Semis de féverole

15 comments on Semis de féverole

C'est la suite de la préparation du sol en automne. Je m'attaque aujourd'hui à la partie du potager où avaient poussé les pommes de terre puis les potimarrons.

J'ai soulevé les tuyaux du goutte-à-goutte, ce qui me permettra d'aller plus vite avec la grelinette. Contrairement aux plates-bandes que l'on voit à travers le grillage, je ne vais pas mettre de compost (de déchèterie comme je l'expliquais dans cet article) car je vais tenter une nouvelle technique au printemps prochain :

il s'agira de buter les pommes de terre non pas avec du paillis comme je le faisais les années précédentes, non pas avec de la terre comme il se fait traditionnellement, mais avec du compost. Je vous raconterai ce que ça aura donné le moment venu...

Ensuite j'ai semé la féverole (sur la moitié de la parcelle car la pluie m'a interrompu). Comme la terre est plus meuble ici que dans les autres plates-bandes, je n'ai pas prévu d'y semer les autres engrais verts que sont l'orge et la moutarde (de toutes façons c'est trop tard pour cette dernière). J'ai utilisé la technique du doigt que je vous explique avec la prochaine photo.

Revenons à mes 6 plates-bandes sur lesquelles j'avais semé de la moutarde mi-octobre, de l'orge une semaine plus tard, et c'est maintenant le tour de la féverole.

Vous avez sans doute l'impression que la moutarde et l'orge sont clairsemés. C'est volontaire car il faut s'imaginer les 3 espèces différentes d'engrais verts à l'age adulte : elles occuperont bien plus de place que maintenant. Mais comme c'est surtout à partir de fin février qu'elles vont accélérer leur croissance, j'ai prévu de pailler entre pour éviter de laisser la terre à nu. Ce sera fait au cours du mois de novembre avec du BRF, au fur et à mesure que je vais broyer les tailles de mes arbustes.

Comme les graines de féverole sont grosses et que la surface n'est pas énorme non plus, je les sème une par une à environ 20 cm de distance en tous sens. Pour cela, j'enfonce le pouce ou l'index pour faire un trou de 5 cm de profondeur et j'y mets une graine avant de reboucher. J'ai mis une heure pour semer les 6 plates-bandes et ça passe plus vite en écoutant un podcast de jardinage en même temps !

Et chez-vous, avez-vous terminé de semer vos engrais verts ?

Tous les dimanches matin, recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n'est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine :

  • un article pratique où je vous apprends une nouvelle technique de culture que vous pourrez appliquer chez vous,
  • ou une vidéo qui vous montre ce qui pousse maintenant dans mon potager (y compris les ratages et les leçons à en tirer).
lm Général

Un avis sur cet article ? Donnez-le ici :

Réponses

Les commentaires :
(les plus récents sont en premier)

  1. Jay (Bruxelles)

    Bonjour Nicolas, vous indiquez que vous semez la fèverole là où il y avait les pommes de terre et les potimarrons. Vous plantez donc les deux au même endroit ? En culture simultanée ? car il me semble difficile d'envisager de repiquer les potimarrons seulement après la récolte des pommes de terre

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Jay,
      Oui c'est bien ce que je fais : je plante les potimarrons sur la même parcelle que les PDT, enfin presque.
      Au bord de la parcelle de PDT, je commence par 2 rangs d'une variété précoce (et les autres rangs sont plantés avec une variété de saison), ce qui me permettra de récolter cette variété précoce fin juin.
      Mes potimarrons, je les sème 1 mois plus tard que la normale, soit début-juin en godets, et je les plante mi-juin, au bord de la parcelle de PDT, à 50 cm du premier rang de PDT.
      Les tiges des courges vont s'allonger et je les guide pour qu'elles recouvrent petit à petit la parcelle de PDT. J'arrive à récolter au fur et à mesure les rangs sucessifs de PDT juste avant qu'ils ne soient recouverts par les tiges de courges.
      Les potimarrons ont la possibilité de mûrir jusqu'aux premières gelées, généralement fin octobre chez moi, date à laquelle je les récolte.

      Avatar de nicolas
      1. Jay (Bruxelles)

        Bien merci pour ces infos fort intéressantes. Cette année, j'essaye !

