Je douche mes tomates

71 comments on Je douche mes tomates
https://youtu.be/8HkJo-rm8Bk

 J’arrosage le feuillage de mes tomates, suis-je devenu fou ???

On entend souvent dire qu’il ne faut surtout jamais mouiller le feuillage des légumes (et des tomates en particulier) car les maladies se développent beaucoup plus vite sur des feuilles humides. Ce qui est vrai.

Mais il faut relativiser cette affirmation : déjà, quand les plantes subissent une averse, elles ne tombent pas systématiquement malades, et heureusement !

En fait, sur les feuilles des tomates, il faut que l’humidité soit présente durant une douzaine d’heures pour que les spores du mildiou éclosent, et à condition d’être dans une certaine plage de températures (entre 15 et 25°C).

Donc la question à se poser est plutôt : est-ce que mes plants auront le temps de sécher après en avoir arrosé les feuilles ? Par une belle journée ensoleillée, c’est sûr et certain !

Et surtout, je suis convaincu que des plants de tomates en parfaite santé ne rechignent pas à recevoir de temps en temps une petite douche sur leur feuillage. Cela permet de rincer la poussière accumulée sur les feuilles afin qu’elles fonctionnent mieux au niveau de la photosynthèse et de la transpiration. D’après les scientifiques, les vibrations produites par la chute des gouttes sur les feuilles auraient également un effet bénéfique sur les plantes.

Même si l’on préconise souvent l’arrosage localisé au pied des légumes par souci d’économie d’eau, il faut savoir qu’à la différence des arbustes, les plantes potagères n’apprécient pas spécialement les arrosages au goutte-à-goutte. En réalité, elles préfèrent être douchées en pluie fine, ne serait-ce que pour “laver” leur feuillage, qui respire mieux ensuite. D’ailleurs, les maraîchers arrosent souvent leurs cultures des deux manières : la plus grande partie de l’eau est apportée de manière localisée, avec une petite aspersion de temps en temps.

Et vos lesgumes ? Ont-ils eu des problèmes de pollinisation ou de mûrissement (tomates qui restent vertes) à cause de la canicule ?

Tous les dimanches matin, recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n’est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine :

  • un article pratique où je vous apprends une nouvelle technique de culture que vous pourrez appliquer chez vous,
  • ou une vidéo qui vous montre ce qui pousse maintenant dans mon potager (y compris les ratages et les leçons à en tirer).
lm Général

Un avis sur cet article ? Donnez-le ici :

Réponses

Les commentaires :
(les plus récents sont en premier)

  1. Yves (Vallée du Gier 42)

    Bonjour

    Ma passion pour le potager est de plus en plus forte,mais par les conditions climatiques ; cela devient de plus en plus difficile d’obtenir de bon résultat ( manque de pollinisation et chaleur trop intense ). Je n’ai eu que quelques courgettes pour 6 pieds et très peu de tomate pour 70 plants maison ,planté . J’avais planté des tomates dans ma serre ,qui mon donné très peu de fruit et ont pris la maladie du tétranique tisserand à cause des fortes chaleurs, malgré un voile d’ombrage. Je vais tenter votre expérience sur la pollinisation de fleur de courgettes qui me semble facile , ( dommage que je n’ai pas découvert plus tôt votre blog) . Aussi ,je vais semer des graines mellifère ce mois-ci pour pour attirer les pollinisateurs qui ce sont fait rare dans mon potager. Merci pour tout vos commentaires.

    1. Mana 56 (Vannes)

      Bonjour Yves, pour plus de chance d’avoir des courgettes, vous pouvez conserver la fleur mâle 48 heures au frigo dans une boîte et ainsi féconder plusieurs fleurs femelles sur 2 jours… Bonne récolte !

  2. Sandrine (Ardèche méridionale)

    Moi aussi j’ai mouillé au tuyau d’arrosage mes plants de tomates le matin pendant les périodes les plus chaudes. J’ai eu de grosses attaques d’araignées rouges et d’après ce que j’ai lu ces micro bestioles pullulent en atmosphère sèche et n’aiment pas l’humidité. Efficacité moyenne…
    Par contre, j’ai une question : est-ce que le fait de mouiller les fleurs de tomates bien ouvertes le matin ne gène pas leur fécondation ?

