8 choses à savoir sur le BRF avant de l’utiliser au potager

418 comments on 8 choses à savoir sur le BRF avant de l’utiliser au potager

Dans cet article, vous allez apprendre comment le BRF (ou Bois Raméal Fragmenté) peut améliorer le sol de votre potager.

Le BRF est une découverte récente. Il permet grâce à la lignine (le principal composant du bois), de nourrir la vie du sol et d’obtenir des résultats intéressants pour faire pousser des légumes au potager.

En première partie, un maraîcher passionné vous montrera comment il utilise le BRF dans une vidéo de 9 minutes.

Puis dans la suite de l’article, on va résumer en 8 points tout ce qu’il faut savoir pour pratiquer le BRF et augmenter le taux d’humus de sa terre.

En vidéo : le BRF ou la petite histoire d’une “chimie naturelle”

Les 8 choses à savoir sur le BRF

Remarque : il n’est pas du tout obligatoire de faire des buttes pour utiliser le BRF. On peut tout à fait l’étaler sur un potager au sol entièrement plat.

  1. BRF = Bois Raméal Fragmenté.
    Raméal vient de rameau, ce sont les jeunes tiges encore souples.
    Fragmenté veut dire broyé ou déchiqueté.
  2. On va broyer des rameaux qui ont été coupés sur des arbustes feuillus.
    En automne-hiver, les feuilles sont tombées mais si on broie à une autre époque de l’année, les feuilles seront présentes et ce n’est absolument pas gênant de les broyer avec le reste.
    Il faut éviter de broyer de grandes quantités de bois résineux (thuyas, sapins…) car les terpènes qu’ils contiennent risquent d’empêcher la germination des graines à la surface de la terre (c’est parfait pour désherber) et inhibent la vie microbienne du sol.
    Donc maximum 20% de bois résineux en mélange avec des feuillus.
  3. Les branches à broyer doivent être jeunes, c’est du bois tendre et vert (surtout pas sec ou mort).
    Pour un broyeur électrique amateur, le diamètre des branches fera 3 cm au maximum pour ne pas dépasser les limites de la machine.
  4. Si on compte incorporer le BRF dans la terre (ce que je ne recommande pas), il vaut mieux broyer en automne-hiver à cause de la faim d’azote (la décomposition du broyat va consommer l’azote présent dans la terre, au détriment des cultures suivantes).
    Au printemps, on peut apporter de l’azote en arrosant à l’urine ou au purin d’ortie.
    Mais je connais des jardiniers (j’en fait partie) qui broient toute l’année de petites quantités au fur et à mesure de leurs besoins.
    Et en saupoudrant simplement ce BRF en surface en couche très fine (1 cm), sans le mélanger à la terre, le manque d’azote n’est pas à craindre.
  5. C’est toujours mieux d’uiliser rapidement les tailles d’arbustes : broyer le bois tant qu’il est frais : au maximum 15 jours – 3 semaines après la coupe.
  6. Étaler le broyat dans les 48h après l’avoir produit, sur une couche de quelques cm.
    Même 1 ou 2 cm peuvent suffire. Pas besoin de le mélanger à la terre.
    Ces copeaux de bois frais, très riches en lignine, vont se décomposer et améliorer notablement la terre du potager.
  7. Autres avantages du BRF : il permet de recycler nos déchets verts (au lieu d’aller les jeter à la déchetterie) et d’utiliser des ressources locales.
    Comme paillis, il génère aussi des économies : gain d’arrosage, de désherbage, d’engrais, moins de travail du sol.
  8. Les sols recouverts de BRF conviennent à la plupart des légumes qui se repiquent (tomates, aubergines, choux…), qui se plantent (pommes de terre) ou aux semis à grosses graines (fèves, betteraves, potirons, courgettes, haricots…).
    Pour les semis plus fins, soit on attend que le BRF soit entièrement décomposé (ce qui ne se produira peut-être qu’à la saison suivante), soit on écarte le BRF pour faire apparaître la terre et semer.

Pour ma part, je produis chaque année de petites quantités de BRF en taillant les haies de mon jardin. Puis je les étale immédiatement sur mes parcelles potagères, soit autour des légumes d’hiver qui sont en train de pousser (choux, poireaux, laitues), soit partout ailleurs sur la féverole (engrais vert) qui n’est pas encore très développée à cette époque de l’année.

Et vous, que pensez-vous du BRF ? Seriez-vous prêt à en faire ?

