Les cultures d'automne vont bon train

38 comments on Les cultures d'automne vont bon train

Avec les (trop) chauds mois de septembre et d'octobre que nous avons eus, les cultures d'automne ont bien grandi et elles sont arrivées à maturité beaucoup plus tôt que prévu.

Tellement grandi que certaines sont déjà bonnes à récolter maintenant (nous sommes fin octobre). Comme les scaroles devant à gauche, semées début août.

Les chicorées italiennes (devant à droite) ont un beau feuillage mais ne pomment pas encore, les laitues romaines (en dehors du cadrage) par contre oui.

La blette à droite doit grandir encore un peu avant de fournir sa première récolte.

Les choux-raves et les betteraves (semés début août également) ont le diamètre d'une balle de ping-pong, je vais les laisser grossir un peu.

On ne les vois pas mais j'ai mis quelques plants d'aneth sous la blette. Encore petits, j'espère qu'ils vont continuer de pousser.

Les seuls qui n'ont pas bien poussé sont les épinards. C'est un peu normal car c'est un légume qui n'aime pas la chaleur et nous avons encore eu des 27°C jusqu'à mi-octobre cette année !

Faute de place ici, j'ai dû mettre ailleurs sur une autre plate-bande une dizaine de plants de laitues d'hiver qui poussent bien.

Les températures des nuits commencent à peine à passer sous les 10°C, je vais bientôt pouvoir terminer de monter cette petite serre. Mais je m'aperçois qu'elle ne va abriter que des cultures déjà presque matures, et pas des cultures plus jeunes pour passer l'hiver et grandir au printemps comme je l'aurais souhaité.

Comme c'est la première fois que j'ai une serre, et comme l'automne a été particulièrement chaud, ces deux facteurs font que cette année il aurait été plus judicieux de planter les cultures d'automne ailleurs et garder cette plate-bande pour des semis qu'il aurait fallu faire en septembre. Mais bon, c'est comme cela que l'on apprend et ce qu'il y a de bien avec le potager, c'est que ça recommence chaque année, on a donc la chance de pouvoir faire différemment l'année suivante.

Et chez vous, ça donne quoi les cultures d'automne et d'hiver ?

Tous les dimanches matin, recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n'est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine :

  • un article pratique où je vous apprends une nouvelle technique de culture que vous pourrez appliquer chez vous,
  • ou une vidéo qui vous montre ce qui pousse maintenant dans mon potager (y compris les ratages et les leçons à en tirer).
lm Général

Un avis sur cet article ? Donnez-le ici :

Réponses

Les commentaires :
(les plus récents sont en premier)

  1. ROLLAND

    Nicolas,
    merci pour cet article.
    Je cultive en Île de France,mes salades d'hiver sous "tunnel accordéon" que j'ai découvert grâce à un cadeau de Magellan qui existe en 3 m et 5 m de longueur pour 0.45m de large. Facile à pose, aération facile par les extrémités, pliable pour le rangement. Il dure depuis 3 ans sans souci. Aucun montage. Vraiment content.
    ROLLAND

  2. Mana 56 (Vannes)

    Bonjour Nicolas, à toutes et tous, voilà la première tempête de passée qu'on nous en annonce une seconde ! Malgré toute cette pluie nous ne sentons pas le moisi...Dire que j'ai été obligé d'arroser pour remettre mes carrés "en forme" avec apport de compost+basalte volcanique, aujourd'hui la terre est gorgée d'eau et je n'aime pas trop la "déranger" pour repiquer mes salades et planter de nouveaux fraisiers. Aussi quelques salades en place ont subi plusieurs attaques de grêle...Merci, je les préfère non mâchées ! J'attends la moindre éclaicie pour faire ces dernières plantations et semis de fèves. Avec ce temps maussade, j'ai potagé devant la télévision (trop bien !) avec Julie Andrieu dans son émission "les potagers de Julie" et oh surprise l'invité était Didier Helmsetter, j'ai passé un bon moment. Bonne semaine à tous !