    1. Mana 56 (Vannes)

      Bonjour Sandrine, la fleur de la tomate est essentiellement fermée. La pollinisation se fait à l’intérieur de la fleur d’où le besoin de vibrations apportées par le vent, les bourdons…Vous pouvez sans crainte les doucher !

  3. Monika (81/Villefranche d'albigeois)

    Je viens de vous rejoindre après avoir visionner la vidéo sur les tomates. En effet, nos tomates sont également vertes. J’ai effectué un gros taillage de branches il y a 3 jours. En arrosant ce soir, j’ai vu qu’il y en avaient quelques unes oranges. Ciel, un espoir que la récolte va pouvoir se faire. Car j’ai pas mal de tomates qui sont tombées. Je vais également tenter la douche en sachant que les températures seront hautes dans les prochains jours. Je me réjouis d’avance de lire vos chroniques et regarder et écouter vos vidéos.

  4. Maryse (06)

    Il y a quelques années, au hasard de mes lectures, j’avais lu que les Espagnols procédaient ainsi avec les plants de tomates ! Et les tomates se portaient fort bien ! Et comme nous ne sommes pas loin de rivaliser avec l’Espagne…quant à la chaleur subie depuis quelques mois…le conseil est le bienvenu !!!

  5. MONIQUE (Le Mans -sarthe)

    bonjour Nicolas et à tous.
    Je suis tout a fait d’accord, cette année nous n’avons pas eu à nous plaindre, beaucoup d’eau, suivi souvent d’un beau soleil et mes tomates ne se sont jamais aussi bien portées, j’ai eu des coeurs de Boeuf de Nice qui m’ont donnés jusqu’a 8 kg de tomates, je n’en revenais pas, voici 2 ans j’avais le mildiou et rien récolté.

  6. Mana 56 (Vannes)

    Bonjour Nicolas, à toutes et tous. Eh bien voilà, cela devait arriver un jour, nous sommes en train de perdre Nicolas…Il arrose le feuillage de ses tomates😯! Mais quelle folle bonne idée ! Je l’ai fait l’an dernier, canicule oblige et elles en frémissaient de plaisir. Aussi je ne comprends pas les quelques réactions négatives à propos de cette douche si bénéfique sur du vivant qui plus est utile !!! Je suis passée à Toulouse ces derniers jours (coucou Nicolas !) j’ai vu la nature en détresse, beaucoup de feuillage grillé, voire des forêts calcinées. Il nous faudra être résilient tout comme la nature avec ce climat chaotique pour avoir un beau potager. Courage et bonne semaine à tous !

  7. COLIN GERARD (villeurbanne)

    belle réflexion de bon sens qui fait tomber en partie les affirmations qui se popagent tau fil du tramps.

  8. Gérard (Lot-et-Garonne)

    Bonjour,

    La récolte de tomates est excellente. Par contre, cette année, j’ai beaucoup de punaises. Quel est le remède facile pour contrer ces bestioles ?

    Bonnes récoltes à vous.

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Gérard,
      Après avoir essayé de nombreuses choses, je le cherche encore…
      Pour l’instant, ce qui marche le mieux, c’est un ramassage manuel 2 fois par jour !

      Avatar de nicolas
  9. florence faucon (bagnols sur céze – gard)

    bonjour Nicolas donc j’ai aussi douché mes tomates je pense comme vous ça leur fait du bien juste un peu les feuilles aujourd’hui avec quelques lignes plus claires mais bon elles ont tout de même appréciées j’ai commandé pour faire le biomax je vous remercie

  10. Marie Labesse (66)

    Une amie qui s’est installée en petits fruits après un BEPA, m’a donné ce tuyau : en cas de forte chaleur, arroser le feuillage avec une tisane de menthe.
    Dose : 500 gr de plante fraîche pour 1 L d’eau. 10 L par Ha. Un are = 100 m² il me semble…soit 10 cl si je ne m’abuse, ce qui me paraît peu…mais mon matériel (pulvérisateur 1 l), n’a rien à voir avec le matos agricole.

