Les 5 gestes à faire pour bien planter ses tomates

727 comments on Les 5 gestes à faire pour bien planter ses tomates

Je vais vous montrer avec tous les détails la manière exacte que j'emploie pour planter mes tomates. Si vous voulez voir les résultats que j'ai obtenus l'année dernière, c'est par ici.

Pour avoir une récolte abondante, c'est important que vos pieds de tomates prennent un bon départ.

Avec le début du mois de mai frais et pluvieux que nous avons eu, il est encore largement temps de planter des tomates.

Et j'ai remarqué que souvent, les plants plantés tardivement finissent par rattraper ceux qui ont été plantés plus tôt.

1. Le trou de plantation

La taille du trou doit être bien plus grande que celle de la motte du plant de tomates
La taille du trou doit être bien plus grande que celle de la motte du plant de tomates

Il n'est pas indispensable d'avoir un sol meuble pour cultiver des tomates.

Avant d'avoir mon potager actuel, j'arrivais à faire pousser d'excellentes tomates dans un sol caillouteux et dur comme du béton !

Creusez un trou d'une vingtaine de centimètres de côté environ (la largeur d'une bêche).

Pour la profondeur, une quinzaine de centimètres sera suffisante (une demi-hauteur de bêche).

L'un des côtés du trou ne doit pas être vertical mais en pente légère (à 45 degrés environ). Nous verrons pourquoi.

Si le fond du trou est dur, décompactez-le avec la bêche ou avec une fourche si vous en avez une.

Evacuez la moitié de la terre provenant du trou à un autre endroit du potager car nous allons voir plus loin l'importance du compost.

2. La plantation en elle-même

Attention à ne pas abimer la tige principale en démoulant le godet !
Attention à ne pas abimer la tige principale en démoulant le godet !

Humidifiez la terre contenue dans le godet avant de le démouler. Cela rendra l'opération plus facile.

Petit truc : j'appuie avec mon pouce sur le fond du godet pour commencer à dégager la motte.

Contrairement à ce que l'on a pu lire à divers endroits, ne mettez pas de feuilles d'orties au fond du trou de plantation. Les arrosages au purin d'orties seront beaucoup plus efficaces !

Le secret : couchez bien le plant de tomates dans le trou
Le secret : couchez bien le plant de tomates dans le trou

Maintenant, je vais vous dire quelque chose de capital : ne posez pas le plant de tomates verticalement dans le trou mais couchez-le de façon à ce que la tige repose sur le côté du trou qui a une légère pente.

Ce n'est pas grave si les premières feuilles se trouvent en-dessous du niveau du sol. Ce qui est important, c'est qu'une certaine longueur de la tige se retrouve enterrée lorsque vous aurez rebouché le trou.

Pourquoi ? Eh bien le pied de tomates a la propriété de faire pousser des racines sur toute la partie de la tige qui se trouve sous la terre. Plus cette partie sera longue, plus il va y avoir de racines, qui vont nourrir le plant. Et le résultat sera une production plus abondante de tomates !

Ne vous inquiétez pas, si le plant vous paraît trop incliné. Après avoir poussé quelques jours, il va retrouver sa verticalité.

3. Le rebouchage du trou

Vous vous rappelez, je vous avais demandé d'évacuer la moitié de la terre provenant du trou. Nous n'en avons pas besoin car nous allons reboucher le trou avec du compost mélangé à la terre restante. La bonne proportion, c'est moitié / moitié.

Le mieux, pour ceux qui en disposent, c'est de prendre du compost fait maison. Il n'a pas besoin d'être complètement décomposé. En effet, la tomate est un légume-fruit qui accepte le compost demi-mûr.

Pour ceux qui n'ont pas (encore) de composteur personnel, vous pouvez utiliser du compost vendu en sacs. On en trouve en jardinerie, ou mieux, sur les plateformes de compostages qui recyclent les déchets verts.

Attention, n'utilisez surtout pas de terreau ! Le terreau n'est qu'un substrat de culture qui est beaucoup trop pauvre pour faire pousser des tomates.

4. Le tuteur

Qu'il soit droit, en spirale, en fer ou en bois, le tuteur doit mesurer entre 1 mètre 50 et 1 mètre 80.

Pour ne pas abimer les racines du plant de tomates, enfoncez-le juste à côté de la tête du plant.

En plus, il tiendra mieux car il se trouvera dans la terre plus dure à côté du trou de plantation.

Enfoncez le tuteur sur environ 30 cm de profondeur pour qu'il résiste au poids des tomates en pleine production.

5. Terminez la mise en place

Même s'il a plu, un arrosage s'impose
Même s'il a plu, un arrosage s'impose

Arrosez abondamment afin que le compost adhère bien à la motte de terre du plant.

Si besoin, complétez le rebouchage du trou avec un peu de compost, mais laissez une légère cuvette pour diriger l'eau des prochains arrosages.