Tous les dimanches matin, recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n’est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine :

  • un article pratique où je vous apprends une nouvelle technique de culture que vous pourrez appliquer chez vous,
  • ou une vidéo qui vous montre ce qui pousse maintenant dans mon potager (y compris les ratages et les leçons à en tirer).
lm Général

Vous aimerez peut-être lire ces articles :

Un avis sur cet article ? Donnez-le ici :

Réponses

Les commentaires :
(les plus récents sont en premier)

  1. Coco (Occitanie)

    Bonjour Nicolas.
    J’ai semé des engrais verts voilà maintenant plus de 2 semaines. Je les ai aussitôt recouverts d’un paillis. Rien n’a encore germé. Est-ce que je dois repousser le paillis sur les côtés, arroser car il n’a pas plu depuis un moment
    ( une pensée toute particulière à tous les jardiniers qui ont vu leur potager et leur maison noyés par les récentes inondations)? Et remettre le paillage qd les engrais auront germé. Bonne journée.

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Coco,
      Cela dépend, c’est quoi comme engrais verts ? Et qu’avez-vous mis comme paillis ? Quelle épaisseur ? Sans avoir de détails je ne pourrais pas vous faire une réponse utile ! 😉

      Avatar de nicolas
      1. Coco (Occitanie)

        Bonjour Nicolas.
        C’est un mélange de féveroles, phacélie et moutarde.
        J’ai mis un peu de foin par dessus ( vraiment pas bq) . Là, j’ai repoussé le paillis sur les côtés et j’ai arrosé.
        Cordialement

  2. François (Haute Garonne)

    Bonjour,
    Merci pour ces informations.
    Je me permettrai juste de vous faire remarquer que le BRF n’est pas une ”découverte récente”: à ma connaissance, son premier promoteur était Jean Pain (https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Pain_(inventeur)), il y a de ça plus de 50 ans…

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour François,
      Je suis un fervent admirateur de Jean Pain dont je possède le livre. Il y a aussi Dominique Soltner qui fait référence à lui dans son “Guide du nouveau jardinage”.

      Avatar de nicolas
  3. Sylvie

    Merci pour ces infos très intéressantes et la vidéo
    Que conseillez vous comme broyeur pour un particulier ?
    Merci beaucoup

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Sylvie,
      Les broyeurs de la marque Bosch sont assez réputés.
      J’utilise le plus petit modèle (le AXT Rapid 2200), à lame, qui a l’avantage d’être très léger et maniable. Il faut par contre affûter souvent la lame, ce que je fais en 2 minutes avec une pierre à affûter, simplement en ouvrant le capot, pas besoin de sortir la lame.
      Sinon ils font aussi des modèles à rotor, sans doute encore plus robustes, mais je les trouve trop lourds et trop encombrants.
      Pour ces modèles de marque, les prix débutent à 250€. On trouve bien sûr des chinoiseries moins cher mais sont-elles durables ? Mon broyeur marche comme au premier jour et ça fait 15 ans que je l’ai.

      Avatar de nicolas
  4. Nicole (val d'oise)

    J’ai encore une question. Où peut on lire les réponses aux questions des autres jardiniers qui sont très intéressantes ?
    Nicole

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Nicole,
      On peut les lire ici sous l’article. C’est découpé en plusieurs pages et il y a des liens en bas pour changer de page : “Commentaires plus anciens”.

      Avatar de nicolas
  5. Nicole (val d'oise)

    Merci Nicolas pour cet article. Je commence cette année à faire du brf. Pourquoi faut il l’utiliser dans les 48 heures ? J’en ai mis qui avait environ deux semaines de broyage parce que j’attendais que les feuilles tombent pour les mettre dessous… Est-ce que je dois l’enlever ? Il s’agissait d’un brf de laurier sauce. Est-ce que c’est ok avec cette plante ?
    A bientôt

    Nicole

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Nicole,
      Je vous invite à lire mes réponses aux autres commentaires, les 2 sujets ont été abordés ! 😉

      Avatar de nicolas
  6. Thillerot Isabelle (nord morvan)

    Bonjour,
    Depuis que j’ai une haie a tailler je broie surtout du saule que je mettais dans mes carrés de fraisiers et cette année j’ai out retirer car j’ai l’impression que cela gênait la fructification, pouvez vous me dire ce que vous en pensez ?
    Vous pouvez quand même publier la réponse en public j’ai mentionne mon adresse car je ne suis pas sure de retrouver la réponse publique
    Merci

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Isabelle,
      Je ne sais pas pourquoi vos fraisiers ont eu des soucis car je n’ai toujours entendu que du bien sur le saule. Cette personne le confirme aussi : https://www.permaculturedesign.fr/brf-saule-paillage-bois-rameal-fragmente/

      Avatar de nicolas
    2. Mana 56 (Vannes)

      Bonsoir Isabelle, regardez cette courte vidéo et vous serez rassurée: https://www.permaculturedesign.fr/brf-saule-paillage-bois-rameal-fragmente/.Et vous pourrez voir des fraisiers….entre autres !

