Un outil mystérieux pour le potager

94 comments on Un outil mystérieux pour le potager

J'ai découvert très récemment un curieux outil qui va bien me faciliter la vie au potager.

Je ne vous en dis pas plus... car j'ai tourné une petite vidéo dans laquelle je fais la démonstration de l'outil.

Lisez aussi le texte que j'ai écrit sous la vidéo car il contient une précision importante sur l'utilisation de l'outil.

Cet outil est produit à Quimper par un ESAT (établissement d'aide par le travail) et en vous le procurant, vous soutiendrez l'insertion des personnes handicapées qui le fabriquent.

Son prix est de 29,50€.

Voici l'adresse pour se le procurer (cliquer sur le lien ci-dessous) :

La boutique en ligne de l'ESAT.

(à noter que je n'ai aucun lien avec cette entreprise, j'ai simplement trouvé leur outil génial)

Petite mise-à-jour

Certains lecteurs m'on fait remarquer qu'il ne fallait pas mélanger son tas de compost car chaque couche est à un niveau de décomposition différent, et ce ne sont pas les mêmes animaux/bactéries/champignons qui travaillent à chaque étage.

C'est vrai dans un monde parfait où chaque couche de compost est parfaitement équilibrée en matière fraîche / matière sèche et avec la bonne humidité.

Mais dans la vraie vie, il n'est pas rare que le contenu du composteur se soit compacté à certains endroits, ou bien contienne des blocs trop humides ou trop secs à d'autres endroits.

Brasser le tas aura alors un effet d'homogénéisation et permettra au processus de décomposition de redémarrer sur de bonnes bases.

Tous les dimanches matin, recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n'est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine :

  • un article pratique où je vous apprends une nouvelle technique de culture que vous pourrez appliquer chez vous,
  • ou une vidéo qui vous montre ce qui pousse maintenant dans mon potager (y compris les ratages et les leçons à en tirer).
lm Général

Vous aimerez peut-être lire ces articles :

Un avis sur cet article ? Donnez-le ici :

Réponses

Les commentaires :
(les plus récents sont en premier)

  1. Rita (Rhone-Alpes)

    Bonjour je suis très intérressée par par l'outil mélangeur à composte . Retraitée , je débute le jardinage ! es-ce pas trop dur à tourner ?
    Merci pour tous vos conseils .

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Rita,
      Comme c'est une spirale en forme de vis, ce n'est pas très dur à tourner et ça va s'enfoncer tout seul dans le compost, comme si on vissait une vis justement.
      Là où ça devient plus dur, c'est quand on a fini de visser et qu'il faut tirer vers le haut pour aérer le compost et dégager l'outil.
      Mais on n'est pas obligé de le visser à fond, on peut procéder par petites profondeurs successives.
      Et si on n'arrive pas à soulever, ou peut toujours "dévisser" pour retirer l'outil.

      Avatar de nicolas
  2. MARGARET (sud sarthe)

    bonjour
    toujours très intéressant; C'est avec plaisir que je lis (de temps en temps) le contenu de vos mails<;

    encore merci d'etre là

    bien à vous

  3. Thérèse (Côtes D'Armor)

    Bonjour
    Je viens d'acheter cet étrange outil de jardin , je l'ai essayé une fois et je le trouve génial ! Sans presque aucun effort, il plonge dans le compost et l'aère de façon parfaite. Merci pour cette belle trouvaille.

  4. Marie M (Province de Namur en Belgique)

    Je laisse mes poules (elles sont 3) entrer dans le compost. Elles font un merveilleux travail d'aération , retournement et mélange. Mon compost est beau, il sent bon et est vite "fait". Je ne mets que des matières déjà découpées déchets de cuisine, déchets du jardin.. )et j'ajoute quelques poignées de copeaux de bois, ainsi que le fumier des poules de temps en temps.
    J'ai essayé le ressort, mais c'est trop dur pour moi, je n'arrive pas à tout soulever.
    Je suis très contente du travail de mes poules et elles s'y retrouvent bien aussi.