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Marie,
      Merci pour l’astuce, mais je suis toujours un peu sceptique s’il n’y a pas l’explication de comment ça marche…

      Avatar de nicolas
      1. Marie

        Il doit y avoir des travaux là-dessus, vu que c’est sur un document délivré lors de sa formation chez Eric Petiot et Patrick Goater, travaux issus de “Purin d’ortie et Cie” et du groupe d’échange Ecophyto Ferme Petits Fruits animé par Agri Bio Ardèche.
        Ouvrages cités :
        Protocoles en phytothérapie agricole- traitements curatifs et prévention ciblée-Purin d’ortie et Cie, des auteurs ci-dessus ;
        – Guide des produits de protection des cultures utilisables en Frnce en agriculture biologique, mais 2018, ITAB-INAO

        1. nicolas (Toulouse)

          Ah d’accord, si ça vient de chez eux, aucun souci ! 😉
          Quand il s’agit de traitement naturels, c’est toujours à eux (à leurs ouvrages) que je me réfère car ils ont accumulé beaucoup d’expérience pendant des années.

          Avatar de nicolas
  11. Agnès (Hérault-Sète)

    Bonjour Nicolas, loin de moi de penser que vous êtes fou ! Moi aussi durant les grosses chaleurs j’ai vaporisé mon potager avec une pluie très fine tôt le matin : tomates, courges….. ce qui compense un peu toute leur transpiration de la journée et très franchement je recommencerai l’année prochaine s’il fait aussi chaud 🥵 : tous les plants ont sûrement apprécié puisqu’ils se portent encore très bien (sauf les courgettes qui ont un peu d’oidium mais logique avec les brumes de mer)
    Merci pour tous vos précieux conseils qui m’ont permis de démarrer avec succès mon potager il y a 5 ans et quel bonheur ! Merci encore

  12. Dominique (bresse jurassienne)

    Bonjour, en ces jours de grande chaleur, je vois que , malgré les armatures, les filets d’ombrage ne sont pas en place, est ce volontaire?

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Dominique,
      Le début de l’été a été anormalement frais et humide ici à Toulouse (et dans toute la moitié sud de la France, alors que la moitié nord avait de la chaleur et de la sécheresse). On aurait dit que les climats s’étaient inversés. 😉
      C’est pourquoi je n’ai pas eu besoin d’installer le filet d’ombrage.
      Nous n’avons eu que 2 petites semaines de canicule, une mi-août et l’autre en ce moment. La saison étant avancée, le soleil est plus bas sur l’horizon et les légumes souffrent nettement moins.
      Je suis content que la nature m’ait épargné ce travail car il faut quelques heures pour le monter et autant pour le démonter et le ranger.

      Avatar de nicolas
  13. Léonie (Occitanie)

    bonsoir Nicolas, dans la vidéo je vois plein de plantes amarante queue de renard. quel est l’intérêt svp?

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Léonie,
      C’est simplement pour le côté décoratif. Je trouve que ça amène des touches de couleur intéressantes et des formes inhabituelles.
      Les graines sont consommables mais je n’ai jamais pris la peine de les récolter.

      Avatar de nicolas
  14. Christiane (alsace)

    Mes tomates sont plantées en pleine terre ,pas protégées de la pluie.
    Y a qu’à l’été 2021 où j’ai eu des problèmes de mildiou ….comme beaucoup de jardiniers.
    Merci pour vos bons conseils toujours très appréciés.

  15. Joël (Béziers)

    Un jardinier m’avait recommandé d’arroser les feuilles des tomates pour lutter contre l’araignée( jaune). Cet arrosage ralentit la maladie, mais ne la guérit pas. En cette période de pénurie, ce n’était pas le moment de gaspiller l’eau.

  16. Brigitte (34 – Hérault)

    Re bonjour Nicolas et vous tous,

    Merci Nicolas de tous tes conseils et de ta générosité !