  7. dan (isère)

    je préfère avoir un cours sur un livre…….

    merci.

  8. Coco (Occitanie)

    Bonsoir Nicolas.
    Nous avons broyé des branches de mûriers platanes avec les feuilles. Le broyat est assez grossier. Je l’ai épandu de suite tout autour de mes plantations ( rosiers, gauras, roses trémières, citronniers….) pour réduire le désherbage.
    Est-ce que c’est une bonne idée ?
    Cordialement

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Coco,
      Oui certainement ! Avez-vous entendu quelque chose qui vous ferait penser le contraire ?

      Avatar de nicolas
  9. Alain (65)

    Bonsoir Nicolas
    Merci pour cet article sur le BRF/ broyât et pour tous vos articles ( cet un rdv hebdomadaire que nous sommes nombreux à attendre : merci beaucoup)
    J’ai une question sur le sujet BRF / broyât
    Il y a une coupe de frênes ( avec les feuilles)qui a été faites fin septembre à proximité de chez moi : il reste les têtes des arbres
    Je vais récupérer une partie pour le bois de chauffage et je vais broyer le reste fin novembre (des branches maximum 3 cm qui vont représenter une grosse quantité de de broyage )
    Compte tenu du délai de deux mois entre les deux étapes comment puis-je l’utiliser au mieux pour mon jardin ?
    Merci de votre réponse et tous vos conseils

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Alain,
      Difficile de savoir si l’on peut considérer ce bois comme étant frais ou pas ! Si votre broyeur est un petit modèle pour amateur, c’est lui qui dictera le verdict : s’il avale tout sans broncher, c’est encore frais. Si c’est trop dur pour lui, il vaut mieux ne pas l’utiliser au potager.

      Avatar de nicolas
  10. Michel (Bourges)

    Merci Nicolas pour cet article très intéressant ! Pour ma part je pratique l’épandage du BRFdepuis plusieurs années mais j’ignorais que je pouvais mélanger en petite quantité du résineux !

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Michel,
      Il y a un permaculteur connu, Philip Forrer, qui utiliser beaucoup les résineux dans ses buttes, voici l’une de ses vidéos : https://youtu.be/Eh2Woo9A1HY

      Avatar de nicolas
  11. Vincente (Hérault)

    J’en faisais déjà mais vos conseils vont améliorer mon utilisation de mon BRF! MERCI

  12. denis

    Merci Nicolas,
    J ai fait du Bfr début septembre, mais je n ai pas pu l étaler, car il y avait encore les courges, pommes de terre etc.
    Donc je vais l étaler maintenant. Pourquoi le fait de l étaler de suite est meilleur que 1 ou 2 mois après le broyage?

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Denis,
      Je vous invite à lire mes réponses aux autres commentaires, le sujet a été abordé ! 😉

      Avatar de nicolas
  13. Jean (Alsace)

    Merci pour cet article!…
    Cela veut-il dire que broyer des branches sèches ne sert à rien pour l’étaler sur la terre ou le broya au terreau? .
    Merci pour une réponse selon votre temps!
    Bien cordialement…
    Jean

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Jean,
      Les branches sèches sont très carbonées et ont perdu toutes les propriétés du BRF. À la limite on peut les utiliser pour équilibrer les matières azotées dans un composteur, mais sur la terre, aucun intérêt (sauf pour recouvrir les allées du potager).

      Avatar de nicolas
  14. Danièle

    Je trouve que les rameaux très fins se broyent mal. Ils ressortent du broyeur en longs filaments… est-ce lié à mon broyeur ? Du coup je broie uniquement des branches d’au moi.s 1 à 2cm de diamètre

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Danièle,
      C’est le cas chez moi aussi, et je pense chez tous ceux qui ont un broyeur à lames. Ce n’est pas un gros souci, ça mettra juste un peu plus longtemps à se décomposer.
      Les broyeurs à rotor, qui fonctionnent par écrasement du bois, n’ont pas ce problème, mais le broyat produit est moins fin.

