ai de nombreuses visites d'animaux (pian, agouti, lézards ...).

    J'espère que vous pourrez me conseiller.
    Je suis prête à recommencer à planter les graines et avoir enfin des tomates.

    Merci.
    Maude

    • Bonjour Maude et bienvenue sur ce blog,

      Je ne sais pas trop quoi te répondre, n'ayant jamais cultivé de potager sous un climat d'outre-mer.

      Peut-être que Bosoleil qui habite la Réunion saura t'aider ?

      Tu dis que tes tomates poussent sous une terrasse couverte et qu'elles sont hautes de 2m, ce qui est énorme.
      Peut-être qu'elles vont chercher la lumière ? Parce que les tomates ont vraiment besoin de soleil direct pour fructifier !

      Bonne journée,
      Nicolas

  13. Tout d'abord bonjour et félicitations pour ce blog bien animé, clair, et sans autre prétention que de faire partager la passion du jardinage.

    En ce qui concerne la tomate, une question demeure: rotation ou pas rotation des cultures?
    Le sujet traité sur différents sites tenterait à suivre les propos du bouquin :" Le jardin Bio " de Marie Louise Kreuter, savoir:
    "petit extrait...."
    " ... La tomate est un des seuls légumes a ne pas pouvoir s'intégrer a la rotation des cultures. Il lui faut sa place attitrée ! .C'est en restant plusieurs années au même endroit qu'elle donne le meilleur d'elle-même.. Pour rester en bonne santé , elle a besoin d'être fertilisée par ses propres débris .C'est là un phénomène étrange que personne n'explique ..."
    Qu'en pense notre hôte?
    Pierre

  14. Nathalie :

    Bonjour Nicolas et merci infiniment pour ce blog plein de fraicheur !

    On sent en toi le goût du potager et surtout l'envie de partager.

    Pour ma part, je n'ai jamais eu de soucis flagrant avec mon potager, mais depuis peu j'ai découvert des tas de choses qui m’étaient inconnues :-O

    La permaculture par exemple, et du coup, changement radical de façon de faire, ( pardon pépé) mon terrain est couvert d'engrais vert pour l'hiver et l’année prochaine c'est paillis, paillis et encore paillis !

    Ton blog est très ludique et très accessible, longue continuation !!

    Ps : Pierre, je fais mes tomates depuis 8 ans sur le même espace, ( petite surface insignifiante oblige) et je n'ai jamais eu de problème ;-).

    Au contraire, production plus régulière au fil des ans. ( jamais de pesticide je ne fais que du purin ( prêle, orties, consoude)

    Le seul soucis venait de mon ignorance sur les tomates, du coup, au début je me précipitais dans les jardineries en mai pour prendre les pieds les plus hauuuuuuuuuuuts,...

    Mouais sauf que je ne regardais que la photo et pas la culture, du coup, je me suis retrouvé une année avec que des plants de tardive :-D

    Bref, c'est en forgeant qu'on devient forgeron et c'est en jardinant qu'on apprends a écouter notre mère la terre, la seule qui nous nourrit si on sait lui dire qu'on l'aime...

    Bon jardinage à tous, même si la saison est terminée..

  15. Brigitte :

    Bonjour Maude, bonjour Nicolas,

    J'ai vécu 4 ans en Martinique et je pense que Nicolas a raison, il leur faut du soleil direct...pourquoi ne pas te confectionner un jardin créole c'est à dire surélevé, cela évite la visite des escargots et autres bestioles, et de plus c'est moins fatigant, j'avais " enveloppé " mes pieds de tomates d'une moustiquaire...les lézards au contraire sont utiles, ils mangent les insectes, par contre pour les agoutis et les pians ? comment font donc les anciens ? il y a peut être une solution...

  16. jacques :

    je me demande si le paillage,qui maintient l'humidité au pied du plant ne favorise pas le mildiou....

    • Nicolas :

      Bonjour Jacques et bienvenue sur ce blog.

      Les spores du mildiou se développent quand la surface des feuilles est mouillée.
      Je ne crois pas qu'un paillage pourrait apporter suffisament d'humidité pour mouiller les feuilles.
      Bonne journée,
      Nicolas

  17. jacques :

    bonjour

    jeune retraitre 60 ans je veux planter des tomates je suis a perpignan dans le sud 20 pieds de marmandes comme tomates quel est le meilleur arrosages
    merci de votre reponse
    jacques 66

    • Nicolas :

      Si vous avez du temps, vous pouvez arroser un par un les pieds de tomates tous les 2-3 jours (en fonction de la météo bien sûr).
      Si votre potager s'y prête, vous pouvez arroser "à la rigole" : creuser une petite tranchée en légère pente le long du rang et faire couler l'eau dedans.
      Si vous vous absentez pendant l'été, vous pouvez comme moi installer un goutte-à-goutte avec un programmateur.
      Dans tous les cas, éviter de mouiller le feuillage car cela favorise les maladies comme le mildiou.
      Nicolas

  18. Sylvie :

    Bonjour Nicolas,
    j'ai semé en godets des graines de tomates-cerises, voici quelques jours ; le problème, c'est que je ne savais pas trop comment faire, alors je les ai enfouies dans la terre, et j'ai mis les godets dans une mini-serre dans mon salon, derrière une vitre. Or, j'ai vu depuis qu'il faut les semer en surface, donc, je fais quoi ? Je garde espoir de les voir germer tout de même, ou je recommence la procédure de façon plus académique ?

    • Nicolas :

      Personnellement je sème les graines de tomates entre un demi et un centimètre de profondeur.
      Je pense que cela n'a pas une grande importance, du moment que tu ne les as pas enterrées sous plusieurs centimètres de terreau !
      Nicolas

  19. jacques :

    j'ai cultivé pendant 5 ans mes tomates a la meme place,sans probléme.sauf que l'an dernier tout a été bouffé par le mildiou....je ne prend pas le risque cette année,je change de place,qu'en pensez vous?amitiés.jacques

  20. Bonjour Nocolas,
    Avec un hiver presque sans pluie ( sud marocain) mais des nuits bien fraiches et une grande différence de température entre le jour et la nuit, mes pieds de tomates ont eu le mildiou. Début mars, ils ont renouvelés leurs feuilles et se sont défendus touts seuls grâce aux bonnes associations que j'avais installées au départ et purin d’ortie.
    MamaFati

  21. Marianne :

    Bonsoir,

    En effet, merci pour ces conseils bienvenus.Voici 3 ans que je fais pousser et récolte des tomates sans problème. Mais cette année des taches blanches
    sont apparues sur les feuilles toutes jeunes et fragiles. Merci pour le paillage
    qui peut bien sûr protéger.
    Bonne culture !