    Ici nous avons planté des pieds de tomates achetés greffés : coeur de boeuf rouge et ananas, cornue des Andes, marmande, gorbal, Russe, Rose de Berne, cerises… que nous avons planté durant la deuxième quinzaine d’avril avec dans chaque trou du fumier de cheval, un peu de terreau et des feuilles d’ortie fraiches. Nous arrosons 1 à 2 fois par semaine à raies en fonction de la température. Depuis le 20 juin, nous mangeons des tomates énormes et très bonnes. A s’en gaver !!!!
    Les années passées, nous plantions des pieds de tomates greffés ET non greffés qui ont toujours été beaucoup moins robustes que les greffés ; en particuliers en 2022, été très chaud, ces pieds ont péris début juillet.
    La question que je me pose, je lis que beaucoup d’entre vous semez les graines de tomates. Est-ce que vous greffez vos plants ou pas?

    La canicule de fin août a énormément ralenti la production, des tomates ont aussi attrapé des coups de soleil, mais en même temps en ce moment les journées sont moins chaudes, les nuits sont plus longues et plus fraîches, ce qui ralentit aussi le murissement.
    Les 2 plants de courgettes ont donné pas mal de légumes, mais en ce moment, la production comme pour les tomates a énormément ralenti.
    On va voir d’ici une semaine s’il y a une réaction de la végétation, car la météo nous annonce des températures un peu plus élevées.
    A suivre…
    Bon jardinage et bonne récolte 🍆🍄

  17. Claude (région lyonnaise)

    Bonjour Nicolas et merci pour ton site et tes formations, je m’en inspire fortement.

    Voici ce qui est arrivé à une partie de mes pieds de tomates. J’ai fait les semis et je les ai arrosés plusieurs fois avec une dilution de purin d’ortie et de purin de consoude. Résultat, mes pieds de tomates étaient beaucoup plus vigoureux quand je les ai plantés vers le 15 mai. J’ai continué à les arroser tous les 15 jours avec ce mélange de purins jusqu’à fin juin et ils étaient très costauds, les feuilles bien vertes, toniques et des fleurs en abondance. Tout a très bien continué avec une 1ère récolte le 9 juillet pour les Stupice et Ida Gold.

    Début août, après la période de froid, j’ai constaté que les feuilles de certains pieds avaient pris une teinte mauve, et cela s’est répandu sur presque tous les pieds, sauf la Prune Noire. Quelques jours après, certaines tomates étaient mûres en bas et restaient jaunes près du pédoncule… (Coeur de Boeuf Jérusalem et d’autres). Elles refusaient de mûrir complètement. Les fruits pouvaient être mangés, mis à part la portion non mûre.
    Début septembre, après la canicule d’août et le froid de la fin du mois, la production de tomates s’est nettement ralentie. Peu de nouveaux fruits se sont formés pendant le mois d’août.
    Voilà pour les semis initiaux.

    Le 23 juin, j’avais prélevé des gourmands sur les pieds de ce semis initial pour en faire des boutures. J’ai mis les boutures en terre assez loin du semis initial. Les pieds de tomates issus de ces boutures ne présentent aucun signe de teinte mauve sur les feuilles. Quand aux fruits, ils sont encore verts et il est trop tôt pour dire s’ils auront des difficultés à mûrir complètement.

    Quelqu’un a-t-il une idée sur ce qui a provoqué la coloration mauve des feuilles et sur le mûrissement incomplet des tomates ? C’est possible qu’il y ait deux causes différentes.

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Claude,
      La couleur violette est soit provoquée par le froid quand les plants sont jeunes (en mars-avril), soit par un manque de phosphore et de potassium dans la terre. L’année prochaine, pour en apporter, le mieux serait de mettre de l’engrais (bio) spécial tomates un peu avant la plantation.
      Cette année n’était pas facile pour les tomates, avec ces changements incessants de températures. Ce qui se traduit par une pollinisation incomplète des fleurs, avec pour résultat des tomates malformées, ce qui est sans doute la raison de ce mûrissement imcomplet que vous avez constaté.

      Avatar de nicolas
    2. Mana 56 (Vannes)

      Bonjour Claude, les variations rapides de températures induisent un stress aux plantes et provoquent souvent une coloration mauve/violette aux feuilles des tomates et sont en générale sans grandes conséquences, hormis les maladies ou carences. Voici peut-être la réponse à votre problème de manque de maturation des tomates: https://ephytia.inra.fr/fr/C/5332/Tomate-Collet-vert-ou-jaune-sur-fruits. Bon diagnostic !