      Avatar de nicolas
  15. Anonyme

    Excusez moi le potager de lunas

  16. Anonyme

    Le jardin de lunas utilise le brf en très grande quantité
    Il explique super bien comment il faut l’utiliser
    Très bonne chaîne à voir

  17. Cecile (Belgique (50km de Lille))

    Bonjour Nicolas,
    Est ce que je peux mettre mon BRF directement sur mon terrain avec ses mauvaises herbes où faut il passer à la grelinette et enlever tous ces indésirables avant .
    Bon dimanche et merci

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Cécile,
      Tout dépend si ces herbes sont épaisses ou pas. Pour être efficace, le BRF doit être en contact avec la terre. À vous de voir s’il faut “nettoyer” un peu le terrain avant.

      Avatar de nicolas
      1. Cecile (Belgique (50km de Lille))

        Merci de votre réponse, he oui faudra nettoyer avant alors . Ce sont pissenlits, chardons etc bourrache ….

        1. Mana 56 (Vannes)

          Bonsoir Cécile, vous pouvez laisser la bourrache en place, elle fait partie des engrais vert et est très proche de la consoude, pratiquement les mêmes qualités pour nourrir le sol, et puis elle va se ressemer toute seule…Gagnant-gagnant !

  18. LoÏc (sud ardennes)

    Bonjour Nicolas et les jardiniers,
    Voici une adresse où vous trouverez toute une gamme étendue d’engrais verts avec des conseils d’utilisation et autres conseils divers.
    Il s’agit de Gilles Domenech de “jardinons sol vivant” dont Nicolas a déjà parler je crois ici.
    Les conditionnements sont faits pour les particuliers et les prix intéressants.
    https://boutique.jardinonssolvivant.fr/produit/melange-champagne-et-couscous/.

  19. Francois (lens)

    Francois(Lens).
    Est-ce que les ballots de sciure qui servent à la litière des chevaux, peut-être utilisé au potager. Merci.

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour François,
      La sciure est l’une des matières organiques la plus carbonée qu’il soit. En plus elle a tendance à s’agglomérer. Elle n’apportera rien au potager. À la limite sur les allées ou en très petite quantité pour équilibrer la matière fraîche dans le composteur, comme je le répondais à Marie plus bas.

      Avatar de nicolas
  20. Marie (loire atlantique)

    Bonjour Nicolas
    Merci encore Nicolas de nous donner chaque semaine autant d’impulsion pour poursuivre notre travail au jardin!
    J’ai depuis deux ans un tas de broyât de 25cm d’épaisseur qui se décompose très lentement, est ce utile d’en mettre directement sur la terre de mon jardin qui est pauvre ou vaut il mieux l’enrichir avec du fumier et des feuilles mortes!
    J’ai malheureusement jeté à la déchèterie les tailles de nos arbustes…
    Merci et bon dimanche

    1. dan (belgique (sud))

      une suggestion Marie, tamiser le tas et utiliser la partie petites particules sur le potager, la partie avec les éléments plus gros repart à zéro ou au compost

    2. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Marie,
      Ce vieux broyat très carboné n’apportera pas grand chose à la terre. Vous pouvez l’utliser pour recouvrir les allées du potager, ou comme je fais moi-même depuis des années : j’ai toujours un grand seau rempli de vieux broyat à côté de mon composteur. Et à chaque fois que je déverse les épluchures de cuisine du jour, j’y rajoute le même volume de broyat. Cela permet d’avoir un compost équilibré au final.

      Avatar de nicolas
      1. Marie (loire-atlantique)

        Merci beaucoup Nicolas, je vais suivre vos conseils et je peux peut être aussi en garder comme couvre sol en été autour de mes plans?
        Bonne soirée
        Marie

        1. nicolas (Toulouse)

          Oui vous pourrez aussi l’utiliser comme cela. C’est un bon paillis pour protéger le sol du soleil en été et garder l’eau.

          Avatar de nicolas
          1. Marie (loire atlantique)

            Merci beaucoup Nicolas

          2. christine (Nice)

            Et quand il fait beau et ne pleut pas l’hiver (comme dans le sud)ne serait ce pas bien aussi d’en mettre pour empêcher les adventices et garder l’humidité jusqu’au printemps et ne pas laisser durcir la terre ? (J’en ai mis partout sur terrain de 400m carré !!)

            1. Marie (loire-atlantique)

              Merci Christine

Recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n’est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine un article ou une vidéo que vous recevrez le dimanche matin.

lm Général


Bonjour, je m’appelle Nicolas

Ma photo timbre carrée

Si vous voulez en savoir plus sur mon potager, cliquez ici pour lire mon histoire…