Que semer ou planter en juin au potager

165 comments on Que semer ou planter en juin au potager

Avant l'arrivée des grosses chaleurs de l'été, le mois de juin est l'un des plus agréables au potager, tant pour le jardinier que pour les légumes.

Les travaux du mois de juin au potager

La terre (qui a été arrosée par les pluies du printemps) contient encore une bonne réserve d'humidité. Les températures sont maintenant devenues suffisament clémentes (voire chaudes) pour convenir à tous les légumes.

C'est donc le mois idéal pour compléter les cultures qui poussent déjà au potager par d'autres légumes, pour arriver à une surface totalement occupée.

N'oublions pas les cultures d'hiver ! Si pour vous, le potager se limite à faire de belles récoltes en été, votre travail est terminé. Mais si vous souhaitez récolter des légumes pour l'hiver (comme des potirons, des choux, des poireaux, des carottes ou des betteraves), il faut s'occuper de les semer maintenant.

J'aime beaucoup le mois de juin pour les premières cueillettes qu'il procure : jeunes carottes, petits pois et pommes de terre nouvelles : voilà un trio qui constitue une belle assiette printanière avec les premièers légumes récoltés !

À part cela, en juin, il y a encore peu de récoltes, on regarde pousser tout ce qui a été mis en place au mois de mai.

Il faut quand même surveiller les indésirables (limaces, pucerons...) qui se délectent des jeunes pousses de légumes !

Voici maintenant le détail des choses à faire ce mois de juin au potager.

Comme d'habitude, toutes les dates indiquées sont des dates moyennes pour la France. Tenez compte de votre région pour avancer ou retarder certains travaux.

Vous êtes en retard mais c'est encore possible :

  • Terminez les semis de betteraves, de panais, de poireaux d'hiver. Et de courges en régions où l'automne est doux.

C'est le bon moment :

Récoltes

  • Terminez de récolter les épinards de printemps, les navets primeurs, les fèves semées l'automne dernier.
  • Commencez à récolter les betteraves hâtives et les carottes primeurs, les pois, ainsi que les fèves semées au printemps.
  • Continuez de récolter les radis et les salades.
  • Si vous en aviez planté en automne dernier, récoltez les oignons primeurs. Et l'aillet (ail jeune en tige), puis à la fin du mois, les gousses qui auront bien grossi.
  • Vers la fin du mois, commencez à récolter les choux-raves et les pommes de terre nouvelles.

Organisation du potager

  • Fin juin, il ne doit plus rester beaucoup de place libre dans le potager. Sauf quelques endroits si vous avez prévu de faire des semis échelonnés de haricots, de concombres, de courgettes ou de poireaux.
  • Si vous manquez vraiment de place, je vous invite à consulter le guide pratique "Gagnez de la place au potager".

Semis en plein air

Tous ces semis peuvent être faits en pleine terre au potager et la plupart en godets aussi.

  • Terminez les semis de choux pommés et de choux frisés (kale).
  • Continuez à semer des carottes et des haricots nains en petite quantité toutes les 2 semaines.
  • Semez des chicorées (scarole, frisée), des fenouils, des haricots à rames.
  • Semez encore des salades (plutôt des batavias qui résisteront mieux à la chaleur).
  • En régions fraîches, continuez les semis échelonnés de radis, persil, coriandre, aneth.

Plantations au potager

  • Continuez de planter tous les plants que vous avez faits en godets.
  • Si vous achetez vos plants, vous pouvez prendre des blettes, des céleris (branche et rave), tous types de choux (pommés, brocolis, fleur, frisés, de Bruxelles), des salades.
  • Également des concombres, des courges, des courgettes, des melons, des fenouils.
  • Terminez de planter les tomates, les aubergines et les poivrons/piments.
  • Plantez des herbes aromatiques entre les légumes pour dérouter les ravageurs : basilic, coriandre, aneth, ciboule...
  • Terminez de planter les fleurs (œillets d'inde, soucis, cosmos...) en association avec les légumes.

