Savez-vous si vos légumes s’entendent bien ensemble ?

carotte-aime-tomateOn entend souvent dire "le poireau préfère les fraises" ou bien "la carotte et l'oignon se protègent de leur mouche". C'est ce qu'on appelle les associations de légumes.

Il existe beaucoup d'associations connues et ce n'est pas facile de s'y retrouver dans des listes qui peuvent être longues de plusieurs pages.

Quelles sont les meilleures associations ? Quelles sont celles qu'il faut éviter absolument ?

Dans cet article, je vais vous montrer de façon simple et claire comment faire pour que vous puissiez bien appliquer les associations au potager.

C'est le 2ème article de la série sur l'organisation de l'espace au potager. Le 1er article vous montrait comment placer les légumes sur le plan du potager.

En tenant compte des associations, vous réglez les 3 problèmes suivants :

  1. Les insectes nuisibles pour un légume A sont repoussés par les odeurs (des tiges ou des racines) d'un légume B.
    Par exemple, la présence d'oignons éloigne la mouche de la carotte et en plus, cette dernière éloigne aussi la mouche de l'oignon !
  2. Les risques de maladies d'un légume sont assez diminués.
    Par exemple, l'ail planté au milieu des fraisiers empêche la pourriture grise de s'installer.
  3. La concurrence de certains légumes entre eux est évitée.
    Par exemple, les petits pois et les poireaux ne se supportent pas. Alors que courge, maïs et haricot grimpant s'entraident pour grandir en harmonie.

Les associations qu'il faut éviter absolument

Toutes les conditions vous semblent remplies pour qu'un légume se développe et pourtant il pousse mal ? C'est peut-être parce qu'il ne supporte pas un autre légume qui pousse à côté de lui.

Voici la liste des légumes qui se détestent vraiment :

  • Toute la famille des pois, haricots et fèves ne supporte pas la famille des oignons, échalotes, ail et poireaux.
  • Les tomates et les courgettes n'aiment pas les concombres.
  • Les épinards produisent une substance qui gêne les betteraves et les bettes.
  • Les salades ne supportent pas le persil ni le céleri.
  • Et pour finir, voici des légumes qui ne s'aiment pas eux-mêmes !
    • Pas de haricots nains à côté des haricots à rames.
    • Eloigner les différentes variétés de choux.
    • Eviter d'accoler plusieurs rangs de carottes (ou de trop les serrer sur le rang).

Les associations les plus bénéfiques

Parmi toutes les possibilités, j'ai retenu pour vous les meilleures associations, celles qui produisent un effet visible sur la production des légumes :

  • Par son odeur, le céleri ou la tomate protègent le chou de la piéride, un papillon blanc ;
  • en retour, le chou protège le céleri de la rouille, par son système racinaire.
  • L'oignon (ou l'échalote, l'ail, le poireau) repousse la mouche de la carotte ;
  • de même, la carotte repousse la mouche de l'oignon (ou l'échalote, l'ail, le poireau).
  • La laitue évite que les radis, navets et choux-raves aient leurs feuilles trouées par les altises.
  • L'oeillet d'inde et le basilic chassent les nématodes des tomates.
  • Le cerfeuil repousse les limaces qui mangent les salades.
  • Les pucerons des haricots sont éloignés par la sarriette.
  • L'ail évite aux fraisiers de pourrir.

Et en pratique, comment fait-on ?

Les légumes qui ne sont pas copains doivent être tenus à une distance d'au moins 1 m 50.

Les légumes qui ont de bonnes affinités peuvent être cultivés :

Les tomates sont protégées des ravageurs grâce aux oeillets d'inde

Les tomates sont protégées des ravageurs grâce aux oeillets d'inde

  • Sur des lignes ou des carrés accolés : par exemple, une ligne de carottes et une ligne d'oignons, ou bien une ligne de laitues et une ligne de radis.
  • Sur le même rang en alternance : un choux, un céleri, etc... ou bien une salade, un plant de cerfeuil...
  • Plantés devant/derrière : par exemple, un pied de basilic devant chaque pied de tomate.

