Avant de partir en vacances, préparez votre potager

58 comments on Avant de partir en vacances, préparez votre potager
Un potager méconnaissable
Un potager méconnaissable

Le départ en vacances est toujours un moment d'inquiétude pour le jardinier potagiste. Que va devenir le potager pendant son absence ? Des légumes vont-ils être perdus ?

L'idéal est d'avoir quelqu'un qui passera tous les deux-trois jours mais ce n'est pas toujours possible.

Alors nous allons voir quelques mesures à prendre pour ne pas vous retrouver avec une jungle et des légumes monstrueux et immangeables quand vous reviendrez à la maison.

Récolter les légumes qui grossissent vite

Je ne laisse que les feuilles sur les plants de courgettes
Je ne laisse que les feuilles sur les plants de courgettes

Une laitue en train de monter à graines
Une laitue en train de monter à graines

Si vous avez la chance d'avoir quelqu'un qui va surveiller votre jardin, c’est bien de lui laisser quelques petits trésors à ramasser.

Dans le cas contraire, et sous peine d'avoir des légumes démesurés à votre retour, il vous faut faire une razzia sur tous les légumes de la liste suivante :

  • Cueillir toutes les courgettes, même les plus petites, si vous ne voulez pas retrouver des "massues" en rentrant. Pour ma part, j'enlève même toute fleur femelle qui serait présente. On les reconnaît par rapport aux fleurs mâles au petit renflement qu'elles présentent à leur base.

    Attention, si pendant votre absence une ou plusieurs courgettes deviennent énormes, cela peut stopper net la production de nouveaux fruits car le plant croit que la saison est finie et qu'il doit assurer sa descendance.

  • Les concombres ne supportent pas d'attendre sinon ils ne vont contenir que des pépins. Même traitement que les courgettes.
  • Pareil pour les aubergines.
  • Récolter aussi les tomates, même celles qui ne sont pas tout à fait mûres, elles continueront de mûrir dans la cuisine.
  • Les haricots verts sont tous à cueillir, même les plus fins, sinon ils deviennent filandreux et les grains contenus à l'intérieur deviennent farineux. Cette cueillette stimulera les plants qui vont faire de nouvelles fleurs et vous trouverez des haricots bien tendres à votre retour.
  • Les salades : même si elles ne sont pas encore pommées, elles risquent monter à graine pendant votre absence. Il vaut mieux manger une petite salade que rien du tout !
  • Récoltez aussi les choux-raves, les navets et les betteraves qui ont un diamètre acceptable. Ils grossiraient trop et deviendraient filandreux par manque d'eau. Ils se conserveront jusqu'à votre retour dans votre réfrigérateur.
Betterave, courgette, chou-rave, concombres et tomates
Betterave, courgette, chou-rave, concombres et tomates

Que faire si après cette récolte un peu forcée, vous vous retrouvez avec une montagne de légumes ? Vous pouvez les emmener sur votre lieu de vacances. Pour qu'ils supportent le trajet dans la voiture, je les fais voyager dans un sac isotherme avec un pain de glace.

Sinon vous pouvez en donner une partie avant votre départ et faire des heureux autour de vous.

Les légumes qui peuvent attendre sur place

Les légumes qui suivent n'ont pas besoin d'être récoltés tout de suite. Ils peuvent patienter jusqu'à votre retour et même après.

Ce sont les oignons (et l'ail et les échalotes), la poirée, les carottes, le céleri, les choux, les courges (et les potimarrons), les poivrons/piments et les poireaux, ainsi que les pommes de terre.

Eclaircir et tailler

Si vous avez semé un rang de carottes d'automne au mois de juin, et si vous n'avez pas eu le temps de l'éclaircir, c'est le moment de le faire. Sinon les carottes vont grossir jusqu'à se toucher et se gêner entre elles.

Un gourmand bien nommé
Un gourmand bien nommé

Faites le tour de vos pieds de tomates. Les gourmands, ces tiges secondaires qui poussent à l'aisselle des feuilles, peuvent s'allonger de plusieurs centimètres par jour de façon spectaculaire. Si vous ne voulez pas retrouver des buissons de feuilles à votre retour, il faut pincer ces gourmands.

Vérifiez que vos plants de tomates sont bien attachés à leur tuteur. Un coup de vent est vite arrivé et le poids des tomates grossissantes ne va qu'augmenter.

Enlevez toutes les feuilles malades des tomates et des courgettes.

Les potirons : coupez la tige deux ou trois feuilles après chaque fruit, pour arrêter le développement des tiges et laisser le fruit grossir.

Du côté des herbes aromatiques, pincer le basilic et la coriandre. Ils monteront moins vite à fleur et deux tiges latérales pousseront là où il n'y avait qu'une tige centrale.

Binage, arrosage et paillage

Lorsque des herbes indésirables sont déjà présentes, elles vont se développer durant votre absence et il sera plus difficile de les couper ensuite, alors autant le faire maintenant (laisser les fanes sur place).

Si la terre forme une croûte en surface, un petit binage lui fera le plus grand bien et lui permettra de respirer  et de mieux absorber l'eau d'arrosage.

