La 1ère chose à faire pour arrêter de piétiner le sol de son potager

73 comments on La 1ère chose à faire pour arrêter de piétiner le sol de son potager

La permaculture accorde une grande importance au sol et je ne vais pas revenir sur les qualités d'une bonne terre.

D'ailleurs l'un des commandements du potager en permaculture comme j'aime les appeler, c'est "tu ne piétineras plus ta terre".

S'il y a bien une chose que j'ai eu du mal à respecter dans les différents potagers que j'ai eu, c'est bien celle-la ! Je veux parler des potagers à plat au sol. Pas des potagers en carrés (ou en rectangles) qui sont déjà entourés d'une bordure pour tenir la terre.

Alors comment faire pour éviter de marcher sur ses planches de culture ? Et au fait, POURQUOI ce n'est pas bon pour la terre ?

Toutes les réponses sont dans cette vidéo, où vous allez voir le début de la transformation de mon potager biologique en potager dans l'esprit de la permaculture.

Tous les dimanches matin, recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n'est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine :

  • un article pratique où je vous apprends une nouvelle technique de culture que vous pourrez appliquer chez vous,
  • ou une vidéo qui vous montre ce qui pousse maintenant dans mon potager (y compris les ratages et les leçons à en tirer).
lm Général

Vous aimerez peut-être lire ces articles :

Un avis sur cet article ? Donnez-le ici :

Réponses

Les commentaires :
(les plus récents sont en premier)

  1. Jean Pierre (au.frnord-de.frMontpellier.fr(34))

    Bonjour,
    J ai bien reçu mon livre du potager 2023. Il est super.
    Cependant j aurai bien apprécié avoir une page des légumes associa les en très eux et ceux à ne pas cultivés ensemble.
    Une autre feuille m aurait été utile aussi ( car je démarre en jardinage ) ce serait une feuille m indiquant quels légumes je peux faire suivre et ceux à éviter.
    Merci,d une réponse.
    En espérant ne pas être le seul qui profitera de tes conseils.
    Jean Pierre

  2. Jocelyne (alsace)

    Génial j ai bien compris maintenant
    Je vais m y atteler
    Très contente d avoir découvert le potager durable
    Je vais avoir pleins de questions à poser dans Les prochains temps

  3. Christine

    Bonjour Nicolas,
    Je suis une adepte de l'association des cultures et de l'assolement. Mes rangs sont espacés de 50cm et séparés par un sillon fertilisant. L'année suivante ce sont ces sillons que je mets en culture.
    Donc mes allées de circulation se décalent tous les ans.
    Pour éviter de piétiner j'utilise des planches de palettes clouées sur les tasseaux de 8 cm d'épaisseur (traitées à l'huile de lin et essence de térébenthine récupérée du bol d'air Jacquier) qui reposent sur une brique en terre cuite (résidu d'une démolition).
    Ces briques sont posées sur un paillis de branchage, ce qui limite encore la zone de contact et donc de tassement.
    par ailleurs, ces planches permettent de lutter contre l'évaporation, dans une zone qui n'est pas protégée par le feuillage des plantes potagères.
    Enfin elles fournissent un abri à bien des auxiliaires, en particulier les limaces et escargots.
    Quand vient la saison des pluies et qu'une invasion se produit, il suffit de les récupérer sous la planche et de les offrir en festin aux oiseaux dans un espace éloignée du potager.

  4. Christophe

    Bonjour Nicolas.
    J'utilise des planches de circulation. Planche de coffrage à six sous. Posées sur du paillage elles constituent en outre un bon abris pour la vie du sol. Je les deplace gré des saisons et à leur endroit cela pousse !

  5. yvon

    Sympa Nicolas pour vos conseils et de m'avoir fait découvrir le concept de permaculture . en tous cas, je vous trouve très sympathique .

  6. Gen.

    Bon travail..délimiter les plates bandes.exit les planches .
    Manque il faut enherber les allées pas seulement pour l esthétique mais pour la nécessité.
    Suis en pays vignoble ,les vignes sont pratiquement ttes enherbées
    Maintenant.
    Cordialement

  7. Jacques

    Désolé mais votre vidéo est très enfantine. Je me souviens des potagers de nos parents ne parlant pas de "permaculture" mais qui la pratiquait sans la dire. On ne piétinait jamais le sol travaillé et les planches de culture étaient séparées par un couloir sur lequel on posait une série de planches. Elles étaient enlevées à la fin du travail sans que la sol de passage soit compacté contrairement à votre principe. On n'a rien inventé et il suffit de se souvenir des bases.

Recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n'est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine un article ou une vidéo que vous recevrez le dimanche matin.

lm Général


Bonjour, je m’appelle Nicolas

Ma photo timbre carrée

Si vous voulez en savoir plus sur mon potager, cliquez ici pour lire mon histoire…