    1. nicolas (Toulouse)

      Ça y est les pluies sont arrivées ici aussi (certainement moins drues que chez toi) ! Qu'est-ce que ça fait du bien d'avoir de la grisaille, on a enfin l'impression d'être en automne !

      Avatar de nicolas
      1. Mana 56 (Vannes)

        ....C'est vrai, nous les Bretons côté pluie on est TROP gâté 🫤mais je veux bien partager😁!

  3. Alain (nantes)

    Bonjour Nicolas
    Merci pour tout vos conseils!
    Cette année j'ai eu des haricots verts jusqu'à maintenant !! Ma mâche à bien poussé et j'en ai mangé plus tôt que d'habitude mais depuis 2 semaine qu'il pleut beaucoup à Nantes je l'ai protègé. Mes brocolis par contre ont très mal poussés à cause des escargots et je ne sais pas pourquoi ils ont pourris de l'intérieur !?!?
    J'ai une question : cette j'ai eu de beaux oignons mais il pourrissent déjà, j'ai du mal à les conservé???
    Bonne journée
    Cordialement
    Alain

    1. Yves ( BOURGOIN-JALLIEU 38) (Rhône-Alpes, proche de Lyon)

      Bonjour,

      Cette année avec les températures d'automne estivales, ce n'est pas encore la FIN des haricots !

      Je ne fais que des haricots rames,( variétés verte et beurre) qui donnent des productions plus longues et plus abondantes.

      Les 1ers semés le 10 mai, 2ème semis le 12 juillet et à titre expérimental j'ai semé un 3ème semis le 29 août. en remplacement des 1ers que j'ai arraché.

      Avec les canicules ceux semés en mai ont donnés des récoltes moyennes, mais suffisantes pour bien en profiter.

      Ceux semés en juillet m'ont donné de septembre à ce jour de vraies bonnes récoltes, permettant en + de faire des conserves mis au congélateur.

      Actuellement je ramasse avec surprise depuis une douzaine de jours mes haricots semés le 29 août.

      Dommage les grosses pluies de ces derniers jours devraient limiter mes dernières récoltes .

      Selon le temps je renouvellerai l'expérience en 2024.

      1. nicolas (Toulouse)

        Bonjour Yves,
        C'est chouette de faire des expériences de semis décalés. J'essaie d'en faire pas mal aussi mais c'est dommage que pas plus de jardiniers n'osent se lancer, car la récompense est souvent au bout, comme vous le montrez.
        Pour info, les haricots nains (en particulier la variété Contender qui est la plus hâtive à ma connaissance) commencent à produire bien plus rapidement que les variété à rame. Chez moi j'ai récolté les premiers haricots cet automne 1 mois et-demi après le semis fait mi-août. Et en plus, comme les plantes sont basses, c'est simple de mettre en place quelques arceaux et un voile de croissance pour gagner quelques degrés quand les températures fraîchissent.

        Avatar de nicolas
        1. Yves

          Nicolas
          Merci pour votre réponse, effectivement je pense qu'avec ce changement climatique actuel, ça permet de faire des expériences qui permettent d'allonger la période des récoltes.
          Pour 2024, je suivrais votre conseil concernant la variété contender qui semblent plus appropriée pour une dernière récolte.
          Bonne journée

          1. Mana 56 (Vannes)

            Coucou Yves, malgré un très mauvais départ j'ai eu une bonne récolte de tomates et surtout grâce à mon abri, LARGEMENT inspiré par le vôtre. J'ai commencé à le démonter à l'approche de la tempête CIARAN. Le temps frais de juillet chez moi n'a pas plu du tout à mes haricots, ils n'étaient pas dans leur assiette...Enfin surtout dans la mienne ! Les haricots Cotender ont beaucoup de qualités et ils sont très bons. Je sais que votre potager est superbe, alors que vous souhaitez d'autres?... Un temps idéal pour 2024 ! Bien à vous !