Une bonne épaisseur de paillis pour garder le sol humide
Une bonne épaisseur de paillis pour garder le sol humide

Terminez par un paillage généreux de 5 à 10 cm d'épaisseur, avec ce que vous avez à disposition : tontes de gazon séchées, feuilles mortes, paille, mulch du commerce, etc...

Ce paillis va garder l'humidité plus longtemps dans le sol. Les plants de tomates n'aiment pas les à-coups d'arrosage, comme la plupart des légumes d'ailleurs.

Et vous, avez-vous des astuces ou des tours de mains pour planter les tomates ?

J'ai préparé un mini-guide qui vient en complément de cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement en vous inscrivant ci-dessous.

Votre planning pour cultiver des tomates au naturel

  • La liste du matériel et des ingrédients dont vous aurez besoin,
  • Les choses à faire mois par mois pour cultiver vos tomates,
  • Et les traitements naturels à appliquer.

Recevez ce cadeau de bienvenue en vous inscrivant à ma lettre d'information :

Vous aimerez peut-être lire ces articles :

Un avis sur cet article ? Donnez-le ici :

Réponses

Les commentaires :
(les plus récents sont en premier)

  1. Carlos

    Bonjour Nicolas peut-on mettre du marc de café sur les dans les trous de tomates merci

    1. nicolas

      Bonjour Carlos,
      Le marc de café est un bon fertilisant pour les plantes en pots comme les plantes d'intérieur, mais je ne le conseille pas au potager. Pourquoi ? Parce que des études ont montré que le marc de café est nocif pour les vers de terre. Et quand son sait à quel point les vers sont important pour avoir une bonne terre, on essaie de les favoriser le plus possible.

      Avatar de nicolas
      1. Carlos

        Merci pour ton message .cordialement carlos

  2. Peut-on mettre

    Bonjour Nicolas Peut-on mettre du du marre de café et des coquilles d’œuf dans les tomates

  3. Carole

    Bonjour
    J'ai eu plante des pieds de tomates qui n'on jamais rien donné et le peu de tomates sont restées dans mon bac sans que je m'en occupe et aillant tout retiré j'ai décidé de planter du muguet sauf que j'ai eu des pieds de tomates énormes qui ont poussé au milieu du muguet... Est-ce que celle-ci sont comestibles ?

    1. nicolas

      Bonjour Carole,
      Qu'est-ce qui vous fait penser que ces tomates ne seraient pas comestibles ?

      Avatar de nicolas
      1. Carole

        Le fait de pousser dans le même bac que du muguet...

        1. nicolas

          Oui j'ai bien lu mais pourquoi le fait qu'il y ait eu du muguet dans le même bac serait gênant ?

          Avatar de nicolas
          1. Carole

            Le fait que le muguet soit un poison... Je suis novice désolée 😅

            1. nicolas

              Ah pardon au temps pour moi je n'avais pas fait le rapprochement ! Je ne peux pas vous l'assurer à 100% mais je pense qu'il serait étonnant que le poison descende du muguet dans la terre puis remonte dans les tomates.

              Avatar de nicolas
          2. Carole

            Merci pour vos reponses

  4. Sylvaine

    Bonjour et merci pour ces conseils,
    J ai planté mes tomates à mi mai en région parisienne. Elles se sont parfaitement développées, J'ai obtenu plein de tomates d'une belle taille, mais elles restent désespérément vertes est extrêmement fermes, alors que jusque là nous avons eu une météo qui aurait dû les faire rougir.
    Que faire et quelle explication selon vous?
    Merci par avance pour votre réponse.

    1. nicolas

      Bonjour Sylvaine,
      Il ne me semble pas que nous ayons eu une météo qui aurait dû les faire rougir, c'est tout le contraire ! 😉
      Trop de chaleur (au-dessus de 32°C) va bloquer la pollinisation (les fleurs sèchent) et d'autre part la sève va ralentir sa circulation dans les tiges. C’est pourquoi autant de jardiniers ont remarqué cet été que leurs tomates restaient vertes et ne mûrissaient pas !
      Cela va repartir maintenant que la canicule est passée.

      Avatar de nicolas
      1. Sylvaine

        Grand merci pour votre retour qui me réjouis 😃. Je vais donc patienter sagement et observer 🧐.
        (je débute en potager!!!)
        À bientôt
        Sylvaine

  5. Jean Louis

    Bonjour Nicolas
    J'ai bien reçu le cahier mon potager
    Et je le trouve bien plus détaillés
    que j'ai latitude de faire
    une nouvelle version à faire pour moi
    Merci Nicolas