  18. Mathias

    Pour celles et ceux que ça intéresserait, voici un très bon article en lien avec le mythe de l’effet de loupe: “Les plantes brûlent si on les arrose au soleil : info ou intox ?” à lire sur https://leplantoscope.fr/2021/02/22/les-plantes-brulent-si-on-les-arrose-au-soleil-info-ou-intox/

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Mathias,
      Super-intéressant comme article !

      Avatar de nicolas
    2. Mana 56 (Vannes)

      Bonjour Mathias, merci à vous pour cet article ! Du coup cela confirme aussi qu’un arrosage sur les pucerons ne les feront jamais “griller” !…

  19. Bernard (34)

    ou trop de tramontane?

  20. Jean-louis (Doubs)

    Bonjour,

    Je suis comme Philippe, je m’étonne qu’il n’y ait pas de restriction d’eau dans la région de Toulouse.
    Dans le Doubs, qui ne se situe pourtant pas dans le sud, le préfet a interdit l’arrosage des jardins de 8h à 20h et cela depuis un arrêté du 23 juin.
    Comment fait-on pour arroser ses tomates à 14h ?
    Cordialement.

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Jean-Louis,
      À toulouse, l’interdiction est de 13h à 20h et je douche mes légumes peu avant 13h.
      L’état de sécheresse des nappes est indépendant de la région. Il peut très bien y avoir un plus gros déficit de précipitations dans le nord que dans le sud, ce qui est le cas cette année.

      Avatar de nicolas
      1. Patrick

        “Arroser un peu avant treize heures” ! Si légalement, c’est autorisé, dans l’esprit, c’est un peu osé et pas très responsable ! Et surtout pas très durable…

        1. nicolas (Toulouse)

          Bonjour Patrick,
          On parle ici simplement de doucher les légumes pendant 3 minutes ! Comme quantité d’eau c’est minime par rapport au “vrai” arrosage que je fais toutes les nuits (avec un système de goutte-à-goutte programmé).
          Et si je laissais mes tomates dépérir en voulant économiser ce peu d’eau, je serais obligé d’aller les acheter au marché du coin, là où elles ont été cultivées par des maraîchers qui eux pratiquent ce genre d’arrosage par aspersion à bien plus grande échelle.
          Dites-moi où est la véritable économie d’eau dans tout ça ?

          Avatar de nicolas
          1. Patrick

            Merci Nicolas pour votre réponse. Je pense que l’arrosage nocturne en goutte a goutte que vous effectuez est très efficace et amplement suffisant! Nul besoin de doucher les feuilles de ses légumes en plein soleil pour qu’elles restes bien vertes, même si la photosynthèse peut en être perturbée. Nous sommes simplement des jardiniers amateurs, pas des maraîchers. L’essentiel est de consommer nos bons légumes sans chercher à avoir obstinément un potager “esthétique”. Qu’en pensent les autres jardiniers?

            1. nicolas (Toulouse)

              Non ce n’est pas du tout pour avoir des feuilles bien vertes ni pour l’esthétique !!!
              Comme je l’explique dans la vidéo, c’est pour que la fécondation des fleurs des tomates et des haricots puisse avoir lieu.
              Car au-dessus de 32°C environ, le pollen sèche à l’intérieur des fleurs de ces 2 légumes et du coup les fleurs avortent et ne donneront pas de tomate ou de haricot.
              On peut s’en apercevoir quand on a un bouquet entier de fleurs de tomates qui sèche sans rien donner. Il faut alors attendre que la plante grandisse et fasse un nouvel “étage” avec de nouvelles fleurs, mais cela prend quelques semaines à chaque fois.

              Avatar de nicolas
              1. Mana 56 (Vannes)

                Peine perdue Nicolas….”Il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre” !!!

                1. Patrick

                  Et réciproquement 😉 !

  21. Claudine

    Bonjour et merci pour cette idée astucieuse que je me réserverai pour la prochaine canicule. Ici en Alsace, nous n´en avons pas eu cette année. Mais l´an dernier beaucoup de fleurs des tomates ont séchées et je me demandais comment prévenir cette grosse perte.

  22. Bernard (34)

    bonjour
    Je suis étonné que vos feuilles de tomates ne soient pas grillées.
    les nôtres à savoir les miennes et celles de mes voisins sont en grande partie sèches à Montpellier.
    celles des maraichers sous serre ne le sont pas pb d’UVs?