En conclusion

En mélangeant les variétés de légumes qui sont compatibles, nous imitons la nature et donnons à chaque plante les meilleures conditions pour bien pousser, et sans utiliser aucun produit chimique !

En plus, tout cela se crée dans une harmonie de couleurs et de parfums vivants.

Dans le dernier article de cette série, je vous parlerai de quelque chose que beaucoup de potagistes trouvent compliqué à pratiquer : la rotation des cultures au potager.

Comme d'habitude sur le blog PotagerDurable, nous allons décortiquer et simplifier tout cela, pour arriver à une méthode facile. Et applicable tout de suite sans se faire de noeuds au cerveau !

Vous avez aimé cet article ?

Merci de partager cet article sur Facebook ou Google+ en cliquant sur un des boutons ci-dessous.
Si vous l'avez trouvé sympa, bien sûr !

      
 

Pour ne rater aucun des prochains articles et pour avoir accès à la Boîte à outils du Potagiste, inscrivez-vous, c'est gratuit :

Les commentaires :

    Add Comment Register

    Un avis sur cet article ? Donnez-le ici :

  1. Merci Nicolas, encore un article très édifiant. En effet j'ai plusieurs livres qui parlent d'associations potagères, et il est impossible de respecter tout ce qu'ils disent tellement il y en a! Et dis-moi, quand tu feras ton article sur la rotation, tu pourras nous dire comment tu gères la rotation d'une année sur l'autre si par exemple tu as mélangé certains légumes sur une même planche (alternance, ou devant/derrière) car dans ce cas, il faut prendre en compte les 2 familles qui étaient associées sur le rang pour décider quoi planter l'année suivante et ça;, c'est un vrai casse-tête non? :-))
    A bientôt! et merci encore

  2. Bonjour Nicolas

    Les associations de légumes font l'objet de beaucoup de questions, On a je crois repéré les bons mariages a force d'observation. Seulement les parametres sont si nombreux qu'il parait difficile d'en tirer des règles.

    Pour ma part, je prefere consacrer mon attention sur des parametres que je peux controler.

    • Nicolas :

      Bonjour Loïc,

      C'est sûr que le respect des associations, ça fait un paramètre en plus à considérer.
      Mais s'il ne fallait retenir qu'une seule (mauvaise) association, ce serait celle-ci :
      éviter absolument de cultiver des liliacées à côté des fabacées. La famille des oigons ne supporte vraiment pas la famille des légumineuses !

      Bonne journée,
      Nicolas

      • Stéph [ labonnegraine.com ] :

        C'est tout à fait vrai !

        J'ai fait le test une année de semer un rang de pois entre un rang d'oignons et un d'échalote, la catastrophe !

        J'ai récolté moins de grains que j'en avais semé ! :o)

  3. NADINE :

    Bonjour et merci Nicolas, ce sont exactement les infos que je recherchais pour démarrer des semis et des plantations qui ne recevront aucun traitement chimique. Pour cela, j'avais effectivement connaissance que les associations de plantes aux effets bénéfiques mutuels permettaient de limiter la lutte contre les ravageurs et l'entretien. Il me restait à trouver les associations qui avaient fait leurs preuves...Tes explications sont très claires.
    Merci encore.

    A bientôt

    NADINE

    • Nicolas :

      Bonjour Nadine,

      Bienvenue ici et merci pour ton premier commentaire sympa.

      Je pense que quitte à faire un potager chez soi, autant qu'il soit le plus bio possible.
      La seule entorse que je m'autorise, c'est les semences. Certaines variétés qui m'intéressent n'existent pas encore en bio.

      Très bonne journée,
      Nicolas

  4. jardinier biologique :

    Super cet article !
    On ne trouve pas des articles d'une telle qualité partout.
    Merci à toi.

