Les 7 erreurs qui font rater vos semis de tomates

225 comments on Les 7 erreurs qui font rater vos semis de tomates

Cela vous rappelle-t-il quelque chose : vous avez méticuleusement semé quelques graines de tomates dans une terrine et au bout d'une semaine, vous ne voyez toujours rien sortir.

Ou alors vos petites plantules de quelques centimètres vous semblaient en parfaite santé et en quelques jours elles deviennent toute pâlottes et s'étirent en longueur au lieu de grossir. C'est parfois désespérant parce qu'on ne comprend pas ce qu'on a fait de travers.

Alors comment faire pour mettre toutes les chances de son côté ?

Tout d’abord, voici les 7 erreurs très courantes à surtout ne pas faire (classées dans l'ordre où les jardiniers les font)…

7 erreurs qui font rater vos semis de tomates

Erreur nº 1 : choisir un terreau trop pauvre

Il faut se rendre compte que les jeunes plants de tomates vont passer 2 bons mois dans leur godet, entre la date du semis et la date de leur plantation au potager. C'est beaucoup et le terreau, même haut de gamme, va s'épuiser au bout de 2 à 3 semaines. Résultat : des plants qui jaunissent et une croissance ralentie.

Il y a plusieurs possibilités pour y remédier : on peut mettre de l'engrais liquide, ou bien arroser avec du purin d'ortie, mais pour moi la meilleure solution c'est de rajouter du terreau neuf. C'est pour cette raison que je sème mes tomates dans des bouteilles dont la hauteur me permet de compléter le niveau avec du terreau, au fur et à mesure que les plants grandissent.

Le niveau du terreau a été complété jusqu'en haut de la bouteille

Erreur nº 2 : semer trop profond

La règle que vous devez connaître (et elle est vraie pour tous les légumes), c'est que quand on sème une graine, il faut juste la recouvrir d'une épaisseur de terre égale à la grosseur de la graine. Pour nos tomates, on rajoutera donc 3 à 5 mm de terreau sur les graines, pas plus.

Sinon que se passera-t-il ? Les graines vont mettre plus longtemps à germer, et risqueront de pourrir sous la terre (ou d'être mangées par une bestiole dans le cas d'un légume semé directement au potager).

À peine recouvertes de terreau, ces graines ont germé en 5 jours
À peine recouvertes de terreau, ces graines ont germé en 5 jours

Erreur nº 3 : semer trop serré

Habituellement, les jardiniers sèment leurs tomates dans des terrines puis font un repiquage intermédiaire dans des godets individuels. Si le semis a été trop dru (parce qu'on a eu la main un peu lourde), ce repiquage peut se révéler délicat car les jeunes plantules ne font que quelques centimètres et sont très fragiles à manipuler avec les doigts.

Il vaut donc mieux s'appliquer à semer clair dans la terrine, ou mieux, comme je le fais, de semer directement dans des bouteilles, ce qui supprime l'étape du repiquage.

Comme j'ai semé clair, je n'ai pas besoin d'éclaircir
Avant d'inventer la technique de la bouteille, je m'embêtais à semer mes tomates dans des terrines

Erreur nº 4 : la température de la pièce est trop fraîche

Pour que les graines de tomates germent rapidement, la température optimale du terreau, c'est 22°C et la levée se fait en 5 à 7 jours.

Si la température est plus basse, la levée ne se fera qu'au bout d'une dizaine de jours (et même jamais s'il ne fait pas assez chaud), avec un risque de pourriture important pour les graines.

Ensuite pour que les plants de tomates se développent le mieux possible, ils ont besoin d'une température entre 15 et 25°C.

Par exemple chez-moi, je laisse mes jeunes plants durant les premières semaines de leur vie dans mon salon qui est autour de 19°C nuit et jour.

3 semaines après le semis, ces plants sont en pleine forme
3 semaines après le semis, ces plants sont en pleine forme

Erreur nº 5 : ne pas donner assez de lumière aux plants

C'est un besoin encore plus important pour les plants de tomates. Les conditions optimales, c'est 16 heures de soleil par jour, comme en plein été.

