En revenant de la jardinerie, ne plantez surtout pas vos plants de tomate

444 comments on En revenant de la jardinerie, ne plantez surtout pas vos plants de tomate

Ce serait la pire des choses à leur faire ! Ils prendraient un mauvais départ et la récolte de tomates serait compromise !

Lisez la suite pour savoir comment les faire démarrer correctement au potager et assurer une bonne production de tomates.

Le problème avec les plants du commerce

Un jeune plant de tomates victime du gel
Un jeune plant de tomates victime du gel

Dès le début du mois d’avril, on voit les étalages des jardineries se garnir de plants de tomates. C’est complètement prématuré car dans beaucoup de régions, il y a encore des gelées la nuit. Et un plant de tomate gelé, c’est un plant de tomate mort.

Une autre chose à savoir, c’est que tous ces jolis petits plants ont grandi bien à l’abri sous une serre. Vous ne devez pas les planter directement au potager car ils ne sont pas habitués aux conditions extérieures. Ils risqueraient un arrêt brutal de leur croissance suivi d’une reprise difficile, ce qui ouvrirait grand la porte aux maladies.

Il faut donc absolument respecter une période intermédiaire, qui s’appelle l’endurcissement.

En plus, des plants de tomates bien endurcis seront capables de supporter de petites gelées une fois qu’ils seront installés définitivement au potager.

Nous allons voir tout de suite comment faire pour endurcir ses plants mais d’abord, je voudrais être sûr que vous avez bien choisi vos plants sur l’étalage.

En jardinerie, savoir bien choisir ses plants de tomates

Il y a de nombreuses raisons pour préférer acheter ses plants de tomates en jardinerie. Un semis raté, cela arrive. Une période d’absence de la maison et on a dépassé le bon moment pour semer. Le manque de temps pour coucouner ses plants. Ou bien tout simplement l’envie de ne pas se compliquer l’existence !

Alors quels sont les critères pour choisir un bon plant de tomates dans une jardinerie ou sur un marché ?

Tout d’abord, voyons ce qu’il faut éviter : il ne faut pas que sa couleur soit d’un vert trop pâle, signe que le plant n’a pas reçu assez de lumière.

Sa tige ne doit pas être trop mince ni trop longue. Les plants malingres ne reprennent jamais bien.

Le plant ne doit pas porter de fleurs (s’il y en a juste quelques-unes, ça va). Ces fleurs risqueraient de tomber en cas de températures trop fraîches au potager.

Donc pour résumer : les qualités d’un bon plant de tomates sont :

  • une couleur vert foncé pouvant même tirer sur le violet,
  • une tige épaisse, solide et droite,
  • un plant trapu et fort.
"A

Alors quelle est la date idéale pour acheter ses plants ?

Il faut faire un petit compte à rebours : projetons-nous dans le futur pour trouver la date à laquelle nous voulons planter les pieds de tomates en pleine terre au potager.

Cette date, c’est la date à partir de laquelle le risque de gelées nocturnes n’est plus à craindre. C’est autour de la mi-mai dans les régions tempérées du centre de la France (rappelez-vous les Saints de Glace, qui en passant sont bien mis à mal avec le changement climatique).

Pour les autres régions, je n’ai pas la place de rentrer dans les détails ici, mais selon que vous habitez dans le Var ou dans les Ardennes Belges, il y a un décalage de plusieurs semaines dans un sens ou dans l’autre.

Les jardineries commencent malheureusement à vendre les plants de tomates beaucoup trop tôt ! C’est bien dommage mais si on voulait attendre pour acheter, il ne resterait plus aucun choix !

Mais alors, que faire des plants ?

La phase d’endurcissement

Pendant cette période qui durera entre une et trois semaines, nous allons habituer progressivement les plants à vivre dans les conditions extérieures.

Pour cela, nous allons les sortir pendant la journée et les rentrer pendant la nuit, bien à l’abri au garage ou à la maison.

Quand vous sortirez vos plants de tomate dehors le matin, mettez-les à un endroit où ils pourront recevoir le plus de soleil possible. Ils ont besoin d’un maximum de lumière et de chaleur.

