Plants de tomates filés : ce n'est pas qu'un problème de lumière

79 comments on Plants de tomates filés : ce n'est pas qu'un problème de lumière
Plant de tomates
Ce plant de tomate a poussé tout en longueur, pourtant il ne manquait pas de lumière !

Vous avez tout fait pour que vos semis de tomates soient réussis : une fois les graines levées, vous avez trouvé un endroit bien lumineux dans la maison pour y mettre les jeunes plants, comme une pièce baignée de soleil.

Peut-être même avez-vous investi dans un éclairage horticole, comme une lampe à LEDs par exemple, placée juste au-dessus des plants pour leur donner toute la lumière dont ils ont besoin.

Mais plus les semaines passent, plus vous voyez que vos plants poussent tout en longueur au lieu de rester compacts et trapus. Comment est-ce possible avec toute la lumière dont ils bénéficient ?

On avance de quelques semaines et le moment de planter approche. Hélas, vous trouvez que vos plants sont disgracieux et étirés (même s'ils sont l'air en bonne santé). Vous vous inquiétez (à juste titre) de savoir comment ils vont supporter la plantation au potager. Vous vous demandez si ces plants, un peu étiolés et d'apparence fragile, vont endurer les conditions extérieures comme le vent et la déshydratation ?

Tout ceci je l'ai vécu à mes débuts. Chaque année je trouvais que les plants de tomates vendus au marché par les petits producteurs étaient toujours bien plus bas et plus trapus que les miens. C'est en les questionnant sur leur technique que j'ai finalement pu découvrir la cause du problème...

Il n'y a pas que la lumière qui compte

caisse LED plant tomate
Même avec un éclairage à LEDs, les plant peuvent filer si la température est trop élevée.

Si la tomate aime la chaleur durant l'été (mais pas trop non plus), au cours de son enfance, elle préfère une certaine fraîcheur, avec des températures plus basses que ce que l'on trouve généralement dans nos habitations chauffées jour et nuit.

Quand on regarde ce qui se passe dans la nature, les nuits sont nettement plus fraîches que les journées, et toutes les plantes sont conçues pour en tirer parti. Cela va même plus loin : si la température de la nuit reste au même niveau que la température du jour, les plantes en souffrent et se développent anormalement.

En fait pour les plantes, il faut savoir que la température et la luminosité sont intimement liées. Plus il fait chaud, plus une plante aura besoin de lumière sinon elle va s'étioler et s'allonger plus que la normale. À l'inverse, moins on a de lumière à donner à une plante (sur un rebord de fenêtre où le soleil n'arrive que d'un côté par exemple), moins il faudra chauffer la pièce.

C'est pour cette raison que dans nos maisons modernes aux doubles-vitrages bien isolés, placer les jeunes plants devant une fenêtre, même exposée plein sud, ne suffit pas à leur apporter la quantité de lumière dont ils ont besoin par rapport à la température de la pièce, qui tourne généralement autour des 20°C.

Cette habitude de démarrer ses plants contre une fenêtre nous vient de nos parents et grands-parents, ils habitaient dans des maisons qui s'apparentaient plutôt à des passoires thermiques avec leurs simples vitrages et leurs murs froids sans isolation, et ces intérieurs étaient souvent chauffés au strict minimum, guère plus de 15 ou 16°C. L'idéal pour les plants de tomates justement !

Mais je vous vois venir, vous allez me dire : si les plants ont tendance à s'étioler, il n'y a qu'à augmenter la lumière, on pourrait éclairer les plants plus fort ou plus longtemps ! C'est une fausse solution car même si les très jeunes plants pourraient à la limite le supporter, toute plante a besoin de faire une pause avec la photosynthèse sous peine de subir trop de stress et de devenir sensibles aux maladies. Pour les tomates, on recommande de ne pas dépasser une durée d'éclairage d'environ 16h par jour.

Revenons à nos plants du marché, petits mais costauds : c'est parce qu'ils sont élevés à la dure, sous une serre-tunnel (donc captant bien les rayons du soleil), mais non chauffée et donc avec des températures nocturnes qui descendent parfois jusqu'à 10°C.