Pour info, à la fin du mois de mars, on n'en est même pas à 13 heures de soleil par jour ; et si vous voulez connaître la durée d'ensoleillement dans votre ville à un moment précis de l'année, j'ai trouvé un site internet qui vous calcule ça très bien (faire défiler la page vers le bas).

Pour info, le maximum d'ensoleillement de l'année, c'est au moment du solstice d'été, le 21 juin avec 16 heures entre le lever et le coucher du soleil sous nos latitudes.

Encore une fois, les plants de tomates vont quand même pousser s'ils n'ont pas 16 h de soleil et heureusement. Mais quand je vois des jardiniers qui sèment dès la mi-février à un moment où il n'y a que 10 h d'ensoleillement, je trouve que c'est loin d’être idéal parce que les plants vont en souffrir.

Ces plantules ont malheureusement filé en allant chercher le peu de lumière disponible
Ces plantules ont malheureusement filé en allant chercher le peu de lumière disponible

Comparaison de semis de tomates avec plus ou moins de lumière

Donc faites attention où vous allez placer vos jeunes plants : un rebord de fenêtre (même au sud) plein de courants d'air et je vous assure que les plantules auront tendance à "filer" c'est-à-dire à s'étioler et à s'allonger démesurément, ce qui n'est pas un gage de réussite pour la suite.

On comprend donc qu'il n'y a aucun avantage à vouloir démarrer les semis de tomates dès les premiers beaux jours, il vaut mieux attendre quelques semaines.

Placés sous une véranda, ces jeunes plants sont beaucoup plus trapus
Placés sous une véranda, ces jeunes plants sont beaucoup plus trapus

Erreur nº 6 : arroser trop abondamment ou pas assez régulièrement

Un excès d'eau risque de provoquer la pourriture des graines avant même qu'elles aient le temps de germer, ou plus tard des maladies peuvent apparaître (fonte des semis) et causer la mort des plants.

À l'inverse, si la surface du terreau est trop sèche, les graines ne vont même pas germer. Et des arrosages irréguliers font que les jeunes plants oubliés sur le rebord d'une fenêtre vont finir par se dessécher.

Tout l'art d'arroser ni trop, ni trop peu
Tout l'art d'arroser ni trop, ni trop peu

Erreur nº 7 : semer trop tôt dans la saison

Si vous êtes comme moi, l'envie me démange d'aller gratter la terre dès que les jours commencent à rallonger au mois de février !

Alors on se dit qu'on pourrait prendre un peu d'avance et démarrer ses semis de tomates. Mais ce serait une grave erreur car la tomate est une plante qui a besoin de beaucoup de chaleur et de lumière pour se développer.

En février, c'est trop tôt pour la plupart des régions (sauf dans le midi).

En plus, les plants seraient prêts trop tôt pour la plantation au potager, bien avant la fin des dernières gelées. Ils devraient alors attendre dans leur godet au risque de s'épuiser.

Quels sont les avantages à semer soi-même ses tomates ?

Je trouve que même si les jardineries ont fait des progrès, leur offre en plants de tomates reste vraiment limitée, avec peu de variétés anciennes.

N'avez-vous jamais été tenté de faire pousser dans votre potager quelques-unes de ces belles variétés de tomates anciennes : il y en a de toutes les couleurs et de toutes les formes. Et je ne vous parle pas de leurs saveurs très différentes, avec des arômes qui rappellent le citron ou la mangue !

La seule solution pour avoir des tomates hors du commun, c'est de les semer soi-même.

Les sachets de graines sont économiques et les semences de tomates se gardent plusieurs années de suite. Il m'est arrivé d'obtenir de magnifiques plants avec des graines qui avaient 5 ans d'âge.

Sans compter la joie intense qui anime tout jardinier, quand il permet à une minuscule graine de donner la vie à ce qui deviendra un plant de tomates vigoureux et chargé de fruits.

Des tomates de toutes les formes et de toutes les couleurs
Des tomates de toutes les formes et de toutes les couleurs

En conclusion

Oui, il est possible d'obtenir de beaux plants de tomates en les semant soi-même. Mais attention, beaucoup s’y essayent et n’obtiennent que de piètres résultats ! Il vaut mieux se lancer en suivant les conseils de quelqu'un qui est déjà passé par là.