    • Nicolas :

      Bonjour jardinier biologique,

      Merci pour ce premier commentaire sympa !
      J'essaie d'écrire ce qu'on ne trouve pas partout ;-)

      Bonne journée,
      Nicolas

  5. C'est tellement compliqué !
    J'ai monté un bac de 1,10 m de large (en hauteur) et essayé d'aménager un potager en carré avec des plants de tomates, des piments, des salades, une capucine, une bette, une roquette et du persil... et j'ai été dé-bor-dée ;-((
    Le plant de tomates a été formidable au début puis a eu le mildiou, les salades ont été dévorées par les limaces... je n'ai finalement profité que de peu de choses...
    Comment pouvoir profiter d'une récolte de légumes et fleurs comestibles...
    Y aurait-il un "plan type" que je pourrai suivre (avec carottes, j'ai un tuteur au centre qui pourrait soutenir des haricots, je ne veux plus de tomates...) ?!

  6. Bonjour, j'ai testé cette année une association dites défavorable, un mélange de choux avec poireaux et oignons blancs et ça marche !
    Voici le résultat en image
    http://www.casimages.com/img.php?i=131011072208758643.jpg

    • Bonjour Hoklaf,
      Je vois que vos choux ne sont pas encore pommés. A mon avis, il vaut mieux attendre d'avoir récolté ces 2 légumes avant de dire si ça marche ou non !
      Bonne journée,
      Nicolas

  7. Nicolas, bel article!
    Je suis restée très intéressée lorque tu mencionnes la distance de 1m50 entre les plantes "pas trop copines". Ca fait 2 ou 3 mois que je lis plusieurs articles sur les associations de légumes, et je n`arrivais pas à découvir cette fameuse distance, personne n`en fait mention!

    D`où tiens-tu cette information? Où tu l`as découvert à travers la pratique? Merci!

    • Bonjour Isabelle,

      En fait, il n'y a pas de distance "exacte". Juste du bon sens et après on fait comme on peut.
      Si une année dans mon potager, la seule place disponible qui me reste m'oblige à planter côte à côte 2 légumes qui ne s'aiment pas, eh bien je ferai quand même l'expérience.
      Car là on est sur du vivant, et il y a tellement de paramètres qui entrent en compte qu'on ne peut pas donner de règle générale qui marchera à tous les coups !

      Bonne journée,
      Nicolas

  8. Bonjour Nicolas
    A la recherche des " bonnes associations ", je suis tombé sur ton article que je trouve fort intéressant !
    Je vis en Nouvelle Calédonie depuis 30 ans et ai toujours été passionné de jardinage. Étant donné que le problème de place ne s'est jamais posé, j'ai toujours eu tendance à faire comme les maraichers, à savoir, des planches de mono-culture !
    Ce n'est que cette année, après avoir lu différents ouvrages , que je me suis décidé à tenir compte des " bonnes" et " mauvaises" associations.
    J'ai 66 ans et 30 ans en arrière, on ne parlait pas de cela !
    Ici c'est un climat tropical assez ingrat du fait de sa variation assez imprévisible: la saison chaude peut être sèche ou pluvieuse par exemple, en fonction des dépressions tropicales.
    Il est donc assez difficile de ne pas avoir recours aux traitements phyto non Bio !
    Je repars sur de nouvelles bases et on verra ce que l'avenir nous dira !
    En tout cas merci pour cet article.
    Michel

  9. Bonjour Nicolas,

    Je voudrais savoir si, comme pour les combinaisons d'herbes, fleurs ou légumes/herbes aromatiques que l'ont peut associer afin de tenir à distance certaines insectes et maladies, il existe peut-être aussi certaines plantes/herbes qui tiennent à distance les limaces?

    Merci d'avance!

  10. marylene :

    Bonjour,
    Pourquoi la courgette n'aime pas le concombre ? Quelle distance doit-on observer entre ces deux légumes ? Merci de m'expliquer.

  11. martine :

    Bonjour,puis je mettre oseille et tomates cote à cote.Merci de votre réponse.

    • Nicolas :

      Pas de contre-indication à ma connaissance. N'oubliez pas que l'oseille est une plante vivace (qui reste en place d'une année sur l'autre).

