Bien s'organiser pour récolter toute l'année

Avoir une terre naturellement fertile dans son potager...

                ...sans engrais ni fumier


Aimeriez-vous avoir une terre plus riche, dans laquelle les plants s'enracinent avec facilité, poussent vigoureusement et donnent des récoltes dignes de ce nom ?

Vous vous donnez du mal pour prendre soin de votre terre, mais cela ne marche pas aussi bien que vous le souhaiteriez. Vos plants poussent difficilement et vous n'avez pas fait de récoltes ou très peu, en tous cas pas à la hauteur de vos espérances. Votre sol manque de tonus.

Ou alors vous venez de prendre possession d'un nouveau jardin et vous êtes déçu par la terre que vous découvrez. Sans aller jusqu'à être inculte, elle vous semble pauvre et sans vie.

Vous rêvez de pouvoir changer votre terre

L'idéal serait de faire pousser vos légumes dans ce qu'on appelle une terre franche, bien grumeleuse, qui reste fertile année après année, sans trop d'efforts, une terre qui serait "autofertile".

Vous allez me répondre :  "Ce n'est pas possible ! À moins de rajouter force d'engrais ou de fumier tous les ans ! ". En lisant la suite, vous allez découvrir qu'il existe une autre voie, qui ne provoque pas d'effet "coup de fouet" comme avec les produits chimiques et les fumiers. Une voie naturelle qui permet de gérer la fertilité sur le long terme.

Peut-on imiter la nature ?

Si on changeait notre regard sur le sol ? Si au lieu de considérer le sol comme un simple support de culture, on essayait de comprendre pourquoi les forêts et les prairies arrivent à pousser toutes seules ? La nature réussit à être abondante par elle-même, sans aucune aide extérieure, alors pourquoi pas le potager ?

Est-ce qu'il est possible de faire la même chose au potager ?

Que se passe-t-il si on ne met "rien" dans sa terre ? Eh bien vous vous en doutez, le sol va s'appauvrir un peu plus chaque année à cause des "exportations" dues aux récoltes. Si le jardinier ne veille pas à entretenir régulièrement la fertilité de la terre, le potager va devenir de moins en moins productif et les récoltes de plus en plus maigres.

Bonne nouvelle !

Vous allez découvrir que votre sol est vivant ! Et qu'il est possible d'entretenir sa fertilité de manière totalement naturelle. En fait, ce ne sont pas les végétaux qui poussent grâce à la terre, mais au contraire, c'est la terre qui s'enrichit grâce aux végétaux. C'est la vie du sol qui produit la fertilité du sol.

Alors concrètement, comment peut-on arriver à imiter la nature dans nos potagers et améliorer la fertilité de la terre ? Vous avez sûrement entendu dire qu'il fallait arrêter le retournement du sol, entourer ses légumes d'un paillis nutritif, semer des engrais verts… sans oublier le sacro-saint compost !

20 ans d'expérimentations

Depuis plus de vingt ans que je pratique le potager, j'ai eu la chance d'avoir une terre très difficile à gérer : une terre argileuse qui était très lourde en hiver et dure comme du béton en été. Pourquoi la chance ???

Eh bien parce que cela m'a permis d'apprendre énormément de choses au fur et à mesure que je faisais des essais pour améliorer ma terre.

Année après année, j'ai étudié comment fonctionnent les sols (pas uniquement les sols argileux comme le mien, mais aussi les terrains sableux et les sols limoneux). J'ai testé énormément de techniques qui permettent de gagner en fertilité. Ça n'a pas toujours été facile, j'ai commis des erreurs, j'ai eu des récoltes misérables. Mais j'ai persévéré et j'ai fini par comprendre ce qui marche et ce qui ne marche pas.

Aujourd'hui ma terre n'est pas parfaite (et elle ne le sera jamais), mais j'ai appris à l'apprivoiser. Elle nous fournit maintenant des récoltes régulières et abondantes tout au long de l'année. Sans aucun apport d'engrais ni de fumier. Uniquement avec des techniques naturelles.

À travers tous les messages que je reçois sur mon blog et ma chaîne Youtube, je sais que beaucoup d'entre-vous "galèrent" avec la fertilité de leur terre. Et ce serait dommage de vous laisser tâtonner saison après saison à la recherche d'une solution. C'est pourquoi j'ai décidé de prendre le temps de rassembler toute mon expérience pour créer un nouveau guide pratique qui s'appelle :


Dans ceguide multimédia, vous allez apprendre comment faire pour que la terre de votre potager devienne fertile (si elle ne l'était pas) et comment entretenir cette fertilité au fil des années. Ceci bien sûr de manière complètement naturelle, avec des techniques qui respectent la nature.

Qu'allez-vous découvrir dans ceguide pratique ?

Pour que ce soit efficace, j'ai découpé le guide en 3 parties :

Dans une première partie, nous allons revenir aux bases : une plante ça mange quoi ? Comment ça pousse ? De quoi est constitué un sol ? En particulier la petite faune qui y vit. Et surtout pourquoi les plantes et le sol fonctionnent si bien ensemble ?

Dans la deuxième partie, Vous ferez connaissance avec votre terre. L'objectif est de faire un état des lieux du sol de votre potager. Ceci grâce à quelques tests faciles à réaliser.

La troisième partie est la plus importante du guide, parce que vous allez passer à l'action. Je vous expose les différentes techniques qui permettent de gagner de la fertilité. Je vous montre comment je les ai appliquées chez moi. Et surtout je vous explique comment tout cela s'organise dans un système cohérent.

Bien sûr, toutes les terres ne se ressemblent pas, et en fonction de l'état des lieux que vous aurez fait, je vous guiderai vers les techniques qui sont les plus appropriées pour votre type de terre.

