Comment étendre les saisons de 30, 60 ou 90 jours

32 comments on Comment étendre les saisons de 30, 60 ou 90 jours

Beaucoup de jardiniers trouvent que la saison de culture est trop courte ! Ce qu'ils voudraient, c'est pouvoir avancer l'arrivée du printemps ! Et aussi récolter plus longtemps en automne ! Surtout dans les régions situées au nord de la Loire.

Saviez-vous qu'il existe des techniques très simples et accessibles à tout jardinier pour protéger ses cultures et étendre la saison de culture de 30, 60 et même 90 jours ?

Au printemps, notre but va donc être de favoriser la germination des semis et la croissance des plants.

En automne, nous allons plutôt chercher à protéger ce qui pousse déjà.

Petit tunnel nantais et châssis froid sont deux solutions pour protéger les cultures du froid
Petit tunnel nantais et châssis froid sont deux solutions pour protéger les cultures du froid

Comment étendre les saisons de 30 jours

Nous allons commencer par deux techniques, qui vous permettront de gagner 15 jours au printemps, à la mi-mars, et 15 jours en automne, à la fin du mois de septembre.

L'orientation par rapport au soleil

Pour favoriser l'ensoleillement des cultures, le soleil se faisant de plus en plus rare pendant la basse saison, il faut privilégier les parties du potager qui sont orientées plein sud (ou éventuellement sud-est ou sud-ouest). Tous nos efforts de protection se porteront donc vers les quelques planches de culture les mieux orientées du potager.

Protéger ses légumes du vent

En limite de saison de culture, ce n'est déjà pas facile pour les plantes d'assurer leur croissance, alors si en plus elles doivent supporter le vent, souvent frais et fort à ces périodes de l'année, elles vont utiliser une partie de leur énergie à combattre les effets de ces courants d'air.

Pour protéger les planches de culture du vent, vous pouvez faire barrière en installant une palissade ou une haie du côté des vents dominants (généralement venant de l'ouest). Par exemple dans mon potager, j'ai placé une rangée de petits fruitiers (groseilles, cassis) le long du côté ouest.

Des cloches fabriquées avec des bouteilles de 5 litres (récupération) permettent à ces laitues d'être bonnes à manger dès la fin février
Des cloches fabriquées avec des bouteilles de 5 litres (récupération) permettent à ces laitues d'être bonnes à manger dès la fin février

Comment étendre les saisons de 60 jours

Maintenant voyons comment aller un peu plus loin dans l'extension des saisons. Nous visons de gagner un mois en précocité en mars et un mois de rallonge en octobre.

Réchauffer le sol

La température de la terre joue beaucoup sur le développement des légumes. Quelques degrés en plus peuvent faire toute la différence pour la levée des premiers semis de printemps.

Je ne suis pas fan des bâches en plastique noir (car après quelques années d'utilisation elles s'émiettent et on se retrouve à larguer du micro plastique dans la nature). Je préfère mettre en place un voile non tissé monté sur des arceaux. Les planches de cultures ainsi recouvertes verront leur atmosphère sous le voile réchauffée par les rayons du soleil, et du coup la température de la terre augmentera.

On peut aussi mettre des cloches individuelles sur les salades par exemple, ou bien des petits tunnels rigides en plastique translucide sur certains légumes pour un démarrage rapide.

Choisir les bonnes variétés

Beaucoup de légumes sont déclinés selon plusieurs variétés : certaines précoces, d'autres dites "de saison" sans oublier les variétés tardives qui tolèrent mieux la chaleur en été. Celles qui nous intéressent ici, ce sont bien sûr les variétés précoces : elles sont prévues pour pousser en jours courts et températures fraîches. Il y a par exemple le navet hâtif de Milan, la carotte précoce d'Amsterdam ou bien la laitue Gotte.