  12. CORINNE :

    Merci pour ces petites astuces, je vais essayer tout de suite l'ail sur mes fraisiers et le basilic avec mes tomates, ainsi que la laitue près de mes radis, et pour mes courgettes??? je fais quoi s'il vous plait j'aimerais tellement en avoir cette année je ne suis pas du tout jardinière je suis de la ville , mais je débarque à la campagne et je veux profiter du fait d'avoir un jardin pour faire mon petit mini potager.

  13. sophie :

    Bonjour
    je suit vos conselis avec attention mais j'ai un problème pour faire rimer rotation de culture avec association favorables..
    j'ai établi mon plan de jardin en fonction des associations, mais je n'arrive pas à savoir si cela fonctionne en rotation.
    la parcelle fait 5m par 12
    voici mon plan, les rangs sont espacés de 50cm, dans la longueur. Pouvez vous me dire si j'ai fait des erreurs? chaque / représente un nouveau rang.
    pour la rotation, je pensais décaler le plan d'un ou plusieurs rangs par an..

    Fenouil/melon/panais/tomates et poivrons/roquette et épinardfraise/carottes et poireaux/tomates et poivrons/patisson et courge pomme d'amour/Bettes et batavia/concombre/Pois-asperge/Pomme de terre/Epinard/Tomates et poivrons/tetragone cornu/tomates/persil tubéreux/Tomates et poivrons/Aubergines/Courgettes/tomates/Oignons/carottes et poireaux/ail et betterave/pomme de terre/Topinambour

    Merci beaucoup de vos conseils avisés et bon jardinage
    Sophie

    • Nicolas :

      Je sais que c'est un vrai casse-tête, les rotations. En fait, c'est surtout recommandé pour les maraîchers qui ont une grande surface. Pour nous les potagistes amateurs, ça ne sert à rien de se prendre la tête.
      Personnellement, je fais juste attention à 2 choses : 1) pas de liliacées à côté des légumineuses et 2) j'essaie (je dis bien j'essaie) de ne pas mettre le même légume au même endroit que l'année précédente.
      Et c'est tout. Et ça fonctionne très bien comme ça !
      J'avais écrit un article sur le sujet : http://potagerdurable.com/en-finir-avec-la-rotation-des-cultures

  14. Ludovine :

    Bonjour, est ce que je peux vous demander pourquoi ne pas mettre diverses variétés de choux au même endroit? (je comptais mettre 4 sortes de choux différents, mais seulement 2 pieds de chaque (je fais des petites parcelles, et comme j'essaye de pratiquer l'association fleurs-légumes bénéfiques- ici par ex choux et céléri, je comptais rassembler les choux sur le même rectangle). Pouvez vous me dire quel problème particulier je risquerai de rencontrer? Si je dois les séparer, çà risque d'être encore plus casse tête, je n'ai que quelques rectangles à dispositions!
    Petite question aussi pour les haricots rames, j'ai vu que l'on pouvait faire grimper sur des filets entre des perches droites (ce qui m'arrange pour pouvoir mettre encore un ou deux légumes aux pieds), mais cela ne risque t il pas de prendre trop le vent?
    Merci pour vos réponses!
    Votre blog super, et les liens très intéressants!

    • Nicolas :

      Si tous les choux sont côte à côte, ce sera très facile pour le papillon de la piéride du choux (chenille dévoreuse) d'aller pondre ses oeufs sur tous les choux. D'où l'avantage de disséminer les choux un peu partout dans le potager (je reconnais que c'est plus facile à dire qu'à faire).
      Pour la prise au vent des perches droites, cela peut en effet être un problème. Il vaudrait mieux prévoir un renfort (ficelle ou perche inclinée fixée au sol à chaque extrémité).

  15. Viviane :

    Bonjour Nicolas,
    Tout d'abord merci pour ce partage de votre blog très riche d'informations sur le jardinage.

    Ayant déménagé à la campagne avec un assez grand terrain, ancienne prairie jamais cultivée - j'ai créé cette année un petit potager CLASSIQUE à ras du sol - j'y ai installé des framboisiers, groseillers, fraisiers, radis, carottes, tagètes en vue d'y planter des plans de tomates qui ont forci en pot, après les saints de glace.