Salades protégées par un épais paillis de foin
Salades protégées par un épais paillis de foin

Un programmateur, ça facilite la vie
Un programmateur, ça peut faciliter la vie

Vous comptez vous absenter longtemps et il ne pleut pas souvent dans votre région ? Avez-vous pensé à utiliser un petit programmateur pour déclencher l'arrosage régulièrement ? Les premiers modèles sont à 20 euros et permettent de se dispenser de la corvée d'arrosage.

Personnellement, je ne pourrais plus m'en passer. Je l'utilise même quand je suis à la maison. Reliés à un réseau de tuyaux goutte-à-goutte, cela permet d'être économe en eau par-dessus le marché.

Pour limiter l'évaporation de l'eau, ne laissez pas la terre nue autour de vos légumes. Le paillage est votre meilleur ami. Plus il est épais, mieux c'est. Cette année, j'ai mis 5 à 10 cm de foin que j'ai ramassé dans les chemins avoisinants.

La veille du départ

Le soir avant votre départ, arroser abondamment tout le potager, pour que la terre soit mouillée en profondeur. Cela fera une réserve d'humidité pour les jours suivants.

Si un voisin bienveillant se propose d'arroser votre potager pendant votre absence, rappelez-lui qu'il ne faut arroser que la terre, jamais le feuillage !

 

Maintenant, vous pouvez partir en vacances l'esprit tranquille.

Profitez-en pour regarder ce qui pousse là où vous irez et revenez plein de bonnes idées pour votre jardin !

Tous les dimanches matin, recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n'est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine :

  • un article pratique où je vous apprends une nouvelle technique de culture que vous pourrez appliquer chez vous,
  • ou une vidéo qui vous montre ce qui pousse maintenant dans mon potager (y compris les ratages et les leçons à en tirer).
lm Général

Vous aimerez peut-être lire ces articles :

Un avis sur cet article ? Donnez-le ici :

Réponses

Les commentaires :
(les plus récents sont en premier)

  1. Christine

    Merci, très bons conseils

  2. marie do

    merci beaucoup pour ces conseils

  3. Mana 56

    Bonjour Nicolas et à tous, côté arrosage du potager lors de notre absence, on peut craindre le pire lorsque votre voisine vous annonce: "J'ai fait ce que j'ai pu"...En effet ouh la la ! Depuis une semaine il y a une restriction d'eau dans le Morbihan dont interdiction d'arrosage des potagers. Je n'ai plus d'eau de pluie, juste un peu de récupération lors du lavage des fruits/légumes et l'eau des premières secondes de la douche. Mais on peut toujours laver sa voiture dans les stations professionnelles, arroser les parcours de golf, les hippodromes, les routes du tour de France. Alors cela me pousse à désobéir et je m'interdis de ne pas arroser...Bonne journée à tous !

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Mana,
      Ça me rappelle le premier confinement, c'était le printemps et "ils" n'avaient pas pensé à autoriser l'ouverture des jardineries. Comme quoi pour nos têtes pensantes, assurer sa subsistance en faisant pousser des légumes ne semble pas utile, alors que l'on nous parle tout le temps de "transition écologique"...

      Avatar de nicolas
      1. Mana 56

        ....Nous sommes d'accord !

  4. GUY

    Merci pour les conseils !!!

  5. Isabelle

    Très bon article, tout est dit. Bravo et merci

  6. Eric

    Effectivement, tout ce qui est écrit est arrivé après une semaine d'absence... C'est dommage de ne pouvoir compter que sur soi-même. Bonne leçon pour l'année prochaine et encore merci pour votre expérience si précieuse !

  7. Patrick

    Que pensez-vous des oyas pour limiter l’arrosage ? Je viens d’en commander pour mes bacs. Les plus gros ont une contenance de 10 litres et devraient assurer l’arrosage progressif d’un rond de 1 mètre de diamètre pour une semaine.

  8. Jean-Claude

    Bonjour Nicolas
    Je ne sais comment c'est arrivé, je m'aperçois que j'ai du liseron dans mon jardin.
    Existe t'il des huiles essentielles pour l'éliminer?
    D'avance merci pour la réponse.

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Jean-Claude,
      La réponse risque de vous décevoir mais la seule huile qui vienne à bout du liseron, c'est l'huile de coude.

      Avatar de nicolas
  9. Caroline

    Bonjour Nicolas, mon mari m'a fabriqué des oyas avec des pots en terre, les plus fins possible achetés 2,50€ pour 5l de contenance chez un pépiniériste (ne pas se servir de pots anciens car souvent non poreux même après plusieurs ponçages) Il faut les poncer avec du papier de verre à l'extérieur pour augmenter leur porosité, en boucher le fond et les enterrer à ras de terre au centre de plusieurs légumes type tomates. Couvrir l'oya d'un morceau de carrelage ou d'une assiette, ça permet de partir 2 à trois jours selon les températures sans souci. Les racines des plantes viennent chercher l'eau autour du pot

  10. sylvaine

    Bonjour à tous
    En ce qui concerne le voile anti insectes, j'ai sauvé
    mes petits plants de salade et ce grace à vous. mille
    fois MERCI de nous avoir donné le nom Maillestore.
    Merci de tous vos précieux conseils.
    Bonnes vacances à vous !
    Cordialement

Recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n'est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine un article ou une vidéo que vous recevrez le dimanche matin.

lm Général


Bonjour, je m’appelle Nicolas

Ma photo timbre carrée

Si vous voulez en savoir plus sur mon potager, cliquez ici pour lire mon histoire…