  22. suzanne :

    moi pour qu elle ne manque pas d eau je met une bouteille goulot en terre apres avoir fait un trou pas trop gros au cul de celle ci pour la remplir d eau comme ca je ne mouille pas les feuilles et le pied de tomate a toujour de l eau

  23. karine :

    Bonjour,
    Je commence le jardinage cette année (en appartement de ville c'était pas tellement possible avant !!) et je voulais remercier l'auteur de ce blog qui est une vraie mine d'or pour les néophytes comme moi !!!
    Mes tomates et mes choux pourront discuter avec des œillets d'inde sans problèmes de voisinage !!
    Mon premier jardin sera à la fois bien garni et fleuri !
    Merci donc encore à toi, nicolas, pour tous tes gentils et utiles conseils !

    Bon jardinage à tous !

  24. denis :

    salut Nicolas,
    super ton explication, moi je ne met pas de paillage, car entre les pieds je plante les tagètes, basilic.
    j'achète mes tomates début Avril en petit godet et je les rempotes en 2 fois dans des pots à chaque fois plus grand avec un mélange de terreau et biofertil(composte naturel style or brun) je met une poignée de biofertil pour 3 poignées de terreau puis je met un tu tore à mes pied. cela permets que mes pieds est un système racinaire beaucoup plus développé au moment de la plantation.En ce qui concerne la plantation je les plantent après les saintes glaces je fais un trou d'environ 30 ou 40 cm de profondeur, je refais à nouveau le même mélange(terreau + compost), je remplie la moitié du trou avec, j'installe mon pied et je le recouvre de la préparation, puis je finis avec la terre et entre chaque arrosage je griffe le sol, car un sol griffé vaut 2 arrosages, je fais pousser mes plants sur 2 tiges, ma famille était jardinier, maraicher et agriculteur donc les tuyaux ce transmette.
    bonne continuation et merci pour le blog

  25. Marianne :

    Bonjour Nicolas, bonjour les jardiniers !

    j'ai appris beaucoup de choses sur les tomates aujourd'hui...
    je suis en région parisienne. Mes petits plants de tomates, que je fais pousser moi-même et qui sont encore en pots dans la maison, près de la fenetre, ont des taches blanches...
    celles qui poussent sont pourtant vertes... je ne sais pas quoi penser...

    merci de votre aide !
    Marianne

    • Nicolas :

      Bonjour Marianne,
      Chez moi aussi, les premières feuilles de mes plants de tomates sont toujours un peu moches. Il ne faut pas s'inquiéter.
      Une fois mis en pleine terre au potager, le nouveau feuillage qui va pousser sera beau et vigoureux.
      Nicolas

  26. Olivier :

    Bonjour,
    J'ai planter un plant de coeur de boeuf (30 cm) il y a un mois sous serre en plastique. J'ai suivi vos reccomandations pour le planter. Il a un peu grandi, j'ai éliminé les gourmands qui arrivaient. Puis il a fait des fleurs, assez vite. Dont une grosse au sommet. Et depuis le plant ne grandit plus du tout. C'est vrai qu'ici en Belgique les température ne sont pas encore extra. Mais obn dans la serre il y fait bien chaud ( sauf la nuit parfois ). Le plant repartira-t-il quand la chaleur reviendra ? Malgré cette fleur apicale. Surtout qu'il n'y a plus de gourmands.
    Merci de m'éclairer.
    Bien à vous.

    • Nicolas :

      Bonjours Olivier,
      Patience, nous ne sommes qu'en mai !
      Ici à Toulouse mes plants font du "sur-place" avec ce printemps froid et pluvieux que nous avons cette année.
      Quand l'été arrivera, tout repartira !
      Nicolas

    • MARTINE :

      Bonjour Olivier,

      Le problème de la fleur apicale des plants de tomate vient soit d'une erreur d'arrosage, plant de tomate et son terreau trop réchauffé arrosés avec une eau d'arrosage beaucoup trop froide, ou bien d'un écart de température nuit/jour trop important associé à un horaire d'arrosage inapproprié (dans ces conditions climatiques choisir le moment de la journée le plus clément pour arroser de façon à n'avoir que peu de différence entre température extérieure et température de l'eau).

  27. philippe :

    Bonjours Nicolas,
    Je suis heureux de lire les differents commentaires et astuces pour faire au mieux pour nos chéres têtes rouges.
    Actuellement celles-ci font triste mînes car le mois de mai à La rochelle ne leurs est pas propice.(feuilles jaunes au piéds et bleutés au dessus) variétés marmande , cobra et une nouvelle qui me parait un peu plus fragile la Marbonne.
    J'ai envie de planter un deuxieme pied à côté des ansciennes et les elever sur deux branches au lieu de quatre.
    Quand penses-vous amis jardiniers et encore bravo pour ton blog Nicolas.
    philippe

  28. andré :

    Bonjours nicolas je suis resident du québec , j ai fait un jardin de 8 pi x 12 pi et j ai cloturer tout le contour. sur le rebord de ma cloture j ai installer des jardiniere tout le tour, j ai planter des tomates sur les coter mais je me suis fait un systeme d arrosage automatique qui arrose directement mon feuillage de plant de tomate. j ai bien aimer le systeme d auvent pour jardin en carré que tu a posté, car les plante sur le rebord dans mes jardinieres necessite un arrosage. mais je me demandait si la toile de plastique laisse penetrer une lumiere suffisante pour mes plant si je les recouvrent car le coter proteger de l eau est le seul coter ou il y a soleil ( a peu pres 8 hrs )?

    et est ce que le milidou est une maladie a grand risque si le feuillage est arroser?