Mais attention à ce que la motte de terre ne dessèche pas ! Ca peut arriver sans qu’on s’y attende un jour où le soleil tape fort.

Le mieux c’est de vérifier tous les matins que la motte est encore un peu humide. Et s’il y a besoin d’arroser, le mieux c’est de verser de l’eau directement dans le bac qui rassemble tous les godets, pour que l’eau remonte vers les racines par le bas.

En plus, les plants achetés en jardinerie ont une motte de terre beaucoup plus petite que celle des plants maison qui ont un système racinaire plus développé, surtout en ayant suivi la technique de la bouteille.

Stratégie anti-maladies

La phase d’endurcissement est importante car elle va habituer les plants de tomates à vivre avec des conditions changeantes (vent, soleil, température).

Cela va activer les mécanismes de protection des plants et ils seront plus résistants face aux maladies (dont le tristement célèbre mildiou qui peut ravager tout un potager en quelques jours).

J’ai préparé un mini-guide qui vient en complément de cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement en vous inscrivant ci-dessous.

Votre planning pour cultiver des tomates au naturel

  • La liste du matériel et des ingrédients dont vous aurez besoin,
  • Les choses à faire mois par mois pour cultiver vos tomates,
  • Et les traitements naturels à appliquer.

Recevez ce cadeau de bienvenue en vous inscrivant à ma lettre d’information :

lm Planning tomate

Vous aimerez peut-être lire ces articles :

Un avis sur cet article ? Donnez-le ici :

Réponses

Les commentaires :
(les plus récents sont en premier)

  1. Sophie (Haute-Savoie)

    Bonsoir

    J’ai acheté un plant de tomate cerise bio en jardinerie, que j’ai rempoté le soir dans un grand pot en terre cuite. J’ai arrosé puis mis dehors.

    J’habite en ville mais à 500m d’altitude (Thonon-les-Bains), et mon balcon est orienté Sud Ouest. Le lendemain tout allait bien et je l’ai exposé en plein soleil l’après-midi. Il s’est complètement flétri. La terre était encore très humide de la veille. J’ai fait des recherches et j’ai testé une autre option : le mettre mi-ombre. Là il a repris de la poigne.

    Le sur lendemain, je l’ai mis dehors, mais cette fois, pas de soleil direct, une belle luminosité, peu de vent, et rebelotte : complètement flétri.
    Je l’ai rentré chez moi, en intérieur, et je l’ai mis devant la baie vitrée, et là il est reparti. Je n’ose plus le sortir depuis (et il pète la forme) mais en même temps, je lis partout que le plant de tomate a besoin de beaucoup de soleil…

    Une idée de ce qui peut le gêner ? J’ai écumé Internet, sans succès…

    Mes pistes au départ étaient :
    – trop de soleil direct (+ réverbération de la table blanche + mur beige)
    – du vent ?
    >> le dernier jour dehors m’a prouvé que ce n’était pas que ça

    Merci pour votre aide

    Sophie

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Sophie,
      Les plants de jardinerie n’ont connu que de douces températures et une lumière tamisée. C’est donc tout à fait normal qu’ils réagissent mal si on les expose du jour au lendemain à la “vraie vie”, comme vous avez pu le constater ! 😉
      Il faut respecter une période d’acclimatation qui peut durer 1 semaine à 10 jours pour les habituer petit à petit au plein soleil qui peut taper fort (nous sommes presque en juin), aux vents desséchants et aux variations de température entre le jour et la nuit.
      Je vous invite à relire le paragraphe “La phase d’endurcissement” de l’article pour la marche à suivre.
      Et vos plants vous le rendront bien !

      Avatar de nicolas
  2. Catherine (Bourgogne)

    Grand merci pour votre réaction. J’aurais, si je l’avais su, préféré les rempoter. Ce sera pour la prochaine fois. Cordialement. Catherine

  3. Catherine (Bourgogne)

    Merci Nicolas.Je ne le savais pas. J’ai acheté une paire de plants de tomates à l’association dont j’suis membre. Des plants sans pots, dont les racines sont juste protégées par une petite motte de terre. Et bien évidemment j’ai du les planter tout de suite dans mon potager. J’étais bien stressée se les voir mal en point. Mais ilsont fini par se remettre, on verra bien la suite de leur croissance. Ma question est de savoir quelles conduites à tenir avec ces plants retirés directement de terre? Merci et bonne journée. Cati

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Catherine,
      Ce genre de plants à racines nues ou presque, doivent séjourner le moins longtemps possible à l’air libre.
      Vous avez donc bien fait de les mettre en terre tout de suite.
      Vous auriez aussi pu les rempoter dans des godets avec du terreau pour les faire attendre un peu.