    Nicolas je vous envoie ma nouvelle adresse Mail

  6. Olivier 82

    Ah oui! L an passé le mildiou a fait beaucoup de dégâts sur toute la France ;
    Donc cette année , j ai installé un toit transparent sur mes 20 pieds ( coût de l'opération 65€), et après l orage de ce matin, mes pieds de tomates sont restés bien protégés ; l importance du paillis pour limiter l évaporation évite aussi les projections par le bas lors des pluies...l abri faisant 1m de large...
    Le basilic en profite aussi , comme ma rangée d oignons ...
    Pour l engrais vert j en sème en fin d année,puis je le mulch en l intégrant à la terre en Février/ mars...pour la plantation,j ai de belles récoltes avec le fumier de cheval composté couplé à de la vinasse de betterave 1 mois 1/2 avant la plantation...
    Un bon paillage surtout, et un arrosage raisonné ....
    Depuis 5ans que j' ai commencé à cultiver les 🍅🍅🍅,les conseils de Nicolas m ont permis avec l expérience acquise par l observation des ces années passées d arriver à ma" propre" recette ....
    J ai mangé ma première courgette hier , un vrai régal , quelques olives noires et un filet d huile d'olive...L année 2022 promet d être belle au potager !

  7. Jean Louis

    Bonjour Nicolas
    De temps San temps je regarde les commentaire
    La saison dernière avec les pluie de juin et juillet
    Le rendement na pas été bonne pour les tomate
    Et pour le reste pas de soucis
    Je vous les semés de l'engrais vers è las trop tard
    les semis ccatastrophique
    Je suis partie trois jours
    J'ais demandé à mon voisin de regarder
    Le Châssis de l'ouvrir le Martin et fermé le SOIR
    Et Il a oublie j'ais du tou racheter
    Nicolas à quelle moments s'emer les l'engrais vers

  8. patrick

    très bien, que de bons commentaires

  9. Olivier du 82

    Bonjour à Tous,
    Voilà maintenant quatre ans que je "travaille" ma terre dans mon petit potager.Cette année j ai décidé de ne faire qu'un seul bon arrosage à la plantation,avec un bon paillage foin,bio,de 20 bons cms.Mes semis sont issus de ma récolte de l'année passée , et mes plants bien trappus ,épais avec une base d un joli violet foncé signe de pleine santé.
    je m engage ainsi sur la récolte chaque année de mes propres graines de tomates, afin d obtention d une vraie semence paysanne, plus résistante à la secheresse d année en année;
    Un grand merci à tous ceux qui depuis des années au travers des lectures de leurs commentaires,ainsi qu'aux precieux conseils de Nicolas,m ont permis d en arriver là aujourd hui,et de tracer mon propre chemin potager avec un seul credo , une symbiose ecologique.
    Bon potager et bonnes tomates à tous!

    1. nicolas

      Bonjour Olivier du 82,
      Merci pour votre commentaire, enfin je devrais dire vos commentaires puisque j'en ai vu plusieurs.
      Mais cela me fait un peu tiquer quand vous dites "Cette année j ai décidé de ne faire qu’un seul bon arrosage à la plantation...".
      Car souvent Dame Nature en décide autrement et pas toujours dans le sens du jardinier ! 😉
      Je ne sais pas dans quelle région se trouve votre potager et s'il y a une pluviométrie importante en été ou si votre sol bénéficie d'une nappe phréatique proche de la surface, mais cela ne me semble pas très réaliste, en tous cas pas pour les régions situées au sud de la Loire.
      Il suffir d'avoir une période de canicule (ou deux à quelques semaines d'intervalle comme en 2019) pour que la terre même paillée voie toute son eau pompée par les plantes qui y poussent.
      C'était juste mon grain de sel, n'en tenez pas compte et faites-vous plutôt votre propre expérience.

      Avatar de nicolas
      1. Olivier82

        Bonjour Nicolas ! 🙂,Le 82 aurait pu vous mettre sur la piste du Tarn et Garonne 😁...
        Oui votre réflexion et très pertinente concernant l arrosage , et bien sûr Dame Nature peut réserver des surprises ; bien entendu ce que j entreprend cette année ne vaut pas conseil,mais expérience sous contrôle de l apprenti jardinier ; peut être aurais je dû préciser qu en cas de pluie ,mon toit abri guidera l eau recueillie non loin des pieds,passant travers du paillage foin prairie évitant les projections ,limitant au mieux le risque du Mildiou ,mais garantissant une capillarité vers les pieds,qui sont issus de mes propres graines (quatrième génération cette année); j ajoute que la tendance générale sur juin juillet août ,sera l alternance de période chaude et humide à la fois,le pire des cocktails pour le développement du Mildiou...deux précautions valent mieux qu'une !

  10. pierrette

    De très bonnes recommandations pour la plantation de tomates,je vais faire pareil en espérant une bonne récolte malgré mon petit jardinet... merci

  11. Iris

    Très bon article beaucoup de choses apprise et à essayer sur mes futur plantations merci

Recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n'est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine un article ou une vidéo que vous recevrez le dimanche matin.

Bonjour, je m’appelle Nicolas

Si vous voulez en savoir plus sur mon potager, cliquez ici pour lire mon histoire…