    • Nicolas :

      Bonjour André,
      Oui la toile plastique translucide laissera entrer assez de lumière (c'est ce que les maraîchers utilisent pour leurs cultures sous tunnels).
      Surtout ne jamais arroser le feuillage des tomates (ni des autres légumes) ! L'humidité favorise beaucoup le développement du mildiou.
      Nicolas

  29. Chris :

    Bonjour,

    Concernant le traitement des maladies, les feuilles de mes tomates cerises sont atteintes de tâches jaunes et se recourbent. Impossible de trouver une réponse sur divers forums etc.. je me tourne vers vous en ultime recours!
    Quelques details : 4 pieds sous serre (mais pas aérée), arrosage tous les 2/3 jours aux pieds, aucun traitements.

    Merci pour votre aide.

    P.S: on m'a conseillé d'acheter de la bouillie bordelaise!

    • MARTINE :

      Bonjour Chris,

      A la mise en place de mes plants de tomate a la fin avril 2013 j'ai eu le même problème. J'avais des plants en godets de 5X5 achetés en jardinerie et j'avais attendu un peu plus d'une semaine pour les mettre en terre -trop attendu ! les feuilles devenaient jaunes sauf les nervures et les feuilles se retournaient légèrement.
      Il était évident que quelque chose n'allait pas ! alors j'ai tenté le traitement ci après :
      L'hypothèse qui fut la mienne pour décider du traitement était que mes plants avaient trop attendu en pots et étaient arrivé au bout des réserves nutritives disponibles du terreau ce qui avait créé un désordre physiologique du plant.
      J'ai donc arrosé la terre autour de mes plants de tomate 2 fois à 8 jours d'intervalle avec du purin d'ortie et au deuxième arrosage j'ai aussi fait une pulvérisation sur les feuilles "dessus et dessous" d'une dilution de purin de prêle dans le but de rééquilibrer les apports nutritifs de la plante.
      A ce jour, les feuilles atteintes sont pour la plupart redevenues vertes sauf les endroits qui étaient très dégradés voire "troués" parce que secs mais les jeunes feuilles sont indemnes de tous problèmes et les plants sont magnifiques.
      En fait il s'agissait d'un désordre nutritif et non comme l'on pourrait le penser d'une maladie virale.
      Bonne journée et bon jardinage,
      Martine.

  30. Danielle :

    Depuis l an dernier, je ne suis pas la seule, j habite dans le sud de la France, et beaucoup de fleurs sèchent et tombent, je les ai mises les premiers jours d avril,cette annee d accord avec le temps pourri, mais cela s est produit déjà l an dernier pourquoi? Et que faut il faire, (traitement à la bouillie bordelaise en prévention) cela vient il de la? Ou du temps

  31. Pierre :

    Bonjour,
    Chez moi dans la Nièvre, la terre très argileuse de mon potager n'est actuellement bonne qu'à faire.... du modelage!
    Encore rien de repiquer au potager (je ne parle pas des pommes de terre et encore moins des semis...) Seul 2 malheureux pieds de concombre qui vont certainement finir par pourrir.
    Mais plants de tomates sont magnifiques, méthode Nicolas oblige, mais toujours dans leurs bouteilles.
    Vu ce qu'il est prévu de tomber encore ces prochains jours, je vais suivre la méthode préconisée par mon pépiniériste local: repiquer mes plants dans des pots plus grands que je repiquerai à nouveau dès que le temps sera plus clément, le tout à l’abri dans le jardin. La période de forçage aura été longue cette année.... mais j'espère pouvoir ainsi avoir de meilleurs résultats que ceux de mes voisins un peu trop impatients.
    Pierre

  32. pascal :

    Voilà la deuxième saison d'utilisation de notre petite serre-tunnel de 15 m2 qui commence. Je me suis inspiré de cet excellent site ( découvert par hasard début mai 2013 ) pour choisir nos 6 variétés de tomates, les planter de manière oblique et confectionner mon purin d'orties que je vais appliquer dilué à 20% selon les conseils de Nicolas. Débutant, j'apprends beaucoup avec plaisir et enthousiasme. Merci Nicolas ;-)

  33. Louisette :

    Je suis inquiète pour mes tomates au regard du temps pluvieux que nous avons. J'ai peur au mildiou commel'an passé.
    Acheter serre ou tunnel est impossible du fait de l'investissement que cela représente.
    Quelqu'un pourrait-il me renseigner comment bricoler un abri avec "les moyens du bord" ? J'ai des tuteurs et du plastique mais comment fixer tout ça pour que ça ne tombe pas sur les tomates.Et y a t-il un plastique mieux conseillé que d'autres ?
    Merci à qui peut me donner des idées

    • pascal :

      Bonjour Louisette,
      Je viens juste de voir cet après-midi, dans une jardinerie, des petits clips en plastique servant à fixer sur des arceau simples, une toile plastifiée en la pinçant. Celà permet d'avoir une protection peu coûteuse. Quant à savoir quelle toile plastifiée acheter je laisse le soin aux spécialistes car la mienne était fournie dans le kit du tunnel. Par contre j' ai vu ( vente au mètre ) de la toile plastifiée pour tunnels, étanche du côté exposé vers le ciel ( pluie ) mais laissant évacuer l'humidité venant du dessous ( micro-pores ). Voili voilou :-)

      • Louisette :

        Merci pour les conseils en matière de protection des tomates contre la pluie. J'ai bricolé avec des tuteurs et du plastique.Cela semble tenir.....sauf si une tempête survient ! On verra !
        Autre chose : un ami l'an dernier a failli perdre tous ses plants à cause du mildiou. Il a mis du DITHANE et a eu de bonnes tomates très gouteuses. Comme moi, il aurait voulu éviter les pesticides mais sa réflexion était de dire que s'il était obligé d'acheter ses tomates en grande surface, elles seraient aussi certainement traitées, hélas ! Alors, quoi faire : risquer de tout perdre et acheter ses tomates traitées en magasin ou alors les traiter nous-mêmes ?
        J'ai une horreur des pesticides mais peut-on vraiment les éviter ?
        Merci pour les renseignements et conseils.