    1. florence faucon (bagnols sur céze)

      j’ai eu le même probléme ‘année dernière aussi cette année jai fait un toit en brise-vue pas une tomate n’a grillée et j’ai eu bonne récolte merci Nicolas pour ce site ou l’on apprends beaucoup de choses par contre mon plant de courgette est a moitié rabougri il va surement finir au compost bon potager à vous tous nous avons eu 41 à l’ombre !!!

    2. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Bernard,
      Les bâches des serres sont traitées anti-UV il me semble.
      Les feuilles des plantes ne grillent que quand elles sont en souffrance parce qu’elles manquent cruellement d’eau et que le sol est trop sec.
      Malheureusement (par méconnaissance ou par économie), de nombreux jardiniers pensent que les légumes vont “se débrouiller” avec peu d’eau, mais ce n’est pas le cas.
      En effet toute plante va “transpirer” une certaine quantité d’eau, jusqu’à 5 litres par mètre carré et par jour en été. Et un fois que la réserve d’eau contenu dans la terre est utilisée, les plantes vont se porter de plus en plus mal si le jardinier n’apporte pas suffisament d’eau régulièrement.
      Les feuilles de mes légumes sont bien vertes parce qu’ils sont irrigués par un système de goutte-à-goutte qui envoie de l’eau toutes les nuits pendant 15 minutes.

      Avatar de nicolas
  23. Lisa

    Pur bon sens votre article sur l’arrosage des tomates

  24. André (Toulouse sud)

    Bonjour, il m’est arrivé d’arroser le feuillage le matin pensant que les feuilles seraient égouttées quand arrivera le soleil, je pensais que la goutte d’eau faisant loupe brulerait la feuille .
    Les maladies apparues en début de plantation ,étaient dues je crois à cette alternance de pluies , de soleil, de pluies de soleil ( Toulouse sud), tous les copains jardiniers en ont souffert.
    Merci pour votre site

  25. Didier (var)

    Je pense que vous avez raison j ai aussi mes tomates qui ont du mal à rougir

  26. Anne-Marie (Essonne)

    Bonjour à tous et merci à Nicolas.
    Ma question est hors sujet mais je vois de belles amarante à côté de vos tomates.
    J’en ai aussi mais je ne sais pas comment les utiliser…
    Amicalement.

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Anne-Marie,
      C’est simplement pour le côté décoratif. Je trouve que ça amène des touches de couleur intéressantes et des formes inhabituelles.
      Les graines sont consommables mais je n’ai jamais pris la peine de les récolter.

      Avatar de nicolas
  27. miren

    De mon côté, c’est plutôt le manque de soleil qui retarde le mûrissement des tomates. L’été n’a pas été chaud et pas de canicule en Normandie.
    Bien à vous.

  28. Janine (landes)

    Comme pour les tomates, je me demandais si les salades aimaient recevoir trop d’eau de pluie… si quelqu’un peut me dire car je viens de repiquer mes salades d’hiver et ça fait 2 jours qu’il pleut. Merci

    1. andré (Belgique)

      Bonjour Jeanine,
      pas de problème quand elles sont petites , je pense. mais quand la pomme est formée , si elles sont pleines d’eau et qu’il fait chaud ensuite, elles peuvent pourrir de l’intérieur.
      Quant à moi , j’ai qq tunnels rigides de’1 m de long que je déplace selon les besoins pour protéger de grosses pluies ou grêle ..

      1. Anonyme

        Merci beaucoup bonne idée les tuneld

  29. Jean-Pierre (Seine et marne)

    Merci pour cette vidéo. C’est peut-être la raison pour laquelle mes tomates ne murissent pas en ce moment. Dès demain j’arrose leur feuillage.
    Encore merci pour les conseils.