Comment reconnaître si un plant de tomate a ce qu'il lui faut en lumière et en température ?

plants de tomates ont poussé trop au chaud dans la maison
La photo date de 2017 et ces plants de tomates ont poussé trop au chaud dans la maison.

Voici les signes que les plants ont poussé dans une pièce trop chaude ou ont manqué de lumière :

Les plants vous paraissent étirés en longueur, avec une grande surface de feuilles ainsi qu'une tige et un feuillage ayant une couleur vert clair. Si les plants sont âgés de 8 semaines ou plus, ils sont en retard au niveau de la floraison et ne portant pas ou peu de fleurs.

À l'inverse, voici à quoi doit ressembler un plant de tomates qui a bénéficié de bonnes conditions :

la plante sera plus trapue, moins haute, de couleur vert foncé, un peu violacée au niveau des tiges et parfois sur la face interne des feuilles. Pour les plants plus âgés, la floraison a commencé et les fleurs sont d'un jaune intense, plus apte à la fructification. Les fruits se formeront plus bas et la distance entre les différents étages de fleurs sera plus courte.

Comparaison plants de tomates
On voit bien la différence entre un plant étiolé et un plant bien trapu.

Si on résume, plus l'écart de température entre jour et la nuit sera important, plus la plante sera solide et trapue. Au contraire, une température constante favorisera l'allongement des tiges et la croissance du feuillage.

Attention à ne pas aller trop loin tout de même ! Les plants de tomates deviennent carrément violets au niveau des tiges et des feuilles lorsqu'ils subissent des températures trop froides. Cela arrive surtout lors de plantations prématurées si le temps est trop frais. (en fait, c'est dû à une mauvaise assimilation du phosphore par basse température).

Dans la plupart des cas, les plants repartiront sans dommages, mais si l'exposition au froid dure trop longtemps avec des températures qui chutent sous les 10°C, le risque est de se retrouver avec des plants "bloqués". Leur croissance se stoppe brutalement et ils peuvent mettre jusqu'à une ou deux semaines à s'en remettre.

À noter que cette coloration violette (tendant vers un blanchiment des feuilles) peut aussi apparaître si le plants sont trop éclairés. Dans ce cas, il suffit d'éloigner un peu la source lumineuse.

Concrètement comment faire pour jongler avec les bonnes températures ?

Plants de tomates bien trapus
Un feuillage vert foncé et des tiges légèrement violettes sont le signe que les plants sont bien robustes. On remarquera que les semis ont été échelonnés à 3 dates différentes.

Faisons un petit retour en arrière pour revenir au moment du semis des graines. Chaque type de légume a une température optimale de germination, c'est-à-dire une température à laquelle les graines vont germer rapidement et sans à-coup, ce qui assure une levée régulière. Pour la tomate, cette température est autour de 22°C (pour les poivrons c'est 23°C et pour les aubergines 25°C). Les godets doivent donc rester le plus possible à cette température, quitte à s'aider si besoin d'un radiateur ou d'un petit tapis chauffant.

C'est à partir du moment où la levée a eu lieu que les jeunes plantules apprécieront de passer leurs nuits à des températures plus fraîches, autour de 15°C. Et lorsque les plants seront âgés de 5 ou 6 semaines, on pourra même abaisser encore la température jusqu'à 10°C, ce qui accentuera encore le côté trapu des plants et la couleur foncée de leurs feuilles.

Vous allez me dire : oui mais comment faire pour avoir des températures plus fraîches la nuit ? Voici quelques idées et vous en trouverez sûrement d'autres :

  • Fermer le radiateur de la pièce pendant la nuit,
  • Entr'ouvrir la fenêtre (1 cm suffit pour laisser rentrer de l'air froid du dehors),
  • Déplacer les plants dans un endroit plus frais de la maison (une autre pièce non chauffée, un garage...),
  • Si on a une serre au jardin et que le printemps est déjà assez avancé avec des températures nocturnes qui ne baissent plus trop, on pourra laisser les plants dehors sous cette serre, et même pendant la journée. Cette solution est surtout valable quand on approche du moment de la plantation.