La mise en place d'arceaux n'est pas compliquée, mais il faut choisir le bon type de voile (il existe plusieurs épaisseurs de voiles non tissés ainsi que des bâches plastique avec ou sans trous)
La mise en place d'arceaux n'est pas compliquée, mais il faut choisir le bon type de voile (il existe plusieurs épaisseurs de voiles non tissés ainsi que des bâches plastique avec ou sans trous)

Comment étendre les saisons de 90 jours

Ce n'est pas fini ! Nous pouvons aller encore plus loin dans les régions aux hivers moins rudes (généralement situées au sud de la Loire). L'objectif est de gagner 90 jours soit 3 mois en tout sur l'année. La moitié en automne, en poursuivant les cultures jusqu'au milieu du mois de novembre. Et un mois et demi au printemps, en commençant les premiers semis dès la mi-février.

Résister aux petites gelées

On ne parle pas ici de survivre aux grosses gelées de l'hiver (même si elles sont de moins en moins fréquentes avec le réchauffement climatique).

Non, l'idée c'est de permettre aux légumes de résister aux petites gelées blanches de l'ordre de -1 à -3°C qui sévissent au début et à la fin de l'hiver.

Pour cela, je conseille de pailler finement la terre autour des légumes, pour bénéficier de ces 3 avantages : ralentir la pousse des "mauvaises" herbes, isoler la terre de l'air plus frais, et continuer à stimuler les organismes du sol, gage de fertilité.

Nous allons également laisser en place les protections des cultures dont nous avons déjà parlé (voiles ou tunnels nantais), en veillant à ce que les 4 bords soient bien plaqués au sol (avec des pierres) pour empêcher tout courant d'air.

Trouver le bon timing

Chaque région a son climat et il vous faudra peut-être tâtonner un peu pour trouver les dates limites qui conviennent au lieu où se trouve votre potager.

Qui ne tente rien n'a rien. L'idée c'est de prendre chaque année un petit risque en gardant des cultures à la fin de l'automne, et de même à la fin de l'hiver (avant le début du printemps) pour avoir des récoltes plus précoces.

Certaines années, la météo jouera contre vous, mais les années où cela marchera, vous serez récompensé et fier de l'être !

Grâce à la bâche, l'air se réchauffe autour de ces cultures de légumes d'automne : mâche, épinards, roquette, laitue romaine et cerfeuil
Grâce à la bâche, l'air se réchauffe autour de ces cultures de légumes d'automne : mâche, épinards, roquette, laitue romaine et cerfeuil

Conclusion

La clé du succès, c'est de bien connaître les périodes de l'année où il est possible de cultiver certains légumes sous protections, et de faire pousser les bonnes variétés de légumes.

Le plus facile, c'est de commencer par un rectangle de salades mélangées avec des radis. Quel plaisir de faire des récoltes aux périodes creuses de l'année, vous serez bien reconnaissant à votre potager de vous apporter ce petit supplément de légumes.

Tous les dimanches matin, recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n'est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine :

  • un article pratique où je vous apprends une nouvelle technique de culture que vous pourrez appliquer chez vous,
  • ou une vidéo qui vous montre ce qui pousse maintenant dans mon potager (y compris les ratages et les leçons à en tirer).
lm Général

Vous aimerez peut-être lire ces articles :

Un avis sur cet article ? Donnez-le ici :

Réponses

Les commentaires :
(les plus récents sont en premier)

  1. Didier (la region de Die dans la Drôme (600 m d'altitude))

    Bonjour Nicolas, merci à nouveau pour vos publications que je suis depuis plusieurs années maintenant. Je possède un châssis froid comme celui sur votre photo (en polycarbonate), et je me demandais s'il serait possible d'y mettre un chauffage électrique ou autre pour la fin de l'hiver. Ce pourrait être par exemple un câble chauffant mais je ne sais pas quelle puissance prendre pour ce châssis (qui fait donc à peu près un mètre carré et 60 cm de hauteur). Merci d'avance pour votre réponse.

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Didier,
      Je n'ai jamais fait l'expérience, mais je sais que certains jardiniers utilisent des câbles chauffants pour leurs vacs de semis dans la serre.
      Donc il n'y a pas de raison que cela ne fonctionne pas mais il faut faire des essais pour régler la durée et la distance.
      Il y a aussi des modèles avec thermostat, à essayer éventuellement aussi.