Entretien des cultures

  • Buttez et ramez les pois.
  • Buttez les pommes de terre.
  • Eclaircissez les semis de carottes et de radis.
  • Commencez à attacher les tiges des tomates aux tuteurs, et décidez sur combien de tiges principales vous allez les laisser pousser, et si vous allez les tailler ou non (si oui, enlevez les gourmands au fur et à mesure de leur apparition).
  • Protégez certains jeunes plants sensibles aux limaces et aux escargots (œillets d'inde, salades...) en les entourant d'une barrière physique (collerette plastique ou grillage + voile).
  • Surveillez la présence d'insectes parasites sur vos cultures (pucerons sur les fèves, altises sur les radis et les navets, les deux sur les choux, doryphores sur les pommes de terre), et n'intervenez qu'en dernier recours, après avoir laissé le temps aux insectes auxilliaires de régler le problème. Ou bien installez des voiles de protection.

Autres travaux à faire en juin

  • Mettez en place des supports verticaux si vous voulez faire grimper certains légumes (tipi pour haricots, treillis pour concombres ou melons, etc...).
  • Nourrissez les limaces et les escargots avec des déchets végétaux en cours de décomposition.
  • Étalez les tontes de pelouse (abondantes en cette période de l'année) en couche fine sur les parterres du potager.
  • N'attendez pas que la terre sèche ou que la chaleur arrive pour pailler les cultures, mais faites-le tant que la terre est humide, afin d'éviter l'évaporation de cette eau, précieuse pour l'été à venir.
  • Si vous sentez que la terre commence à sécher et qu'aucune pluie n'est en vue, n'hésitez pas à arroser (de préférence le matin pour ne pas attirer les limaces) afin de garder un bon taux d'humidité dans le sol.
  • Les orties et la consoude ont poussé. Si vous en avez l'utilité, c'est le moment de préparer des purins ou de les utiliser comme paillis nutritif.

Tous les dimanches matin, recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n'est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine :

  • un article pratique où je vous apprends une nouvelle technique de culture que vous pourrez appliquer chez vous,
  • ou une vidéo qui vous montre ce qui pousse maintenant dans mon potager (y compris les ratages et les leçons à en tirer).
lm Général

Vous aimerez peut-être lire ces articles :

Un avis sur cet article ? Donnez-le ici :

Réponses

Les commentaires :
(les plus récents sont en premier)

  1. Agnès (Cévennes)

    Chez nous (Cévennes), c'est soleil voilé tous les jours et pluie orageuses et fortes quasiment tous les soirs. Je n'ai jamais vu ça. On se croirait dans une forêt tropicale ;-) Pour l'instant, pas d'oïdium mais demain matin, je me lève à 6H pour vaporiser en préventif les grandes feuilles de toutes les cucurbitacées. Je n'ai pas de prêle pour fabriquer une décoction. J'ai participé à un congrès sur la médecine intégrative dans le Jura ce week end et je suis tombée sur une exposante, une jeune femme du cru, qui s'est spécialisée dans les extraits fermentés et les décoctions. Formidable. Elle s'appelle Fannie et je la recommande vivement. Ceux qui sont intéressés peuvent me demander ses coordonnées en MP, j'espère que Nicolas sera ok avec ça. Bon courage à tous <3

  2. Brigitte

    Bonjour Nicolas,
    J'ai un gros soucis avec les tue-limaces. Nouveaux produits écolo.
    Certains s'en réjouiront sûrement.
    Les moineaux l'adorent ! Il ne reste plus un granulé 2 heures + tard. Si c'est inoffensif pour les oiseaux, pour les limaces ?
    Plus de question à se poser, elles ont de beaux jours devant elles.

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Brigitte,
      J'ai remarqué que parfois ils disparaissent aussi chez moi, mais il n'y a pas de moineaux. Je soupçonne des mulots mais je ne suis pas sûr.
      La solution, c'est de mettre les granulés sous une tuile par exemple, qui va de toutes façons attirer les limaces pour s'abriter.

      Avatar de nicolas
      1. Brigitte

        Merci Nicolas !
        On ne les voit pas les premières fois ! Ils ont dû finir par croire que je donnais pour eux 😄 Deux tournent au-dessus de moi, dès que je commence la distribution, la nuée suit immédiatement.
        Malin votre idée, mais il en faudrait des tuiles ! je vais quand même en placer quelques unes.
        Ceci étant, la chaleur ? Rien n'a encore été attaqué par les limaces.