  30. Yves (Suisse,Fribourg)

    J’habite en Suisse à 790 m d’altitude et j’ai la chance d’avoir une source pour arroser le jardin ! En conséquence, … j’arrose souvent trop et j’ai des plants qui ont tendance à pourrir. Je vais essayer l’arrosage des feuilles …
    J’expérimente aussi depuis quelques semaines l’arrosage par oyas… la différence est assez étonnante entre des salades pains de sucre arrosées avec arrosoir et celles avec les oyas.
    L’arrosage par gouttes à gouttes ne m’a pas convaincu: les trous se bouchent, l’eau n’arrive pas de manière égale aux extrémités (peu de pression à cause de la source). Bref, j’essaie autre chose … avec grand intérêt!

  31. Philippe (Valence)

    Et les économies d’eau  ?
    Pas de restriction d’arrosage en journée à Toulouse ?

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Philippe,
      C’est à chacun de juger si 3 minutes de douche chaque jour pendant la semaine où va sévir la canicule valent le coup ou non.
      Vouloir économiser cette eau, c’est peut-être une fausse économie pour des légumes qui forment leurs fruits par vagues de floraisons successives, je m’explique :
      Si on ne douche pas, il y a un fort risque que des fleurs en cours de pollinisation sur les pieds de tomates et de haricots sèchent et ne forment pas de fruits.
      On va ensuite continuer la culture de ces plantes pendant le reste de la saison (arrosages, soins, temps passé) sans qu’elles aient pu donner leur plein potentiel, ce qui est aussi une forme de gaspillage.

      Pour les restrictions d’eau, le gouvernement a fait un site très pratique qui permet d’obtenir les restrictions en vigueur en entrant son adresse : https://vigieau.gouv.fr/

      Avatar de nicolas
      1. Hélène (Mérignac (33))

        Bonjour Nicolas,
        Merci pour votre lien sur les restrictions d’eau !
        Je me demande comment vous arrivez à supporter la chaleur sans chapeau ou casquette !
        A Mérignac, en cas de forte chaleur, c’est chapeau de paille obligatoire 😂
        Bonne journée !

      2. Brigitte (34- Hérault)

        Bonjour Nicolas,

        une douche tous les jours a surement un effet bénéfique sur le moment pour éviter que les fleurs ne grillent au soleil. Mais une fois l’eau évaporée et le soleil de plomb, ne faudrait il pas recommencer une heure plus tard ?
        La question que je me pose donc, est-ce que celà vaut vraiment le coup d’asperger les plantes ?
        Moi la douche me rafraichit, mais une quart d’heure plus tard, à 40° je dégouline de nouveau de chaleur. 🤣

        1. nicolas (Toulouse)

          Bonjour Brigitte,
          Dans ce cas il vaudrait mieux installer un brumisateur au-dessus des cultures. Ce n’est pas une blague, certaines serres en sont équipées. L’avantage est que la consommation d’eau est minime car c’est un brouillard très fin qui est pulvérisé.
          Pour nous jardiniers, une douche par jour c’est déjà bien, et on aura tout gagné si elle permet au pollen contenu dans les fleurs de ne pas sécher et de se féconder correctement, pour donner de nouveaux fruits.
          Les pores des feuilles en profitent aussi pour se rouvrir, ce qui active la photosynthèse et la circulation de la sève. La plante va se “remettre en marche” pendant un petit moment, ce qui va faire mûrir un peu les fruits etc…

          Avatar de nicolas
      3. Eric

        Nicolas, connaissez vous l’histoire du colibri ? La morale de celle-ci est que chaque goutte d’eau compte et que si chacun fait son petit effort, même tout petit, le résultat en sera multiplié d’autant. Et tant pis si les feuilles de tomates jaunissent! Dommage ce manque de solidarité…

        1. nicolas (Toulouse)

          Bonjour Eric,
          Mais le petit colibri doit se nourrir et s’il ne peut pas arroser ses tomates autant qu’elles le demandent, il sera obligé d’aller en acheter.
          Ce seront des tomates cultivées par des professionnels qui eux auront utilisé beaucoup de gouttes d’eau (et quelques gouttes de pétrole pour leur tracteur) pour qu’elles poussent bien.

          Avatar de nicolas
  32. HERVE (Bugey Sud)

    Bonjour,
    Je me pose la question du choc thermique car j’arrose avec l’eau du ruisseau qui est toujours à 12 ° été comme hiver? J’ai peur qu’elles n’aiment pas trop.