        • Nicolas :

          Bonjour Louisette,
          Il existe des alternatives naturelles aux produits chimiques : par exemple la décoction d'ail ou le bicarbonate de soude.
          Un chapitre entier de mon livre "Anti-mildiou" décrit en détails comment fabriquer et utiliser ces traitements.
          Nicolas

  34. bonjour

    depuis cette année, je me suis mise aux semis (tomates, aubergine,cornichon,....)ceux si sont maintenant en serre mais je pense que il n'y aura pas de récolte cette année vu leur taille (10 à 15cm de haut)
    j'ai également 3 plants de tomate achetés mis en pot dans la serre
    ils poussent très bien surtout celui de tomate coeur de boeuf mais celui-ci m'inquiète car il présente comme des "boutons" sur la tige, cela a commencé à la base et maintenant commence à monter.les feuilles sont un peu retombantes pourtant il fait des fleurs et grandi bien. pouvez-vous m'aider. je suis toute débutante mais je veux apprendre et surtout comprendre afin d'aider mes plants.
    merci

    • Bonjour,
      Je ne suis pas experte en jardinage, mais je me demande si les petits boutons dont vous parlez ne seraient pas tout simplement des racines naissantes. Est-ce à la base de la tige principale? Si tel est le cas, elles ont peut-être besoin d'être transplantées.

  35. mes plants de tomates avaient bien démarré Mis en terre juste après les saints de glace, ils végètent .... sauf 3 plants achetés sur une foire
    Je les ai pourtant arrosés au purin d'orties et de consoude J'ai mulché , installé 2 plants de basilic et 3 de tagètes
    L'an dernier à cette période , je commençais à les attacher Désespérant ....

  36. Brigitte :

    Bonjour à Nicolas et à toutes les personnes presentes sur ce blog!
    Je suis tombée dessus tout à fait par hasard, en cherchant des conseils pour des tomates de variétés anciennes, mises en pots mais qui maintenant n'existent plus....Complètement grillées! Merci les saints de glace.. Ou mauvais choix de ma part? Cornue des Andes et ananas. Mais au vu de tout ce que j'ai pu lire dans ce blog, très instructif au demeurant et sympa par les divers échanges, je referai une tentative sur les variétés anciennes! Il ne manque plus que le soleil.....
    Merci et bravo, Nicolas!!

  37. Daniel :

    Bonjour,
    J.ai bien aimé votre blog
    Je commence deux petits rangs de tomates.
    Je suis à Bobigny, a côté de Paris
    Je suis complètement novice.
    Daniel

  38. Dominique :

    Bonjour Nicolas ,voici un article que je viens de trouver sur le site Gerbeaud a propos du purin d'ortie ,je l'utilise toujours en arrosage j'aimerais un avis sur la pulvérisation vu que les feuilles de tomates ne peuvent pas être mouillées??Qu'en penses tu ??
    Merci d'avance et bonne saison potagère

    ortieLa première année, l’essai a porté sur le purin d’ortie en pulvérisation (dilué 10 fois) tous les 15 jours jusqu’à fin août.

    Résultat

    Les plants de tomates en ayant reçu ont montré
    •une accélération de leur croissance,
    •des tiges plus fortes,
    •un feuillage plus fourni,
    •des récoltes plus précoces (5 à 10 jours),
    •davantage de fruits arrivés à maturité

    • Nicolas :

      Bonjour Dominique,
      Etant abonné à l'époque à la revue "Les 4 saisons du jardinage" qui avait mené le test, je me rappelle avoir été particulièrement intéressé par les résultats. Et il me semble que la conclusion disait qu'il n'y avait pas de différence marquante entre pulvérisation et arrosage au purin d'ortie.
      Pour ma part, je trouve que c'est plus fastidieux de pulvériser, alors j'arrose.
      Par contre pour d'autres préparations comme la décoction de prêle, je pulvérise les feuilles (et surtout l'envers des feuilles).
      Je le fais tôt le matin car les feuilles sont plus réceptives. Et elles pourront mieux sécher pendant la journée.
      Nicolas

  39. Dominique :

    Bonjour Nicolas ,

    Merci pour la réponse et ton conseil , je vais le suivre .
    Par contre je n'ai pas de prêle mais de la consoude qui pousse partout dans le jardin environ 55 ares ,elle sert d'abord de nourriture aux abeilles ( nous avons 3 ruches ) et puis quand elle a été butinée j'en fais du purin .
    est ce que je dois l'utiliser seule en alternance avec l'ortie ou peut on mélanger les 2 purins ?
    Merci d'avance

    • Nicolas :

      Quelle chance tu as ! Pas l'ombre d'une consoude ne pousse autour de chez moi !
      Il ne vaut mieux pas mélanger les purins mais alterner tous les 15 jours.
      Contrairement à l'ortie qui contient surtout de l'azote (et favorise donc la pousse du feuillage --> il faut arrêter d'en mettre à partir de la mise à fruit), la consoude est plus équilibrée et peut être utilisée jusqu'à la fin de la culture.
      Les feuilles de consoude font aussi un paillis extrêmement nutritif pour tous les légumes.
      Nicolas

  40. Dominique :

    Merci Nicolas ,en plus de l'arrosage je vais pailler les pieds de tomates a la consoude .

  41. Marie-Paule :

    J'ai téléchargé votre livre "anti mildiou" que je trouve passionnant, mais je l'ai malheureusement téléchargé trop tard!... J'ai monté 2 "jardins de curé" autour de deux petits arbres sur de la pelouse ( 1m80x1m80 et 45cms de haut en osier tressé). Ne possédant pas de terre à récupérer, je n'ai mis que du terreau. J'ai planté 12 pieds de tomates anciennes, 2 courgettes, 2 butter nut et 12 salades batavia et laitues. J'ai mis du purin d'orties au pieds une semaine après la plantation, puis à 15 jours mais tout est anémique! Est ce que je peux récupérer la situation et comment? Merci de m'aider à sauver mes plantations!
    Très amicalement!