Pour terminer, je vous mets un tableau qui récapitule les températures optimales pour les plants de tomates :

Germination du semisTempérature optimale 22°C
Jeunes plants les premières 6 semaines20°C en journée, 15°C la nuit
Les deux dernières semaines avant la plantation20-25°C en journée, 10-15°C la nuit
Température sous laquelle il ne faut pas descendre au risque de bloquer les plantsinférieure à 10°C durant plusieurs jours

Gardons à l'esprit que tout ceci ne sont que des températures indicatives idéales. Dans la vraie vie, vous le savez, il y aura toujours des fluctuations et c'est normal ! À chacun de faire au mieux selon les possibilités qu'il a !

Quelques erreur à ne pas commettre avec la température des plants de tomates

Jeunes plants tomates feuilles violettes
Ces jeunes plants sont restés trop longtemps à des températures inférieures à 10°C. Leur feuillage est devenu violet et leur croissance s'est probablement bloquée.

Erreur n° 1 : Température trop fraîche pendant la phase de germination des graines

  • Si vos godets qui viennent juste d'être semés sont mis dans un endroit trop frais, la germination se fera plus lentement, allant parfois même jusqu'à la pourriture des graines dans le terreau froid et humide, donc un semis fichu ! La meilleure température en attendant la levée, c'est 22°C.

Erreur n° 2 : Laisser le tapis chauffant allumé après la levée

  • C'est juste durant la phase de germination que les graines de tomates ont besoin d'un coup de pouce au niveau de la chaleur. Une fois les plantules sorties, il n'y a plus besoin du tapis chauffant si vous en utilisez un.

Erreur n° 3 : Laisser les jeunes plants toute la journée au frais

  • La tomate est une plante d'origine tropicale je le rappelle, donc pour bien se développer il lui faut une certaine chaleur : 20-25°C en journée.

Erreur n° 4 : Bloquer ses plants

  • Le blocage des plants se produit quand ils sont restés plusieurs jours de suite à des températures inférieures à 10°C. C'est à éviter bien sûr, mais si cela se produit, la seule chose à faire est de prendre son mal en patience et d'attendre 1 à 2 semaines que les plants redémarrent.

Pour aller plus loin

plant avec belles tomates en bas
Une belle fructification assez bas sur le plant, c'est ce que l'on recherche.

Gérer la température de ses plants de tomates, c'est possible uniquement pendant la période où les plants sont dans leur godet. Il est évident qu'une fois plantés au potager, il sera beaucoup moins facile de jouer sur les températures (à moins d'utiliser du matériel comme un voile de croissance ou une serre, ce qui peut augmenter la chaleur en journée mais ne fait presque rien gagner la nuit).

Alors profitons-en pour les bichonner tant qu'ils sont à la maison pour obtenir de beaux plants bien trapus. Ils seront moins fragiles et supporteront beaucoup mieux les conditions plus difficiles une fois plantés à l'extérieur.

Est-ce que tout ce que nous venons de voir peut s'appliquer à d'autres légumes que la tomate ? Oui, c'est tout à fait valable pour les aubergines et les poivrons et dans une moindre mesure pour tous les plants de légumes.

Avant de lire cet article, vous seriez-vous douté que la principale cause d'insuccès lorsqu'on sème des tomates à la maison, ce n'est pas seulement le manque de lumière, mais surtout la chaleur excessive, en particulier la nuit ?

Alors voici ce que vous pouvez faire dès aujourd'hui :

  • Si vos plants de tomates sont déjà un peu filés, mettez-les au frais toutes les nuits, ça limitera le filage.
  • Si vous n'avez pas encore semé, occupez-vous de trouver déjà l'endroit où vous les mettrez pour la nuit.
  • Et si vous lisez cet article trop tard et que vos plants sont déjà grands et prêts à planter, enfouissez la moitié de la tige sous la terre. Cette façon de faire entraînera la production d'une multitude de racines secondaires.