      Avatar de nicolas
  4. françoise

    super!

  5. Christian Colin (finistére bord de mer)

    bonjour
    ou je demeure(appartement) je n’ai que le soleil début après midi .
    1) A quelle heure sortir les plants, 8h00 température 7à12°?
    2) Je viens de les achetés ce jour ,Au bout de combien de jours je peut les laissés dehors? Sachant qu’a parti du mardi 13 pluie en vue
    3) si pluie début de semaine faut ‘il mieux attendre un peut avant de les plantés pleine terre .
    merci

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Christian,
      Les tomates, ce n’est pas comme les plantes d’intérieur. Elles ont besoin de soleil tous les jours. Comme dit dans l’article, si elles viennent d’un endroit protégé comme la serre d’une jardinerie, le soleil violent peut leur causer des brûlures. Par contre si le ciel est couvert, pas de souci de ce côté-là.
      Don le mieux ‘est à mon avis de les laisser jour et nuit dehors, en bricolant un système pour les abriter en cas de forte pluie. Si ce sont juste de petites pluies, ce n’est pas grave, elles en verront d’autres dans leur vie.
      Et oui il vaut mieux attendre une période où la terre n’est pas complètement détrempée pour les planter.

      Avatar de nicolas
  6. jacqueline (nord)

    je vais tester l’endurcissement de mes plants cette année

  7. Pascale (Sisteron,)

    Bonjour et merci pour vos conseils précieux ! Pour endurcir mes semis de tomates , à partir de quelle température je peux les sortir la journée ? J’habite dans le 04 à Sisteron, ce matin il fait 11 degrés mais ça monte vite en fin de matinée à 20 en ce moment…
    Merci et bonne journée

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Pascale,
      Avec ces températures, vous pouvez les sortir dès maintenant.

      Avatar de nicolas
  8. Brigitte (Rouen)

    Bonjour Nicolas,
    Je tenais à vous faire savoir que depuis que j’ai suivi votre conseil : T° jour-nuit, que j’ai appliqué dès que je l’ai lu, à mes pieds de tomates déjà assez hauts en tige, la différence a été remarquable ! Processus freiné dès les nouvelles feuilles !!!
    L’ensemble a pris un air + ramassé, et je suis contente ☺️
    Merci Nicolas !

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Brigitte,
      Content de savoir que mon article vous a aidé ! 😉

      Avatar de nicolas
  9. Dominique

    Merci pour toutes ces remarques et conseils. Chaque semaine j’attends votre nouvel article toujours très intéressant. Cette année je n’ai pas pu faire mes semis moi même et je dois donc acheter les plants. Je vais être attentive à ce qu’on va me proposer !

  10. Stéphanie (Lot)

    Merci, c’est toujours bien à propos vos conseils! j’avais bien décidé d’attendre le 8mai pour les acheter mais je ne sais pas renforcer leurs immunités! Petite question, d’habitude je les enterre couchés au 3/4 le dos au vent dominant, est-ce correcte? Encore merci, Stéphanie

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Stéphanie,
      Enterrer ses plants de tomates en les couchant, ce n’est vraiment utile que dans les cas suivants :
      – les plants ont filé et sont trop allongés. En enterrant une portion de tige, cela diminue leur hauteur.
      – le potager est situé dans une région aux étés frais et la terre a du mal à se réchauffer en profondeur. Comme c’est une plante d’origine tropicale, elle aime avoir les racines au chaud. Les planter inclinés donc avec les racines plus proches de la surface permet de bénéficier d’une terre plus chaude.