    • Nicolas :

      Bonjour Marie-Paule,
      Le purin d'ortie devrait avoir un effet visible au bout d'une à 2 semaines.
      Vous pouvez aussi étaler une couche de compost (du vrai cette fois !) au pied de vos plants de tomates, sur une épaisseur de 3 à 5 cm et un diamètre d'environ 30 cm.
      Avec tout ça et du soleil, vos plants devraient repartir en flèche !
      Nicolas

  42. Bonjour,
    Paillage > J'ai un tout petit jardin alors je n'ai pas vraiment de déchets de tonte, orties, etc. J'avais acheté (conseils Bri..rama) des écorces de pain mail l'on m'a dit que cela acidifiait le sol et que c'était mal.
    Pouvez-vous me recommander un paillage que je pourrais trouver en jardinerie (ou disons facilement) ?
    Merci, très chouette blog, je m'abonne !

    • Nicolas :

      Bonjour Zorg,
      En effet, les écorces (et aussi les aiguilles de pin) sont acides et la plupart des légumes n'aiment pas, sauf les fraisiers et les framboisiers.
      Pour ma part, je me refuse à payer pour quelque chose que je peux trouver facilement, surtout pour un petit jardin. Pour pailler, il y a plein de possibilités gratuites : les mauvaises herbes que tu as arrachées ailleurs dans ton jardin, les tontes de pelouse, celles du voisin, les herbes fauchées par ta commune au bord des chemins, les feuilles mortes, et même le carton ondulé (brun et non imprimé).
      Bonne journée,
      Nicolas

      • j'ai vraiment un tout petit jardin (qui a été laissé à l'abandon par les anciens locataires pendant des années) =)
        les peu de gazon que je tond est plein de trèfles/liseron,pissenlits alors j'ai un peu peur de 'semer' tout cela.
        Je pourrais essayer de trouver des fougères, mais je ne sais pas quelle est la réaction des gens quand tu vas cueillir cela au bord des chemins !
        Bref, je suis d'accord avec toi dans l'absolu mais ce n'est pas toujours facile.
        Cela dit, quand je vois le prix des bouts de bois en paillettes, je suis également outré ! Mais je ne me trouve pas beaucoup de solutions pour l'instant...

  43. Sylvie :

    Bonjour Nicolas,
    j'habite en Bretagne, Finistère nord, et j'ai planté des plants de tomates cerises après les saints de glace ; vu la météo à ce moment là, je les ai abritées sous des tubes de plastiques qu'on noue en haut du tuteur, genre tipi. Depuis, ils poussent très bien, mais est-ce que je ne devrais pas les laisser à l'air libre ? Cependant, comme il pleut régulièrement, j'ai peur du mildiou. Alors, si tu peux m'éclairer, merci !

  44. Claudius :

    Bonjour
    Merci Nicolas pour vos bons conseils.
    J'aimerais savoir à combien de bouquets faut il arrêter le plant de tomate?
    Un collègue m'avait dit qu'il fallait l'arrêter à 5 bouquets.
    Est ce que cette règle est valable? Et ce, qu'elle que soit la région?
    Merci pour vos réponses?

    • Nicolas :

      Bonjour Claudius,
      Cela dépend déjà si vous conduisez vos pieds de tomates sur une seule tige ou sur plusieurs. Cette règle des 5 bouquets est valable seulement pour une tige unique. Et en plus, cela varie selon les régions : dans le midi, l'été est long et les plants de tomates auront le temps de faire 7 ou 8 bouquets. Par contre, dans les Ardennes, ils ne pourront en faire que 3 ou 4.

      Pour savoir s'il faut couper les bouquets restants, il faut regarder à quel moment de l'été vous êtes : en début d'été, ne rien couper. Au milieu ou en fin d'été, se poser la question : est-ce que ce bouquet a une chance d'arriver à maturité avant la fin de la saison ?
      Il y a aussi la longueur du tuteur qui va limiter l'extension du plant en hauteur.

      Et si vous laissez pousser vos pieds de tomates sur plusieurs tiges, ce que je préfère personnellement, la répartition des bouquets sera encore différente.
      Bonne journée,
      Nicolas

  45. olivier :

    slt a vous , j'ai investi dans une serre pour y planter mes pied de tomate ,tout pousser a merveille mais depuis quelque jours mais fleurs seche et tombe ainsi que mes courgettes on me parle de polinisation mais ma serre reste grande ouverte et rien pas de bourdon je secoue mes pieds j'essaye avec un coton tige sur chaque fleur j'arrose regulierement dans des bouteilles mis au pied je ne sais plus quoi faire un petit conseil serais le bien venue merci a vous

    • Nicolas :

      Bonjour Olivier,
      A vous lire, je vois que vous savez déjà tout ce qu'il faut faire pour polliniser les tomates et les courgettes dans une serre. Ce n'est donc pas un problème de pollinisation qu'ont vos plants.

      Il peut y avoir d'autres causes, comme des températures trop basses (avec le printemps qu'on a eu, la chaleur a du retard), ou bien un excès de fertilisation azotée (qui favorise le feuillage au détriment des fruits).

      Pas facile d'établir un diagnostic. J'espère que tout va finir par rentrer dans l'ordre !
      Amicalement,
      Nicolas

  46. salvi nail :

    Bonjour, je suis complètement débutante dans l'élaboration d' un potager...
    Nous avons un petit jardinet en camargue et nous y avons mis des tomates. Les graines ont été planté le 20 mai et mes plants mesures environ 40 cm et il n'y pas pas de fleur... D'après vous c'est normal que ça soit si long?
    Merci d'avance pour vos réponse.

    • Nicolas :

      Bonjour,
      Vous avez semé les graines il y a un mois et demi. C'est normal que les fleurs n'apparaissent pas tout de suite au début, elles ne devraient pas tarder normalement.
      Nicolas

  47. Bonjour NICOLAS,

    Concernant les tomates je trouve que la qualité des plants est très importante. J'en ai fait l'expérience cette année en me fournissant à 3 endroits différents et c'est vraiment spectaculaire en résultats. J'ai découvert un artisan horticulteur et la différence saute aux yeux : pieds trapus, vigoureux comme rarement j'ai vu, l'année prochaine je prendrais tout chez lui ...quand ça grouille de monde quelque part il y a forcément une raison : la qualité.