Tous les dimanches matin, recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n'est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine :

  • un article pratique où je vous apprends une nouvelle technique de culture que vous pourrez appliquer chez vous,
  • ou une vidéo qui vous montre ce qui pousse maintenant dans mon potager (y compris les ratages et les leçons à en tirer).
lm Général

Vous aimerez peut-être lire ces articles :

Un avis sur cet article ? Donnez-le ici :

Réponses

Les commentaires :
(les plus récents sont en premier)

  1. René (var)

    Merci pour ce bel article.
    J'ai une question sur l'urine dans le potager.
    Quelle sont les limites?
    Et le sel?

  2. Corinne

    Super! Cela donne un nouvel "éclairage" (dans tous les sens du terme) pour réussir de beaux plants.
    Merci !

  3. Didier (Drôme à 600m d'altitude)

    Bonjour Nicolas, je me demande si les légumes ont besoin d'oxygène pour se développer lorsqu'ils sont jeunes plants. Pour augmenter la luminosité d'une rampe led peut-on les enfermer en mettant par exemple sur une boîte Ikea un plafond en carton recouvert d'une feuille d'aluminium ? Merci

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Didier,
      Oui les légumes, comme toutes les plantes, ont besoin d'oxygène (et dégagent du CO2). Comme le carton ne permera pas la caisse de façon étanche, l'air poura circuler sans problème, même s'il ne reste que quelques mm.
      Par contre le gros risque c'est d'enfermer trop d'humidité dans la caisse, ce qui déclencherait à coup sûr l'apparition de maladies fongiques (comme celle qu'on appelle "la fonte des semis"), donc personnellement je ne mettrait pas de toit à la caisse.
      Du coup ce qu'il est possible de faire pour augmenter la réflexion de la lumière, c'est de mettre du carton recouvert d'alu sur les 4 côtés intérieurs de la caisse.

      Avatar de nicolas
    2. Mana 56 (Morbihan)

      Bonjour Didier, pour vous apporter encore plus de "lumière", lisez cet article que j'ai trouvé instructif: https://www.jardinage-quebec.com/reportages/materiel-de-reflexion-de-la-lumiere/

      1. Elizabeth

        Article effectivement très intéressant, merci.

  4. Stéph (Province de Liège, BE)

    Bonjour Nicolas (et bonjour à tous.tes),

    Très clair ton article, merci !
    Je vois mieux comment améliorer ma culture intérieure cette année et je vais investir dans l'achat de lampes.
    Question : que me recommandes-tu comme lampe et avec quelles caractéristiques techniques (pour éclairer 2 grandes caisses de plants).
    J'ai exploré internet mais je suis perdue...

    Bonne fin de semaine.

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Stéphanie,
      Il y a beaucoup de choix (surtout des "chinoiseries") donc pas facile de s'y retrouver.
      Voici le modèle semi-pro que je recommande dans mon guide pratique "Faire ses plants" :
      https://www.hydrozone.fr/florastar-led/6780-barre-tled-croissance.html

      Avatar de nicolas
      1. Stéph (Province de Liège, BE)

        Merci Nicolas !
        J'ai acheté plusieurs guides pratiques de toi (toujours très bien faits et utiles) mais pas celui là ;-)

  5. Patricia Keusen (Suisse,750m)

    Merci pour cet article très intéressant, comme toujours !