      Avatar de nicolas
  11. Anne

    Comme Vincent le suggère, depuis deux ans, je rempoté les plants achetés dans une terre riche en compost, dans les bouteilles.
    quatorze jours plus tard, je les ai plantés.
    Le volume des racines avait doublé.
    Cette démarche plus la période d’endurcissement permettent à la plante de mieux résister aux maladies et à la chaleur.(Béziers)

    1. Vincent (limite Marne-Ardennes)

      Merci Anne pour votre retour ;)

  12. Ludovic (pessac 33600)

    Bonjour,
    Merci pour ces informations, j’habite dans le sud ouest (proche bordeaux) et effectivement je n’attend jamais jusqu’au st de glaces .. nous n’avons pas de gel mais je n’avais jamais rien en compte les températures en dessous des 10* la nuit . On en apprend tt les jours ;)

  13. MARIE COLIN (En Lozère aux portes de l'Aubrac !)

    Merci pour vos précieux conseils, toujours clairs et efficaces.
    Je ferai un peu plus attention dans mon choix de plans de tomates. Là où j’habite j’ai la chance d’avoir des jeunes qui font un peu de production et leurs plans sont toujours magnifiques ( bien mieux que dans certaines jardineries !)

  14. pascal le pabic (45)

    Bonjour Nicolas
    Cela fait 2 ans que je tente tes semis en bouteille et je dois avouer que le resultat n est pas a la hauteur de mes attentes. Surtout la marche a suivre est non seulement chronophage mais egalement compliquée dans sa mise en oeuvre. J ai fait preuve d imagination dans le bidouillage d accessoires afin de remettre du terreau et d arroser sans abimer les plantules ! J y arrive cette 2eme annee mais helas, je n obtients que des pieds malingres…ou qui meurent.
    Il me reste bien sur 2 semaines avant la plantation au jardin mais je doute qu il deviennent autant resistants que les tiens.
    Il est vrai qu’ici en sologne, nous avons vecus 2 semaines de froid.
    J espere encore mais je crains d etre contraint d acheter des plans du commerce…
    Autre question : les graines du commerce (toutes especes : choux, fenouils, etc) semblent etre mal conservees car parfois rien ne leve. Malgre plusieurs essais. Est ce courant ?
    Merci pour tes conseils
    Pascal de Sologne

  15. Lucette (Beauce)

    Merci pour votre commentaire. C’est vrai que les plants sont en vente beaucoup trop tôt.

  16. Thérèse (régiion/toulousaine)

    Bonjour Nicolas
    Encore merci pour vos articles et vos conseils.
    Cette année mes semis de tomates ont du mal à pousser. Semés depuis la mi mars, ils atteignent difficilement les 10 cm avec seulement le 1er bouquet de feuilles et ne sont pas d’un vert foncé mais un peu clair.
    Avec le temps prévu cette semaine ( pas plus de 12 degrés en journée ) j’hésite à les sortir pour les renforcer.
    Petite précision cette année lorsqu’ils avaient 5 ou 6 cm de hauteur, j’ai rajouté un mélange de terreau et de compost au fur et à mesure.
    Je me pose la question d’en acheter en jardinerie pour assurer ma production.
    Pensez-vous que je peux les sauver et comment les aider?

  17. Vincent (limite Marne-Ardennes)

    Bonjour Nicolas, ne peut-on pas rempoter les plants achetés, dans une bouteille avec un mélange terreau/compost rempli jusqu’aux premières feuilles pour renforcer le système racinaire, comme dans votre méthode ?
    PS : avec le temps actuel (gris, pas assez de lumière) les plants que j’ai réalisés n’en finissent pas de se développer. Ils en sont péniblement au stade 4 (petites) feuilles, 4 sem. après la levée…

  18. Mireille

    Merci Nicolas pour ces rappels précieux
    Bonne journée

  19. Marie CANEIRO (Aquitaine)

    Bonjour,
    Les articles sont bien documentés, précis, avec des conseil judicieux et pratiques.
    Pour moi qui suis débutante cela me fait gagner du temps et de l’argent.

Recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n’est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine un article ou une vidéo que vous recevrez le dimanche matin.

lm Général


Bonjour, je m’appelle Nicolas

Ma photo timbre carrée

Si vous voulez en savoir plus sur mon potager, cliquez ici pour lire mon histoire…