  48. Arlette :

    Contre le mildiou j'utilise du bicarbonate de soude à raison de 2g par litre d'eau + 1c.àc. d'huile d'olive

  49. Thierry :

    Bonjour Nicolas,
    et d'abord bravo pour ton blog qui nous est très utile.
    J'ai toutefois une interrogation concernant la bouillie bordelaise, j'en ai acheté aujourd'hui (bouillie bordelaise express) pour mettre en prévention : mais je me demande si je peux l'appliquer en ce moment sur mes plants de tomates ?
    Je précise que mes plants sont bien feuillus, et qu'ils sont au stade de la floraison (pas encore de la nouaison)... que me conseilles tu pour que je fasse une utilisation optimale de la bouillie bordelaise ? puis je l'appliquer au moment de la floraison ? merci d'avance pour ta réponse

    • Nicolas :

      Bonjour Thierry,
      La bouillie bordelaise n'est pas inoffensive pour l'environnement. Le cuivre qu'elle contient a tendance à s'accumuler dans le sol. Il y a d'autres alternatives comme la décoction d'ail ou le bicarbonate de soude. J'an parle en détails dans mon livre "anti-mildiou". Si tu tiens absolument à utiliser la bouillie bordelaise, je conseille de diviser les doses par deux. C'est un traitement préventif, donc à faire avant que le mildiou soit déclaré.
      Bonne journée,
      Nicolas

  50. Jean-manuel :

    Bonjours
    Voilà j'habite dans les pyrennée orientale,a perpignan (donc beaucoup de soleil ;-). )
    J'ai planter 6pieds de tomates dans mon petit bout de jardin, et j'aimerais savoir quelle est la meilleure fréquence d'arroser mes plants de tomates . Pouriez vous aussi me dire a peu près , combien de litre voir (centilitre) faut il part plants merci beaucoup
    Jean man !

    • Il n'y a pas de règle, cela dépend de votre terre (argileuse ou non), si vous avez mis du paillis au pied de vos tomates, etc...
      L'idée générale, c'est d'arroser généreusement dès que vous sentez que la terre est sèche.
      Comment le savoir ? Le meilleur indicateur, c'est d'enfoncer les doigts dans la terre !
      Nicolas

  51. Raymond et simone :

    Bonjour tout le monde, nous avons plantés une trentaine de plants de tomates, mais progressivement les feuille se mettent a s'enrouler sur eux même comme si elle dessèche et veullent fanées, pourtant ont les arrosent quotidienement quel peu etre se phénomene? quelqu'un pourrais t'il nous donner une solution pour sauvé ces plants a (l'agonie)?, merci

    • Bonjour,
      Si les feuilles s'enroulent mais restent vertes, ce n'est pas grave. C'est un phénomène qui se produit parfois sur des plants que l'on a taillés ou étêtés.
      Par contre, si les feuilles jaunissent, c'est plus inquiétant. Il faudrait alors plus de détails pour essayer de cerner le problème.
      Nicolas

      • Raymond et simone :

        merci, ont a essayé d'arroser un eu plus abondament, il est vrais que notre sol est très absorbant et il semble un leger mieux, il faut aussi dire qu'ils sont au soleil de 9h00 a 18h00,il y en a un qui est rester petit ne pourris pas mais stagne, quasiment tout les plants portent des fruits et les feuilles ne jaunissent pas, croyant d'abord a une maladie ont a sortit un plant avec ce phenomene tres prononcer et mis dans un pot il reste vert les feuilles toujours enrouler et comme dessecher, nous avons pailler quelques plants et
        arroser avec du purin d'orties y a quelques jours y a t'il une dose a respecter a la preparation,
        quel est la fréquence d'apport d'engrais et le quel ais le mieux adapter nous avons de l'engrais universselle
        nous avons ausi quelques plants de courgettes qui ne grandissent pas,
        pourquoi un concombre au debut de sa croissance jauni t'il? et comment peut ont savoir le moment propice a la récolte, merci

  52. Merci pour vos conseil
    je veux commencer la culture de tomate pour la première au bénin
    d'aucuns disent de pailler les pieds de tomates avec les feuilles de tomates. et fertilisant est mieux que engrais chimique. excrétas (compost de matière fécale) est il mieux. espace entre les ligne et plants. purin d'ortie existe dans le commerce ou sauvage? merci pour vos conseilles.

    Pierre zannou

    • Bonjour Pierre,

      Pailler les tomates avec leurs propres feuilles ??? Il vaut mieux laisser les feuilles sur le plant, c'est là qu'elles sont le plus utiles !

      Je ne connais pas le compost que tu cites mais sa composition fait un peu peur ! Il vaut mieux prendre du compost fait avec des matières végétales décomposées.

      Il est assez facile en France de ramasser des orties et de faire soi-même son purin, ce qui revient bien moins cher que de l'acheter.

      Bonne journée,
      Nicolas

  53. Claudius :

    Bonjour Nicolas
    J'ai 2 petits soucis:
    1- Très peu de fleurs donnent naissance à un fruit. Elles fanent puis tombent d'elles même.
    2- L'une des tomates, à peine grosse de 3 cm de diamètre, a éclaté.