  6. Didier Chapelot (haute-Garonne.)

    L'an dernier tous mes plants de tomates ont filé et je comprends mieux que le ratio lumière (derrière baie vitrée) / température (dans la pièce principale avec 19°C la nuit, 20°C le jour et même 27 ou 30 lorsque le soleil tapait) l'explique en partie sans oublier que je n'avais pas de lumière complémentaire donc durée de luminosité trop courte.
    Cette année je me suis concocté une pépinière sur un étage d'une étagère Ikéa avec LEDs et tapis chauffant donc je vais tenter de ne pas réitérer la mauvaise expérience. Ceci dit, en les repiquant dans des godets de 7 au stade de cotylédons en enfouissant la tige j'ai obtenu des plants corrects mais peu robustes qui ont tous chopé le mildiou et ont peu produit. La relation de causalité n'est pas certaine mais je ne peux m'empêcher de penser qu'elle existe.
    A noter que les études récentes (exemple ici https://www.mdpi.com/2071-1050/12/23/9939) sur les paramètres pour avoir des tiges principales longues et épaisses semblent montrer que 23°/20° (J/N) pendant 16 ou 20h avec une luminosité de 200 PPF (photosynthetic photon fluxes, qu'on obtient en gros avec 4800 lumens à 40 cm pour 0,5 m²) sont les optimales. Ce qui ne correspond donc pas aux températures indiquées ici. Mon explication est que leurs études en général s'arrêtent au bout de 3 semaines et que nous, nous devons amener les plants parfois plus de 6 semaines. Donc pas tout à fait les mêmes objectifs. Donc je pense plutôt respecter les valeurs données ici que dans ces articles.

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Didier,
      Merci pour le lien, c'est très intéressant comme document !
      Je remarque qu'ils ont comme moi un delta de 5°C entre le jour et la nuit, sauf qu'ils ont fait leurs essais avec des températures plus hautes (25° le jour, 20° la nuit) que ce que j'indique.
      Je pense que leur objectif c'est d'accélérer le plus possible la production de plants, pour gagner du temps et donc optimiser les coûts.
      Dans nos maisons, il serait difficile d'avoir 25° en journée, surtout les jours où il fait gris, et on est aussi un peu moins pressé...

      Avatar de nicolas
      1. Didier Chapelot (haute-Garonne.)

        Oui. Je n'avais pas assez fait attention aux délais d'analyse de leurs plants. Je n'ai personnellement pas très envie d'avoir des plants aussi hauts après si peu de temps.

  7. CHRISTIANE

    Bonjour Nicolas,
    Vraiment bien cet article et surtout le petit tableau qui récapitule les températures suivant les phases de croissance. Je ne pensais pas que la température nocturne tenait un rôle si important et pour moi la température élevée pendant toute la croissance du plan était primordiale.
    Comme quoi, il me reste encore beaucoup à apprendre sur les légumes !
    Encore merci pour cet article très intéressant !

  8. MAUD (Saône et Loire)

    Bonjour Nicolas, merci pour ces précieux conseils. L'an dernier, malgré la chaleur du radiateur et les lampes pendant 16 Heures, mes plantons ont filés, ce qui m'a obligé à en acheter pour la saison. Je vais donc mettre en application ta méthode et te tiendrai au courant du résultat. Tu m'as redonné l'envie de refaire mes plantons ! Bonne journée.

  9. Anonyme

    Bonjour Nicolas. Bravo pour votre site et tous les conseils que vous prodiguez. J’ai beaucoup appris et mettrai en pratique cette année. Encore merci. Cordialement.

  10. Maryse (dans le Luberon)

    Très intéressant. Je comprends pourquoi mes plants de tomates ont bien fonctionné l'an dernier, dernière une baie vitrée, sans chauffage la nuit.
    Merci

  11. `danièle (Aude)

    Merci beaucoup pour cette information que j'ignorais totalement!

  12. Béatrice FRITSCH KAUFMANN (alsace/bas-rhin)

    Merci pour toutes vos explications et conseils !

  13. Philippe

    Merci pour l'info de la t° la nuit car j'ai déjà fait mes semis de tomates et vais mettre en éxécution la méthode.

  14. Marie Pierre (PARIS OUEST)

    Merci !!! très instructif

Recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n'est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine un article ou une vidéo que vous recevrez le dimanche matin.

lm Général


Bonjour, je m’appelle Nicolas

Ma photo timbre carrée

Si vous voulez en savoir plus sur mon potager, cliquez ici pour lire mon histoire…