    J'envisage d'y mettre du persil (bon compagnon des tomates) et plus tard des salades. mais le hic, est que les salades n'aiment pas Monsieur Persil.

    Pouvez vous me dire à quelle distance des salades semer le persil afin de ne pas créer de problèmes ???

    Merci d'avance et encore félicitations pour votre blog que j'apprécie beaucoup.

    • Nicolas :

      C'est jamais simple de répondre à ce genre de question car les interactions entre plantes dépendent de tellement de facteurs ! Vous pourriez faire l'essai suivant : dans un coin, quelques salades et du persil juste à côté. Dans un autre coin, la même chose espacée de 50 cm. Dans un dernier coin, la même chose espacée de 1m50. Tenez-nous au courant des résultats !

  16. Bonjour!
    Je voudrais savoir si je peux planter des melons à côté des courgettes,je ne trouve rien à ce sujet mais mon mari me dit qu'il ne faut pas.Pourriez vous m'éclairer?En tout cas merci pour tous ces renseignements et bonne continuation!

    • Bonjour,
      @Gina : je ne vois pas de réponse à la question concernant l'association melon / courgettes - J'ai également un pied de melon et un pied de courgette à repiquer, et me posais la même question.
      Il me semble avoir compris qu'il faut éviter de planter côte à côte des légumes de la même famille - melon et courgettes = meme famille = curcubitacées -
      D'après ce que j'ai lu, il y a un risque d'hybridation au moment de la pollinisation ; de plus ils se feront concurrence car très gourmands en nutriments.
      Je les ai donc plantés bien espacés, je vous dirai ce que ça donne si je récolte quelquechose.
      Je ne sais pas ce qu'en pensent Nicolas et les autres jardiniers ???

      Bon jardinage !

      • Nicolas :

        Le risque d'hybridation n'aura des conséquences que pour la prochaine génération, c'est-à-dire si tu compte récolter les graines produites cette année par tes melons ou tes courgettes en vue de les resemer l'anner prochaine.
        Pour les fruits de cette année, aucun risque, ils seront fidèles à la variété choisie.

  17. Danielle :

    Bonjour Nicolas ... et ceux qui me lirons !
    Merci pour ces articles pleins d'informations utiles !
    Je confirme , de par mon expérience de l'an dernier que le cerfeuil est utile aux salades !!! de plus, j'ai eu l'impression que la salade a favorisé sa pousse : je n'avais jamais eu de cerfeuil repiqué ayant si vite et bien repris et si beau par la suite . Je n'oserais pas affirmer qu'il y a eu réciprocité mais les salades étaient belles également. ( aucun engrais).
    Pour les choux, j'ai tenté des plants d'aneth à côté des pieds contre la piéride.J'ai bien eu l'impression que ça fonctionnait mais, c'est à confirmer... (peut-être est-ce parce que l'aneth est " réservée " à la chenille du macaon - papillon qui ne s'intéresse pas aux choux - ce qui expliquerait que la piéride s'en éloigne . Mais, c'est ma conclusion personnelle!
    Bonne continuation à tous.

  18. Bernadette :

    Merci de vos précieux conseils mais je me fais des nœuds à la tête concernant les conseils quelque fois contradictoires entre une rotation des cultures et une incompatibilité de certains légumes entre eux. Par exemple si on fait passer sur une parcelle les légumes en fonction de leur appétit tel que tomates, courges, poireaux, choux parce que gourmands et...donc les choux ne supporteraient pas les poireaux, alors que faire????