    Pouvez vous me dire à quoi sont dus ces 2 phénomène?
    Merci d'avance

    • Bonjour Claudius,
      Les fruits qui avortent, cela peut venir d'un sol qui n'est pas assez riche en phosphate ou potassium. L'apport de compost (du vrai, pas tu terreau ) que je préconise à la plantation est équilibré et évite ce genre de problème.
      L'éclatement des fruits se produit quand il y a des à-coups d'arrosage (ou de pluie).
      Bonne journée,
      Nicolas

  54. salut meme probleme que claudius beucoup de fleur mais pas beaucoup de naissance dont 1 pied qui na pas de fruit du tout

  55. Claudius :

    Bonjour Nicolas
    Merci pour tes conseils. Je vais renforcer l'apport d'engrais, purin d'ortie et engrais tomate en alternance.
    j'ai un autre souci, les feuilles (surtout celles du bas) de certains pieds sont tachetées de jaune.
    Dois je les supprimer?
    Merci pour tes conseils.
    Claudius

  56. Bonjour,
    J'ai une question de débutant :
    j'ai des tomate cerise. Sur une même grappe, certaines sont mûres (en totu cas bien rouges) alors que celles de l'extrémité sont encore vertes.
    Est-ce que je peux récolter les premières rouges où bien faut-il attendre que toute la grappe soit rouge ?
    Lorsque je cueille, que se passe-t-il si il reste la petite corrole verte (= ma fille arrâche la tomate plutôt que de couper au dessus du fruit) ?
    Merci et vive les beaux jours !!

    • Bonjour Zorg,

      Ce sont des questions intéressantes que tu poses. En fait, on est trop influencé par ce que l'on voit sur les étalages des magasins : des grappes de tomates cerises où tous les fruits sont bien rouges.

      Ils arrivent à faire ça car leurs tomates sont des variétés spéciales, cultivées pour la plupart hors-sol en serre.

      Dans le potager familial, c'est un peu différent. La nature est moins domptée et les tomates d'une grappe mûrissent l'une à la suite de l'autre.

      On peut donc se régaler au fur et à mesure, en cueillant les tomates une par une.

      Ca n'a aucune importance si le pédoncule de la tomate reste sur le plant ou non.

      Bonne dégustation.
      Nicolas
      P.S. Cette année j'ai essayé la variété Sungold (f1) en tomates cerises oranges et je dois dire que je n'avais jamais goûté des fruits aussi sucrés !!!!

  57. d'abord merci pour ce blog très instructif :-)

    je cultive des tomates pour la première fois cette année malheureusement pour moi je n'ai pas de jardins.
    c'est donc en pot sur mon petit balcon que je tente l'expérience... et ça à l'air pas si mal que ça pour l'instant, malgré la chaleur tardive et les orages de ses derniers jours ça pousse.

    petite question pensez vous que ça soit utile de couper les feuilles trop grande qui utilise du coup bcp d'énergie du plant pour rien?

    on verra bien, affaire à suivre!!!

  58. Sophie :

    Bonjour Nicolas et tous les jardiniers affirmes ou néophytes

    Ce blog a le ton juste , instructif il me donne l'envie de terminer mon blog

    et de vous parler de mes aventures potagères

    a bientôt

  59. Fabienne :

    Bonjour Nicolas, bonjour à tous,
    J'habite en Normandie. J'ai planté des tomates (uniquement des précoces) début juin. Avec le beau soleil que l'on a eu en juillet, j'ai de deux à quatre grappes de fruits sur mes pieds. Mais aucune tomate n'a encore muri. J'ai étêté les pieds qui portaient 4 grappes. Dois-je étêter les autres, pour permettre aux tomates de mûrir ?Combien de temps une tomate met-elle à mûrir à peu près dans le Nord ? J'habite dans une vallée boisée et humide. Nous avons des nuits assez fraiches (11-13°) et mes tomates ne voient le soleil que l'après-midi, la température maxi semblant se stabiliser autour de 24-25°.
    Merci pour vos conseils, je vous souhaite à tous de belles récoltes.
    Fabienne

  60. Françoise . :

    Je suis dans l'ile de Saint Martin ,j'ai acheté des tomates coeur de boeuf et j'ai semé les graines dans une terre avec du sable ,le plant grandit très vite 15 jours ,je n'ai coupé aucun gourmand car c'est ma 1ere expérience ,après 2 mois j'ai eu une vingtaine de tomates,le pied est très grand et les tiges ressemblent à des troncs d'arbres(épais comme 2 doigts) ,il y a pleins de fleurs et aucune maladie ,un jardinier du coin m'a dit de laisser une tomate sur le pied qui en se décomposant tombera dans le sol et me donnera des tomates encore plus grosses...je vais faire l'expérience! merci pour votre page qui est instructive .

  61. Jean-françois :

    Je cultive en non travail du sol, et non taille toute variété confondu, le paillage aussi fait partie de mes pratiques, en non travail du sol la règle c'est le paillage permanant. Je confirme aussi que c'est la chaleur qui fait murir les "fruits" .les purins ortie et consoude sont aussi une très bonne pratique. Pas de traitement non plus pas besoin contre le mildiou et autre je suis dans le sud il fait trop sec pas de maladie. Le problème le plus difficile a réglé reste les insectes et acarien et la faut utiliser les auxiliaires des cultures.

  62. Bonjour Nicolas,
    Je viens de lire tout ce qu'il faut faire pour avoir de belles tomates!
    OK! Mais je suis un peu perdue, car:
    - Juillet: sur mes 20 plants de tomates, seulement 3 tomates (cœur de bœuf) . On m'a dit d'attendre du 12-15 août (lune?), et de ne pas trop arroser. C'est ce que j'ai fait.
    - 12-20 août: surprise, une 10aine de tomates apparaissent, certaines plus de 5 cm, d'autres minuscules comme des petits pois.
    Puis arrive un orage.

    Les jours suivants, les feuilles commencent à sécher. La terre est sèche, j'arrose les pieds.

    Aujourd'hui, fin août, certaines tomates sont noires au cul, comme on dit. La plupart des feuilles sèchent. Je les enlève...

    Question:
    - Pourquoi ne faut-il pas arroser les feuilles, puisque la pluie en fait autant?
    - Comment savoir s'il faut arroser, ou non. J'ai creusé la terre et me rends compte qu'elle est sèche, donc j'arrose...

    - Est-ce que le terreau très aéré que je ramasse dans la forêt en bord d'un ruisseau est de bonne qualité? Je vois que d'autres gens le font!
    - Le compost que j'avais ajouté à la terre lors de la plantation des tomates ne semble pas avoir aidé!

    Excusez-moi pour mon bla bla, mais je suis très déçue cette année, car ni courgettes, ni poireaux, ni tomates ne poussent comme en 2012.