Et surtout, ne faites pas l'erreur que commet la majorité des jardiniers débutants : l'erreur d'être trop pressé et de s'y prendre beaucoup trop tôt pour leur semis de tomates.

Tous les dimanches matin, recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n'est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine :

  • un article pratique où je vous apprends une nouvelle technique de culture que vous pourrez appliquer chez vous,
  • ou une vidéo qui vous montre ce qui pousse maintenant dans mon potager (y compris les ratages et les leçons à en tirer).

Un avis sur cet article ? Donnez-le ici :

Réponses

Les commentaires :
(les plus récents sont en premier)

  1. julien

    merci beaucoup pour c'est conseils, j'ai appris beaucoup de chose .
    Maintenant j'ai planté 2 tomatiers.

  2. lucie

    moi j'ai essayé ça a marché au bout de deux semaine mais je suis partie trois jour et je l'ai laisser au soleil et je suis revenue elle était grillé, et il faisait 26 degrés.

  3. Lydie

    Super vos commentaires...je vais essayer pour la première fois, j'espère réussir 1 ou 2 plants de tomates 🍅.
    Merci

  4. Gaston

    Tres bon conseil

  5. Isabelle

    Merci pour vos infos.. dans le midi j'ai semé le 26 avril et repique en godets il y a 4 jours. Tous ousse tres vite ,les semis sont reste sur la fenêtre au soleil tte la journee. Donc en visuel pour les voir pousser et les arroser, en les repiquant en godets j'ai mis de l'engrais en micro bille qui se diffuse lentement , elles grandissent vite.... j'avais déjà constaté qu'il ne sers à rien de planter en fevrier', on perds du temps... mieux vaux en avril à mon avis et tout pousse vite...

  6. Cecilia

    Merci pour ces conseils precieux. Mes feuilles de semis sont jaunatres. J’ai lu que ca pouvait être un coup de soleil. Est ce bien ca ? Rattrapable a votre avis ? Merci :)

  7. Lucien

    J' ai quasiment fait toutes les erreurs.mon local pas asseé chaud donc elles ont poussée difficilement et ont pris une couleur verte tirant ver le violetet naturellement n'on grandit que de 3cm.

  8. Myriam

    J’ai semé des graines de tomates et alors que je voulais les replanter elles sont toutes mortes

  9. Gilles

    Vous m’avez aidé, mes tomates sont semés depuis le 20 mars et mes plants ont poussés seulement en longueur

  10. elisa

    Bjr Très intéressant
    donc là je crois que je suis très en retard pour commencer mes semis de tomates cerises. J’habite en Bretagne qi’en pensez vous ?
    Merci

    1. Fanch

      Je démarre ce jeudi les semis, tous les ans au 10/15 Avril, repiquage dans 6 semaines sous serre... C est parfait ! J ai juste deux semaines de retard sur les voisins mais très peu de pertes! Et plants robustes!

    2. nicolas

      Bonjour Elisa,
      Tout n'est pas perdu justement car ce sont des tomates-cerises que vous souhaitez semer. Pour les tomates plus grosses, je vous aurais dit "c'est trop tard", mais les tomates-cerises fructifient plus vite, donc il est encore temps.

      Avatar de nicolas
  11. Dominique

    Vous m avez vraiment aidée, je suis allée trop vite avec mes semis. Je recommence. Merci

  12. Joël

    Vos conseils sont très utiles et pertinents, merci.

  13. Anne

    Bonjour, j'ai éclairci un plant de tomates en bouteille aux environs de 3 semaines et les 2 premières feuilles sont tombées (jaunies) et ce n'est pas aussi trapus que vos photos.
    Pourtant j'ai une led (même modèle que vous)....
    Est-ce que le plant va repartir, grandir?
    Bravo pour votre site c'est remarquable ainsi que vos guides achetés. Je suis impatiente pour votre dernier ouvrage qui arrive, je crois, ce weekend.
    Bonne journée

  14. Franc

    Bonjour à tous merci pour ses conseils car je semé en février mes tomates. Maintenant je semerai en mars . Merci pour ses conseils précieux.

Recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n'est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine un article ou une vidéo que vous recevrez le dimanche matin.

Bonjour, je m’appelle Nicolas

Si vous voulez en savoir plus sur mon potager, cliquez ici pour lire mon histoire…