            1. Yves

              Bonsoir Mana,
              Pour la 2ème année consécutive, grâce au voile d'ombrage mis sur la totalité de mon potager, j'ai obtenu de bonnes récoltes, malgré les canicules.
              Je pense que pour les années à venir, le changement climatique va nous obliger à prendre ce genre de décision pour obtenir régulièrement de bons rendements.
              Le travail et le temps passé ( AGRÉABLE quand on aime) mérite d'être récompensé par le plaisir de déguster ses propres légumes BIO..
              J'espère que la tempête CIARAN qui s'approche, ne se pas catastrophique pour vous et les secteurs concernés.
              Croisons les doigts.
              Bonne soirée
              Très Cordialement

  4. etienne (Pays de Weppes ( Nord de la France ))

    Bonjour Nicolas, la saison de jardinage se termine, c' est un peu le moment de faire le bilan. Je viens de terminer ma récolte de célerie rave: une fois de plus, je suis un peu déçu de la grosseur des boules...Pourtant: mon semi était bon, j' ai fais deux ré-empottages successif, en incorporant au deuxième, une partie de terre végétale avec un peu de compost dans des pots d' environs 14 cm. A la plantation j' ai ausssi incorporé un bon compost, arrosé régulièrement ( à l' origine cette plante poussait dans les marécages ), régulièrement j' ai supprimé des feuilles à la base de la boule, le feuillage était parfait, chaque plant avait l' air de bien se développer dans un carré de potager frais et riche en matières. Mais le résultat final .....BOFFFF! Des boules pas plus grosses qu' une balle de tennis ( dans le meilleur des cas ) !! Je cherche un peu partout pour assayer de comprendre. Il paraît que le célerie rave serait sensible au manque de bore et de magnésium.....Faudrait-il un engrais spécial ( oligo-éléments ) pour favoriser le grossissement ? Merci pour une aide éventuelle, mais je pense que je ne dois pas être le seul dans ce cas...

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Étienne,
      Le celeri-rave est une culture réputée difficile. Étant situé dans une région sèche, je n'ai jamais essayé ce légume.
      Peut-être aussi sommes-nous habitués aux raves géantes proposées par les marchands de légumes, raves qui ont grossi avec force d'engrais...

      Avatar de nicolas
      1. Brigitte (pyrénées orientales)

        Non pas besoin d’engrais à gogo pour avoir des boules de céleri rave aussi grosses que celles du commerce j’ai toujours vu mon père cultiver ses céleris et j’étais admirative de la grosseur de ses boules qu’il obtenait moi j’ai également tentait cette culture et j’ai réussi à avoir aussi une belle récolte pas aussi régulière en grosseur que la production de celle de mon père je le reconnais mais tout à fait satisfaisant mais on récoltait le céleri beaucoup plus tard dans la saison n’oubliez pas que justement on le bourre pas d’engrais et il lui faut le temps de grossir et c’est un légume d’hiver et il faut laisser faire la nature donc on laisse en terre le céleri beaucoup plus longtemps pour qu’il continue de se développer et je suis sûr que vous aurez déjà une bien meilleure récolte surtout que le céleri n’aime pas la chaleur par contre n’enlevez pas les feuilles trop tôt attendez qu’il commence à bien profiter et là commencez à ôter les feuilles du pourtour sans jamais arrêter jusqu’à ce qu’il ait atteint une bonne taille comme ou presque celle du commerce mais la touffe de feuille grossit bien et forme un beau bouquet bien garni pas question de l’étoile et de laisser que quelques tiges et on laisse le céleri en terre et on se sert au fur et à mesure de ses besoins et on continue de laisser les autres céleri grossir je pense qu’ainsi ce sera déjà mieux

        1. Anonyme

          Merci Brigitte pour vos conseils. Je viens tout juste de les récolter: des petites gelées sont ( normalement ) possible dans le nord, au début de novembre. Quoique cette année c' est plutôt la pluie qui est au rdv. Je garde en mémoire vos conseils, vous avez raison, c' est un légume d' hiver, donc......Certains préconisent du fumier de cheval ? Concernant le bore et le magnésium, je vauis me renseigner auprès d' un ami maraîcher. Bonne fin d' année à vous.