    Merci beaucoup pour votre aide. Entre parenthèse, en comparaison avec certains forums, vous êtes le meilleur!
    Erica

    • Nicolas :

      Bonjour Erica,

      L'humidité sur les feuilles favorise le développement des maladies, en particulier le tristement célèbre mildiou.
      Pour savoir s'il faut arroser, c'est une bonnne pratique de regarder si la terre est humide à 5 cm de profondeur.
      Le problème du "cul noir" est dû en général à des arrosages irréguliers, tu sais donc d'où ça vient...

      Je suis sûr qu'en 2014 tu auras de magnifiques tomates en tenant compte de l'expérience acquise en 2013 !

      Nicolas

  63. sauveur :

    Bonjour Nicolas
    Nouvellement inscris sur ton blog, tu es ma reference principale en ce qui concerne le potager,car c est la premiere fois que je tente l experience. Je reside dans le midi, pres de Narbonne. J ai un potager sureleve,bati en parpaing et adosse a un mur de cloture.
    Il mesure 1 m de large sur 12 m de longueur.
    J ai mis des poivrons, aubergines et tomates. J ai bien paille le tout avec de la paille de lin et j ai une recolte que je n aurai pas meme pas imaginee, meme en reve avec des beaux et nombreux legumes.
    Le seul hic vient des tomates. Les feuilles deviennent jaune et vert puis se desechent par la suite. Les tomates (coeur de beuf) se fendent d une seule crevasse (ou rainure),
    mais je les cueille a ce moment la et elle sont tres bonne.
    Peux tu me dire d ou cela peut venir et quel remede apporter.
    Sinon, je trouve ton blog super et j ai bien l intention de continuer a suivre tes conseils
    Cordialement

  64. jean-pierre :

    j'ai aimé cette article excellent j'adore jardiner alors je suis friand de conseilles merci de partager vos connaissances merci NICOLAS j'aimerais avoir ton livre

  65. bonjour Nicolas,
    j'ai un sérieux soucis avec mes plants de tomates,je vous avais fait par le mois dernier qu'après etre rentré de vacances toutes les feuilles de mes plants étaient désséchés, je les avais donc arrosé 2 fois par jour pour qu'ils reprennent de la vitalité ce qui était chose faite, a tel point qu'aujourd'hui ils font 1 mètre de long avec plusieurs tiges mais le gros soucis est que je n'ai que des fleurs jaune qui apparaissent et aucune tomates!... non même pas la moindre ébauche de tomate verte!... je précise que j'ai environ 10 plants... j'ai retiré quelques gourmands et arrachés certains plans pour les remettre en gros pots avec (terreau pour plantes) de façon à ce qu'ils ne soient pas trop " collés" des autres mais rien n'y fait, je n'ai toujours rien et on est fin septembre... que dois je faire ? et y a t il encore un espoir d'avoir des tomates en octobre ou novembre pensez vous ?
    merci pour vos précieux conseils.

    • Bonjour delainna,
      Je crains que pour cette année ce soit trop tard :(
      En effet la saison des tomates touche à sa fin. Il ne fait plus assez chaud pour que les fruits arrivent à mûrir.
      Ce n'est pas facile de faire pousser des tomates en pots car c'est une plante très gourmande. Un simple "terreau" n'est pas suffisant, il faut un compost de bonne qualité et des pots très grands pour que les racines puissent se développer et assimiler les nutriment contenus dans le compost.
      Je suis sûr que vous ferez mieux l'année prochaine !
      Bonne journée,
      Nicolas

  66. Merci Nicolas,
    je recommencerais l'année prochaine

  67. merci pour votre article,cette année:la noire de crimée,la cornue des Andes et la steak, et coeur de boeuf ont bonnes et prolifiques.

  68. J' ai posé la question suivante: faut il couper les plants de tomates en jardinière, et laisser là jardiniere à l' extérieur merci de répondre

  69. Jean-Louis :

    Bonjour Nicolas,
    Je dois déplacer mon carré de fraisiers depuis un moment déjà. L'endroit qui irait le mieux serait une association avec mes plants de tomates. Question que je me pose l'association fraisiers+ tomates est-elle possible ?
    SOS internet/littérature, 2 réponses trouvées :
    1. Association favorable, bien mon problème est résolu.
    2. Association défavorable : je repars à zéro !
    Ma question : as-tu (quelqu'un a-t-il) une expérience (positive/négative voire neutre) de cette association ?
    Merci d'avance.

    • Bonjour Jean-Louis,
      L'association fraisiers-tomates n'est ni néfaste ni bénéfique en soi.
      Mais je ne vois pas trop l'intérêt, car le fraisier est une plante vivace qui va rester plusieurs années en place.
      Alors que la tomate nécessite de creuser un grand trou, ce qui chamboule pas mal le terrain.
      Nicolas

      • Jean-Louis :

        Merci pour ton avis. En fait je restructure mon potager. J'avais des planches par ci par là. Pas terrible.
        Je crée quelque chose de plus logique et pratique. Pour les fraisiers que je dois déménager, mon intérêt est d'optimiser une surface déjà occupée sans avoir une parcelle supplémentaire à créer.

  70. Merzak :

    Merci pour vos conseils si précieux

  71. salim maroc :

    interessant constructif

  72. Roland :

    Bonjour
    Ne jetez plus vos gourmands de tomate ,vous les repiquez ça reprend
    Facilement et rattrape les autres

    Merci à Nicolas pour ses astuces

    Roland

  73. bertrand :

    bonjours a vous Nicolas vos articles sont très interessants je fais a peu près la méme chose pour protéger mes tomates sauf un plus qui va peut etre aider nos amis jardiniers :avant de planter mes tomates ,deux jours avant je fais mes trous profonds (un fer de bèche )et j,depose deux bonnes poignées d,orties coupées au ciseau je recouvre avec un peu de terre et j,inonde le trou je place les tuteurs et au bout de deux jours je plante mes pieds en ayant prit soin de les iquer avec du fil de cuivre coupé en petit morceaux (vous transpercez la grosse tige )cela protège du mildiou cdlmt

Un avis sur cet article ? Donnez-le ici :