En plus, vous utiliserez ces fiches pratiques

  • Une fiche pratique pour déterminer quel est le type de votre terre.
  • Trois calendriers pour vous rappeler les activités à mener durant l'année pour tout ce qui concerne la fertilisation naturelle de votre potager.

Pour quel type de potager ?

La méthode enseignée dans ce guide vise à créer de l'humus dans la terre. Elle est valable pour tous les types de potager qui sont "connectés" au sol : potagers classiques en pleine terre, potagers en carrés, potagers sous serre, potagers surélevés.

Ne sont pas concernés par contre les potagers hors-sol (en bacs sur pieds) et les potagers à réserve d'eau (wiking-beds).


Ma garantie "satisfait ou remboursé" avec le sourire

Si vous vous rendez compte que cette formation ne vous convient pas dans les 30 jours après votre achat, je m'engage à vous rembourser intégralement sur simple demande par e-mail de votre part, à l'adresse


En complément du guide, bénéficiez du groupe d'entraide

Si vous avez besoin d'éclaircissements sur un point particulier du guide, si vous ne voyez pas comment appliquer une technique duguide chez vous dans votre potager, bref si un problème vous bloque, on ne vous laisse pas seul(e) !

Vous avez à votre disposition un groupe d'entraide qui est réservé aux membres duguide. J'y réponds personnellement à toutes vos questions sur leguide.

Sous quelle forme se présente leguide ?

Leguide pratique est accessible à tout moment par internet, dans l’espace formation Potager Durable. Découpé en une vingtaine de chapitres, ceguide multimédia se présente sous la forme de textes, d'illustrations et de vidéos que vous pouvez consulter en ligne sur votre ordinateur, tablette ou smartphone.

Pour accéder à l’espace formation, un identifiant et un mot de passe vous sont envoyés par mail immédiatement après votre inscription.

Votre accès n’est pas limité dans le temps et vous avez un accès “à vie” pour bénéficier de toutes les mises à jour et des nouveaux éléments qui seront ajoutés dans le futur.

Le groupe d'entraide est un espace privé dans lequel vous pouvez poser vos questions sur leguide. J'y suis présent tous les jours pour apporter des réponses ou animer la discussion.


TERRE RICHE, TERRE PAUVRE
Le guide pratique en ligne Terre riche, terre pauvre✔︎
La fiche de mise en pratique✔︎
Les 3 calendriers de la fertilité naturelle✔︎
COMPLÉMENTS
L'accès au groupe d'entraide dédié à ce guide✔︎
Prix29 €
Paiement sécurisé par carte bancaire ou Paypal
Ajouter au panier


Beaucoup de jardiniers amateurs aiment glaner des renseignements gratuits sur internet. Ils essaient de passer un coup de grelinette par-ci, de semer un peu d’engrais vert par-là, de mettre une touche de paillis en été… mais les résultats ne sont pas au rendez-vous, parce que les infos sont souvent incomplètes ou se contredisent entre elles.

Il manque la vision globale, celle qui permet de comprendre comment tout fonctionne ensemble. Si vous en avez marre d'essayer la dernière astuce à la mode, c'est le moment de passer aux choses sérieuses et d'appliquer une méthode cohérente. C'est ce que je souhaite vous apporter avec ceguide.

Les sols se meurent sur la planète. 82 000 hectares de terres cultivables se perdent chaque année en France à cause de l'urbanisation ! En faisant un potager au sol vivant, vous participez à votre échelle à la régénération des sols !

1
2
3
4
5
Envoyer
     
Annuler

Cliquez ici pour donner votre avis si vous avez lu le livre ou suivi le cours

PotagerDurable.com
Average rating:  
 3 reviews
by Meissa on PotagerDurable.com

Bonjour Nicolas,

Je viens d'acquerir ce cours et je n'en suis qu'à a premiere partie (Pourquoi un sol vivant). Rien que pour ce contenu, le cours vaut largement son prix. J'y trouve les informations qu'il faut absolument connaitre avec les précisions qu'il faut. Je vous suis vraiment reconnaissant de tout ce savoir que vous nous transmettez. Continuez comme ça, vous contribuez indirectement à faire des jardinier responsable.

by Michel on PotagerDurable.com

Bonjour Nicolas

Je viens de terminer la première lecture de cette formation.

Sur le fond tout est clair bien expliqué donc convaincant. Les calendriers sont très bien faits et me seront utiles.

Par mon expérience personnelle je confirme le bien fondé de vos conseils.

J'ai créé au printemps dernier des carrés surélevés de 40 cm (méthode Loïc le jardineur) avec remplissage sur les 15 derniers cm de terre amendée à 30% de compost et ai planté selon votre méthode permaculture donc planté tout mélangé et serré (parfois trop).

Le développement des légumes a été remarquable, aucune maladie. Seul prédateur qui m'a ennuyé: les limaces. En ce moment sous le paillis (reste des plants coupés de tomates, aubergines courgettes ...) la terre est granuleuses et ça grouille de vers de terre. J'ai complété avec du broyat de feuilles et coupes de plantes vivaces et c'est prêt pour passer l'hiver. Il me reste des poireaux, chicorées... et encore des oeillets d'inde en fleurs.

by Catherine on PotagerDurable.com

Merci Nicolas,

J'ai trouvé votre cours très utile, il a répondu à toutes les questions que je me pose quand au paillage, fertilisation et travail de la terre. J'utilise déjà la grelinette depuis longtemps, mais j'avais tendance à enrichir ma terre avec du fumier déshydraté, je vais plutôt tenter de passer au semis d'engrais vert, dans ma terre très argileuse ce sera certainement une source précieuse d'aération et d'enrichissement de mon substrat.

Votre expérience est précieuse, vous la partagez sans être donneur de leçons et pour un coût très abordable,

Un grand merci !