  19. Michel :

    Bonjour

    Mauvaises associations:
    Je confirme le mauvais copinage salades/persil pour en avoir fait l'expérience sans le vouloir.
    Des laitues batavias avaient été repiquées sur une petite ligne et en bout de ligne j'avais semé une petite ligne de persil. Les salades qui étaient à proximité du persil se sont très mal développées, comparées aux autres qui étaient un peu plus éloignées !
    Le persil, en revanche, ne semblait pas être gêné par las salades !
    Idem pour le voisinage haricots verts grimpants/tomates (variété indéterminées) qui avaient été planté de chaque côté d'un grillage. A noter que l’ensoleillement des uns ou des autres n'était pas en cause du fait que le grillage avait été tendu dans l'axe de la trajectoire du soleil ! Donc ensoleillement identique pour les deux !
    La récolte de haricot fut abondante (variété phénomène) mais les tomates faisaient franchement la gueule !

  20. Gérard :

    bonjour, je sème chaque année les carottes, près des plantations de poireaux
    ,mais comme je ne fais que des carottes d'hiver,je ne peux mettre de l'oignon, au début j'ai de belles carottes, mais cela ne dure pas longtemps, elles deviennent immangeable,ça commence dès le mois de décembre, je les ai semées au mois d'aout……cordialement

  21. Danielle :

    Bonjour
    Merci Nicolas pour ces précieuses informations
    J!ai acheté de l'ail qui était germé. J'ai décidé de le planter près de mes tomates ... J'espère réussir un bon mariage.
    J'ai eu beaucoup de mal à trouver des "targetes lemonii" (œillets d'Inde en arbre). J'ai du les commander sur internet.
    J'ai dans mon potager des plantes pérennes comme : lavandes, curry, tagetes, consoude etc, et je plante mes légumes tous les ans au milieu de ces plantes odorantes. C'est joli, mais je dois faire attention aux associations malheureuses. Comme par exemple tomate/fenouil.
    Ma foi, on apprend toujours de ses erreurs.
    Bonne journée au jardin

    • Nicolas :

      Je ne savais pas qu'il existait des tagètes vivaces. Merci pour l'info.

      • Danielle :

        Si vous avez la chance d'en planter dans votre potager, je vous invite a passer la main dans le feuillage, vous aurez le plaisir de sentir ce merveilleux parfum.
        Je prend plaisir a le faire à chaque fois que je passe près d'une plante odorante, ce matin, ma tête a touché la camomille en fleur, et un merveilleux parfum s'en est envolé ...

  22. Mohamed :

    bonjour à tous,

    Nicolas j'ai toujours mis mes differentes varietées de choux ensembles et ils ont toujours tous poussés donc ce n'est pas une science certaine.

    Bonne continuation

  23. lucien :

    Lucien :
    Les bonnes associations!Et si mon problème venait de là!
    J'ai semé sur la même planche 2 rangs de fèves et 2 rangs de petits pois
    Les fèves ont bien levé mais les pois très mal un pied par ci, un pied par
    là.J'ai pensé que l'humidité avait nui à la levée, j'ai donc resemé au même endroit même problème.C'est peut être un peu tard mais je vais resemer
    ailleurs on verra.Je te tiendrai au courant.A bientôt et merci pour tous tes conseils

  24. christine :

    super !!! la plupart des articles concernant les associations sont un peu complexes. Celui-ci est très clair et concis !!!!! merci Nicolas

  25. Martine :

    Merci pour tous ces conseils : c'est clair, simple à comprendre pour une débutante comme moi et cela me rend un service énorme car je me perdais dans les listes où il est obligatoire d'avoir une boussole et un compas pour s'y retrouver. Bravo pour cette clarté. J'avais déjà testé le cerfeuil dans les salades pour repousser les limaces : çà marche!!!!!!!!!
    A bientôt et vraiment mille merci.

  26. Je vais terminer de regarder tout ça dans la soirée

  27. billy le boss :

    bonjour,est-ceque je peut planter des percil a cotés de mes haricot long ou ( haricot a rame) voir s'il sont copain et ou s'y il son ennemie

    • Bonne question parce que les différents livres que j'ai consultés se contredisent sur le bon ou mauvais voisinage du haricot et du persil !
      Soit vous ne prenez pas de risque et vous les éloignez, soit vous prenez le risque et vous essayez.
      Dans ce cas, ça m'intéresserait bien de connaître le résultat quand vous ferez les récoltes.

Un avis sur cet article ? Donnez-le ici :