  5. David44 (Loire Atlantique)

    J'ai acheté le mien l'an dernier sur Plaisible.com, il est fabriqué au même endroit ESAT en Bretagne et ça fonctionne très bien.
    Le composteur maison que j'ai fait n'est pas génial, pas de place, et j'avais de la pourriture, pas assez d'air et matière trop verte (que des déchets ménagers). Avec le BrassCompost j'ai intégré de la paille et la situation semble s'améliorer (moins d'odeurs).
    Cet outil est très pratique.

  6. Émeline (Bordeaux)

    Bonjour,
    Concernant l'outil pourquoi pas, cela dit c'est bien aussi de commencer dès le début en pratiquant le compostage et pas le dépotoire 😅😂 comme le disait mon professeur en formation de guide composteur.
    Le bac doit être posé sur une palette ou assimilé, bien que le vrai compost se fasse à même la terre en déposant seulement du carton sec même usagé. Alterner une couche de brun et de vert c'est possible, car lorsque vous mettez du vert ou des détritus alimentaires (sauf agrumes poir un ph le plus neutre possible), alors il suffit de faire une couche de carton qui vaut du brun (pour pas attendre l'automne et ses feuilles) puis bien bâcher la lasagne. 😊 De pluss effectivement aérer et Remuer souvent, en fait si votre compost pourrit dessous ou sent mauvais il n'est pas bon. Et donc pas sain comme terreau futur. Un bon compost de reste si vous mettez là main au milieu c'est très chaud presque fumant comme un magma. Et pour finir s'il y a des vers qui arrivent et se développent c'est le must.
    Vous pouvez trouver des informations ou guide pratique sur les sites de guides et maîtres composteurs agréés conseil général. C'est mieux de transmettre les bonnes infos aux gens sui voudraient s'y mettre ou utiliser leur terreau futur (dernière info essentielle si prise de médicament pas de déchets ingérés et rejetés dans le compost). Ni autre matière corporelle. 🎁 Merci pour l'outil il peut sûrement servir aux gens qui ont des sols très durs pour leurs plantations. Bonne idée l'Esat !

    1. Émeline (Bordeaux)

      2 coquilles dans mon texte je m'excuse d'ailleurs les coquilles sont bonnes pour le compost !
      Dépotoir ne prend pas de 'e' et le poir c'est un pour 😅

  7. Ana (Creuse)

    On peut faire le même travail avec une fourche, non ? ^^

  8. Fred

    Bonjour
    Cela fait très longtemps que nous utilisons cet outil aux jardins partagés.
    Il est vrai qu'il vient de notre coin ;)
    Très pratique et propre !

  9. Patrick (Lot et Garonne)

    Je fonctionne un peu comme Marie Labesse, mais avec 2 composteurs, qui ont un accès en bas, et de temps en temps, j'en sort un peu que je remet par dessus, que j'humidifie si cela devient trop sec. Quand l'état du premier commence a bien se décomposer, je le met dans le second et je fais pareil, une sorte d'affinage. L'idée de Marie me fais penser que j'en ai un troisième qui ne fait rien, je vais l'ajouter aux 2 autres pour parfaire la finition, et en même tant augmenter le volume.

  10. Marie Labesse (66)

    Intéressant, mais il me semble que mon compost est assez homogène pour l'humidité, quand mon composteur est plein je le vide dans un autre, les apports les plus récents se retrouvent en dessous, ça brasse suffisamment, et comme je fais progresser mon compost sur 5 composteurs, ça finit bien composté. (Heureusement parce que j'y mets nos toilettes sèches, aussi). Cependant je ne remarque pas beaucoup de chauffe...Est-ce que tu as remarqué une remontée des températures quand tu as brassé ?

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Marie,
      Non ça ne chauffe pas mais c'est normal parce que ce que font 90% des jardiniers (y compris moi-même) c'est du compostage à froid.
      Pour faire du compostage à chaud, il faut faire un gros tas d'un seul coup et avec principalement de la matière fraîche (tontes de pelouses, fumier frais).

      Avatar de nicolas

Recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n'est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine un article ou une vidéo que vous recevrez le dimanche matin.

lm Général


Bonjour, je m’appelle Nicolas

Ma photo timbre carrée

Si vous voulez en savoir plus sur mon potager, cliquez ici pour lire mon histoire…