          1. Brigitte (pyrénées orientales)

            Eh bien il faut surtout garder humide votre pied de céleri mais sans jamais arrosé le feuillage et même attention aux éclaboussures et en cette année de sécheresse c’était capital et puis mon père me disait toujours quand la boulé commençait à bien se développer avec les doigts de la main écarter doucement la terre autour pour faire grossir davantage le céleri rave

        2. nicolas (Toulouse)

          Merci Brigitte pour ce retour d'expérience sur 2 générations ! J'ai appris des choses...

          Avatar de nicolas
          1. etienne (nord)

            Vu sur youtube il y a quelques instants: https://www.youtube.com/watch?v=ai96Mx3T92c

            et dans d' autres vidéos, une façon très originale d' effectuer des semis....et des astuces!

      2. etienne (NORD)

        Merci Nicolas, oui, bourrés d' engrais, mais surtout bourrées de pesticides......Certains préconisent le fumier de cheval. Je revois donc ma copie pour l' année prochaine.....mais je m'améliore quand même. C' est vrai, comme le précise Brigitte, pour la culture du célerie, il faut être très patient, on s' en rend compte déjà lors du semis, qu'il faut mettre en route très tôt.....au chaud! Bonne fin d' année Nicolas.

  5. Alain Dupuy (Paca)

    bonjour Nicolas,
    J'ai une question concernant le Crocus Safran,une fois récolté, doit-on déterrer les bulbes pour les utiliser l'année d'après ou doit-on les laisser en terre?
    merci,

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Alain,
      Ma spécialité, c'est les légumes du potager et je ne m'y connais pas particulièrement en crocus. Du coup je vais avoir du mal à vous répondre... désolé ! 😉

      Avatar de nicolas
      1. Alain

        Merci quand même Nicolas, je vais essayer de me documenter sur des sites qui concernent le crocus Safran,
        encore une fois merci

    2. Mana 56 (Vannes)

      Bonsoir Alain, le crocus est une culture pérenne, les bulbes se multiplient au fil des années. Il craint le froid mais dans votre région il n'y a aucun risque de gel. Les miens se font boulotter par les limaces...Elles adorent les stigmates☹️!

      1. Alain

        Bonsoir Mana 56 Merci pour votre intervention, donc si je comprend bien,il n'y a pas besoin de récolter les bulbes en fin de floraison, il faut les laisser en terre ?
        encore merci et bonnes plantations et surtout, bonnes récoltes.

        1. Mana 56 (Vannes)

          ....Oui, les laisser vivre leur vie en terre et vous en aurez le double, voire le triple dans de bonnes conditions de culture !

          1. Alain

            bonjour Mana 56,
            Je vous remercie pour ces précieux renseignements, passez une excellente journée.

  6. Omar

    Bonjour Monsieur, quelles légumes racinaires plantes en novembre dans le Nord-est de la France ?

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Omar,
      En novembre, c'est trop tard pour tous les légumes-racines.
      Par contre vous pouvez planter de l'ail ou de l'échalote.

      Avatar de nicolas
      1. Omar

        Merci de m'avoir aidé.

  7. Yannick (centre)

    Bonjour Nicolas
    Beaucoup de gens te pose des questions... Mais tu réponds pas toujours à toutes les questions, pourquoi, ?sur ton blog bien sûr...

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Yannick,
      Tout d'abord je voudrais préciser que je lis 100% des commentaires. Ensuite je répond quasiment à tous les commentaires qui posent une question, surtout dans mes domaines de prédilection qui sont l'organisation des cultures, la planification, le sol vivant...
      Par contre quand les questions sont trop triviales (par exemple "à quel moment on plante les artichauts"), j'estime que la personne aura une réponse plus rapide et plus détaillée en tapant directement sa question dans un moteur de recherche ! 😉
      Et pour les commentaires qui ne comportent pas de question, je réponds parfois, ou pas... je ne suis pas du genre à dire merci avec un petit coeur rouge à chaque commentaire comme on peut le voir sous certaines vidéos de youtubeurs.
      Cela ne veut pas dire que je n'apprécie pas les compliments, mais quand quelqu'un écrit "Article intéressant merci.", je ne vois pas l'intérêt pour la personne que je lui réponde également "Merci", même si je le pense dans ma tête. C'est ma manière d'être et je peux comprendre que d'autres fassent différemment.