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Hervé,
      Ce sont plutôt les racines des légumes qui sont sensibles à une eau trop froide qui arrive en grande quantité lorsque le jardinier arrose directement au pied de ces légumes.
      Pour le feuillage, je ne pense pas que cela ait une grande importance. Les pluies d’orage en été sont parfois assez froides aussi.

      Avatar de nicolas
      1. Martine (Dordogne)

        Bonjour,
        Les pluies d’orage font aussi des dégâts.
        Je ne sais pas chez vous, mais la semaine dernière il a fait chaud (35°) et sec, vendredi mon jardin s’en était assez bien sorti (arrosages pourtant peu fréquents, paillages, etc). Il a plu en fin d’après-midi, les feuilles étaient encore chaudes et le lendemain tout les feuillages étaient en grande partie cramés, légumes, fleurs, fruitiers (coïncidence ?). Alors je crois que si, il faut faire attention au choc thermique, par contre comme vous, je pense que ça ne joue pas tant que ça sur le mildiou. Si la journée a été particulièrement chaude, il vaut mieux, d’expérience, s’abstenir d’arroser les feuilles avant la baisse de température de la nuit, donc très tard le soir. Par ailleurs, il y a une différence importante de consommation à arroser tous les jours un petit jardin de moins de 100m² et un plus grand (même 3 minutes). Dans certaines régions, ça n’est tout simplement pas possible, restrictions oblige. Dans ce cas, ne vaut-il pas mieux concentrer les arrosages (quand ils sont autorisés) au pied des plantes ? Le temps de l’abondance est terminé. Au delà des considérations financières (non négligeables pour beaucoup), ne faut-il pas désormais songer à économiser une ressource qui tend à manquer dans beaucoup d’endroits et penser différemment nos jardins ?

        1. nicolas (Toulouse)

          Bonjour Martine,
          Comme je le répondais à Philippe un peu plus haut, ne pas assez arroser est aussi une forme de gaspillage.
          En effet, on va continuer ces cultures pendant tout le reste de la saison (arrosages au pied, soins, temps passé) sans qu’elles aient pu donner leur plein potentiel, ce qui est aussi une forme de gaspillage.

          Avatar de nicolas
        2. Michel

          Tout a fait d’accord avec Martine et la conclusion de son message. Malheureusement, la conscience écologique, ou même le simple bon sens, sont chez certains d’entre nous à géométrie variable ! Il reste encore beaucoup de travail d’information et de persuasion à effectuer Dommage…

          1. Mana 56 (Vannes)

            ….Oui dommage en effet car vous n’avez pas bien compris l’intérêt de cette petite douche et tout le bonus qu’elle apporte !

            1. Michel

              ” Intérêt ” ? Vous voulez dire intérêt personnel et égoïste (je suis fier de mes beaux légumes ! ) ou intérêt collectif et solidaire (j’adapte mon comportement de jardinier responsable à la dégradation catastrophique de notre terre de plus en plus en souffrance)… Renseignez vous, écoutez les scientifiques, cela sera très enrichissant !

              1. Mana 56 (Vannes)

                Très bien ! Bon point pour vous  ! Je me sens très peu responsable de l’état de la planète, pourtant je fais de mon mieux pour ne pas l’abîmer…Ne me jugez pas, vous ne me connaissez pas ! Allez, ce sera mon dernier échange avec vous, je m’en vais doucher mes tomates !!! 😁

    2. André (Belgique)

      Bonjour Hervé, vous pouvez aussi remplir à l’avance une poubelle de 50 L ou autre récipient qui permettra à l’eau de se réchauffer .

  33. didier (charente-maritime)

    Bonjour, j’ai 2 voisins qui arrosent leurs plans de tomates en mouillant le feuillage et non jamais eu le moindre problème de mildiou. Alors ? Effectivement il y eut une période où les tomates sont restées vertes et avaient du mal à rougir et on a vu beaucoup moins d’abeilles et bourdons dans les jardins, malgré toutes les fleurs pour les attirer. Cordialement

Recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n’est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine un article ou une vidéo que vous recevrez le dimanche matin.

lm Général


Bonjour, je m’appelle Nicolas

Ma photo timbre carrée

Si vous voulez en savoir plus sur mon potager, cliquez ici pour lire mon histoire…