  3. jean luc andre (08 Ardenne)

    bonjour M
    merci pour tout vos conseils

  4. Jean-Pierre (Périphérie de Bruxelles)

    Bonjour,
    Il y a plus de 10 jours qu'il n'a pas plu et on annonce encore 10 jours sans pluie.
    La terre est déjà sèche en profondeur.
    Comment procéder pour semer en pareille situation?
    1. Attendre une première pluie et semer sans tenir compte du calendrier lunaire?
    2. Arroser abondamment le fond du sillon avant de semer et attendre que cela germe?
    3. Faire comme en 2 puis arroser tous les soirs avec un jet continu ou à la pomme d'arrosoir? Risque de pourrissement des semences?
    4. Arroser à quel rythme et en quelle quantité tant qu'il n'a pas plus.
    Merci pour votre retour d'expérience.

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Jean-Pierre,
      Pour la question 4, difficile de répondre en quelques phrases ! C'est d'ailleurs le sujet du livre que je suis en train d'écrire : comment avoir un potager économe en eau en cas de sécheresse.
      Je proposerais une 5ème solution que j'utilise depuis des années (Toulouse étant une région très sèche) : semer en godets. Je le fais pour tous mes légumes, sauf les radis et les carottes. Encore que pour ces dernières, je fais une pré-germination à la maison.
      Les godets ça marche très bien aussi pour les petits pois et les haricots.

      Avatar de nicolas
  5. Franck (LOT ET GARONNE)

    Bonjour à tous 😉
    Je ne sais pas si c'est la même chose pour vous mais cette année il y a très peu de limaces et escargots dans le jardin et même autour de la parcelle.
    Est ce du au super travail de mes auxiliaires ??
    Bonne saison de jardinage à vous tous.
    Franck

  6. Jean Pierre (GIRONDE)

    Pouvez-vous me donner des explications a propos de la collerette plastique et du grillage + voile contre les limaces
    Merci

  7. Claudine

    J'ai apprécié cet article qui donne rapidement et efficacement l'essentiel Merci Nicolas

  8. Ann (pays de loire (44))

    Je suis en pays de loire(à côté de Nantes) les températures sont très élevées pour ce début de juin(27-30) les framboises ne grossissent pas malgré les arrosages et je suis inquiète pour la suite
    Tout est paillés

    1. Christophe (Sarthe)

      Si cela est possible pour vous, prévoyez l'implantation de framboisiers à mi-ombre sous un fruitier bien développé : ils donnent remarquablement sous un cerisier par exemple.

      1. Ann (pays de loire (44))

        Merci pour votre réponse
        J’ai 3 cerisiers , je vais essayer

  9. EVELYNE (Alsace)

    bonjour

    plusieurs fois j'essaie de semer le panais et cela reste sans résultat
    rien germe et de meme pour les carottes
    comment faut il faire ?
    merci de me conseiller

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Évelyne,
      Je n'en ai jamais cultivé, mais je sais que les semences de panais sont parmi celles qui se gardent le moins : il faut absolument prendre des semences qui ont moins d'un an sinon les graines ne germent plus.

      Avatar de nicolas
  10. nadine

    merci pour ce très bon récapitulatif

  11. jean michel (vendee)

    Merci pour ces conseils de plantation. En ce qui concerne les concombres, malgré leur floraison, les fruits formés se dessèchent sur le pied ; ceci évoquerait une mauvaise fécondation: que peut on faire?

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Jean Michel,
      C'est sans doute à cause de la météo : il a dû faire trop frais pour une bonne fécondation.
      je pense que dans les prochaines semaines tout devrait rentrer dans l'ordre.

      Avatar de nicolas

Recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n'est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine un article ou une vidéo que vous recevrez le dimanche matin.

lm Général


Bonjour, je m’appelle Nicolas

Ma photo timbre carrée

Si vous voulez en savoir plus sur mon potager, cliquez ici pour lire mon histoire…