      Avatar de nicolas
  8. Jean-Pierre (64570 Ance)

    Bonjour Nicolas ... J'ai une question concernant les choux.
    J'ai protégé un parterre de différents choux, cabus, Bruxelles, chinois avec un filet anti insectes.
    Les choux ont très poussés et touchent le filet.
    Puis-je enlever ce filet, sans risque du papillon blanc ?🦋
    Idem pour les poireaux.
    Merci pour vos conseils.

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Jean-Pierre,
      Les papillons blancs de la piéride volent entre avril et octobre, et 3 générations se succèdent. La dernière génération vole généralement jusqu'à fin octobre, mais cela dépend de la météo bien sûr.
      Avec les températures qui vont rafraîchir la semaine prochaine dans le sud-ouest, on peut à mon avis enlever les filets sans courir de gros risques.

      Avatar de nicolas
  9. Didier (région lyonnaise)

    Les batavias vertes et brunes poussent de façon exceptionnelle sur broyat (environ 4 ans que je fais des apports consequents) les scarole et les frisées sont superbes même un peu serrées (35x35) . Nous avons ramassés les premiers poireaux. Les tomates sans mildiou ont étaient finement coupées et laissées au sol. Il me reste une trentaine de brouettes de broyat à déposer sur les pieds de tomates hachés.
    L'an passé j'avais planté de l'ail rose au printemps, belle récolte mais taille des têtes d'ail un peu petite. Cette année je vais planter de l'ail blanc cette automne...

    1. BERTAUD Cathie (Montpellier)

      Bonjour ! Concernant l’ail, on m’a conseillé de la planter en automne car en fin de culture arrive la rouille (inévitable) et du coup les têtes, ayant eu le temps de bien s’installer, sont plus grosses que celles plantées au printemps. L’an passé j’ai fait les deux et j’ai pu constater ce phénomène. Idem pour les fèves qui ont eu le temps de bien grossir avant l’arrivée des pucerons.

      1. Evelyne (Landes 40)

        Bonjour Cathie, j'ai fait cette expérience aussi et l'ail rose au printemps c'est très petit. Je viens de planter l'ail blanc qui devient plus gros mais depuis 2/3 ans il y a tjrs la rouille qui affaibli les têtes, que peux t-on faire contre cela? La 1ère année (y a 5ans environ) je n'avais pas eu ce problème et les têtes étaient magnifiques. Bonne journée.

        1. Cathie

          Bonjour ! Il parait qu'il n'y a rien à faire contre la rouille et qu'il n'y a que de les planter en automne pour qu'ils soient déjà gros lorsqu'elle arrive qui peut contrer le problème des petites têtes d'ail à la récolte...

          1. Didier (région lyonnaise)

            Cathie, bjr. Oui 9 fois sur dix la fin de culture de l'ail se termine avec de la rouille. Cela n'empêche pas la consommation de ces aulx. Nous en en consommons encore, il est excellent.
            Cathie, très bonne semaine.

            1. Evelyne Giboureau (Landes 40)

              Oui bien sûr il est excellent, je confirme, mais malgré tout ils sont plus gros lorsqu'il n'y a pas de rouille et c'est plus agréable journée à éplucher. J'espère cette année, le plus tard possible. Bonne sommes semaines à vous tous. Evelyne

Recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n'est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine un article ou une vidéo que vous recevrez le dimanche matin.

lm Général


Bonjour, je m’appelle Nicolas

Ma photo timbre carrée

Si vous voulez en savoir plus sur mon potager, cliquez ici pour lire mon histoire…