  2. Coco (Occitanie)

    Bonsoir Nicolas.
    Jusqu'à quand peut-on planter de la moutarde ?Je viens d’en semer aujourd'hui et je comptais continuer sur d’autres parties de mon potager cette semaine.
    Cordialement

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Coco,
      Après le 15 octobre, c'est trop tard, ou alors il faudra se contenter qu'elle ne pousse que de quelques petits cm maintenant, puis elle va se mettre au repos en hiver avant de repartir en mars.
      Il vaut mieux semer des engrais verts qui poussent mieux à cette époque, comme le seigle et la féverole (que je viens de terminer de semer aujourd'hui).

      Avatar de nicolas
  3. Robert (Hérault)

    Bonjour Nicolas,
    En parlant de moutarde la mienne me monte...à la taille!

    Je l'ai semée un peu trop tôt début septembre et avec les pluies...elle atteint 80cm à 1 mètre.
    Je me demande s'il faut la laisser encore croître ou déjà la couper pour qu'elle couvre le sol en se décomposant?
    A Votre avis?
    MERÇI.
    ROBERT.

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Robert,
      Dans l'Hérault, cela m'étonnerait qu'il y ait des gelées assez fortes pour détruire la moutarde, ce qui se fait traditionnellement dans les régions plus au nord.
      Si vous la laissez encore pousser, les tiges vont devenir du bois et elles seront beaucoup plus dures à couper et plus longues à se décomposer.
      Il vaudrait mieux à mon avis la faucher bientôt, l'idéal étant au moment de la floraison. Elle fera un bon paillis pour protéger le sol des intempéries.

      Avatar de nicolas
      1. Robert (Hérault)

        Merçi Nicolas,
        Je suis conforté par vos arguments dans mon idée initiale de la couper car effectivement certaines tiges sont du diamètre du petit doigt!

  4. Jean Claude (CASTRES- MAZAMET)

    Bonjour,
    Je confirme, j'ai également semé des pois fourragés de la même façon entre mes rangs de tomates et de poivrons qui finissaient de murir. Maintenant les pois ont bien poussés. je coupe les plantes au fur et à mesure, à la maturités de leurs fruits.J'aurais mon engrais vert, sans perte de production à l'arrière saison.

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Jean-Claude,
      Très intéressant ! J'aime beaucoup cette manière d'optimiser l'espace!
      À quelle date aviez-vous semé ces pois ? Ils n'ont pas eu trop de mal en été avec la chaleur ?
      Et pourquoi des pois fourragers et pas des petits pois classiques ?

      Avatar de nicolas
  5. Yannick Martin

    J'en ai trouvé chez Amazon elles sont pas trop cher ce qui rend plus cher c'est le coup de transport pour un potager de 20 mètres carrés, les fournisseurs que tu m'avais indiqué le transport plus cher que les graines...😕

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Yannick,
      C'est sûr que le mieux, c'est d'inclure la boîte de graines de féverole dans la commande générale de semences pour l'année.
      Pour ma part, je passe cette commande en janvier, après avoir épluché les catalogues des semenciers. C'est un moment où il n'y a pas grand chose à faire dehors et on prend plaisir à se projeter dans les cultures à venir.
      Pour revenir aux graines de féverole, heureusement elles se conservent plusieurs années sans problème, donc on peut n'en acheter que tous les 2 ou 3 ans.

      Avatar de nicolas
    2. Mana 56 (Vannes)

      ...Il y a aussi le site Etsy où la livraison est gratuite !

      1. Françoise 38 (Miribel les Echelles) (en Chartreuse (Isère))

        bonsoir Mana 56,
        quel vendeur de Etsy offre-t-il la livraison, svp ?
        par avance, merci !

        1. Mana 56 (Vannes)

          Bonsoir Françoise, les prix des produits vendus par Etsy comprennent les frais de port, ils ne sont pas vraiment offerts mais je les trouve bon marché. Voyez ce lien: https://www.etsy.com/fr/listing/1083353997/graines-de-feves-feverole-feve-haricot?ref=sim_anchor .

Recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n'est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine un article ou une vidéo que vous recevrez le dimanche matin.

lm Général


Bonjour, je m’appelle Nicolas

Ma photo timbre carrée

Si vous voulez en savoir plus sur mon potager, cliquez ici pour lire mon histoire…