      Avatar de nicolas
  2. François

    Bonjour très complet mais un peu encyclopédique !

    Je pense qu à un certain moment il faut être bien équipé pour la culture sous abri, c’est à dire des tunnels ou des serres assez grands pour marcher et se déplacer debout avec des brouettes ou des charriots ! On quitte un peu le bricolage :je suis toujours en train de chercher la clé Machin ou tel numéro de toile horticole, etc….pas forcément parce que je suis merdique mais parce que après quelques années de nouvelles variétés ou techniques de semis ou types de plants, on se mélange un peu les pinceaux entre les différents contenants, produits, etc….

  3. Angèle

    Bonjour Nicolas,
    Merci pour cet article très intéressant, mais comment faut-il procéder pour arroser les légumes sous un tunnel ? Faut-il enlever un côté du voile ou bien, ne pas arroser du tout ?
    Merci pour votre réponse et vos astuces précieuses.
    Bien à vous,
    Angèle POTIN

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Angèle,
      Si c'est un voile de forçage, il a l'avantage de laisser passer la pluie, et on peut aussi arroser à travers avec l'arrosoir si on a la flemme de soulever un côté.
      Si c'est une bâche transparente étanche, il faudra soulever...

      Avatar de nicolas
      1. Angèle

        Merci Nicolas pour votre réponse et votre disponibilité. Je vais donc opter pour un voile de forçage. Y a plus qu'à....
        Bonne journée !
        Angèle

  4. Tinou

    Bonjour Nicolas,
    Merci pour vos conseils concernant la protection du potager contre les premiers frimas.
    Pourriez-vous me dire où il est possible de se procurer les arceaux que vous utilisez pour soutenir les voiles de protection ?
    J'ai déjà les voiles en question mais il est difficile en Belgique de trouver les arceaux seuls... De plus , j'ignore sous quel nom ceux-ci sont vendus.
    Merci d'avance pour votre aide.
    Cordialement
    Tinou

    1. laurence

      Les tubes gris qui servent pour l'électricité font très bien l'affaire et son moins cher que les arceaux verts vendus en jardinerie

      1. nicolas (Toulouse)

        Bonjour Laurence,
        C'est vrai mais je ne recommanderais pas les tubes gris qui servent en électricité. En effet, leur plastique ne contient pas d'additif pour résister aux rayons UV. Du coup, après 2 ou 3 ans passés dehors au soleil, les tubes deviennent cassants et ils s'effritent en petits morceaux.
        D'après mon expérience, ce n'est pas le cas avec les tubes en plastique vert clair vendus en jardinerie. J'en ai qui ont bien 6 ou 7 ans et ils tiennent le coup.

        Avatar de nicolas
    2. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Tinou,
      En France, on les trouve dans toutes les grandes chaines de jardineries, au rayon des voiles justement. Par exemple ici : https://www.botanic.com/produit/784641/arceau-coloris-vert-2-50-m.html

      Avatar de nicolas
    3. Martine

      Bonjour Tinou
      Ces arceaux sont vendus dans toutes les jardineries, Botanic, Gammvert.
      J'en utilise moi même

  5. Catherine

    Bonjour Nicolas et merci de tous vos conseils précieux .
    J habite dans le bordelais .
    Je me demandais quand ramasser mes courges et autres butternut, qui, il me semble, ne grossissent plus .
    J en profite pour demander s il existe une solution pour lutter contre les chenilles vertes qui se régalent de mes choux kale et en ont fait de la dentelle ? D autant que je viens de mettre en terre toutes sortes de choux , et que je crains du coup qu elles n attaquent ces autres plants ….
    D avance merci.

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Catherine,
      Les courges sont mûres quand leur pédoncule (le petit bout de tige qui relie le fruit au reste de la place) est devenu sec.
      Cela se voit généralement par un changement de sa couleur : il devient marron (ou vert très foncé sur d'autres variétés).
      Pour les courges qui ne sont pas encore mûres maintenant, on peut attendre jusqu'avant la première gelée pour les récolter, ce qui leur permet de continuer à mûrir.

      Pour les choux, la chenille s'appelle la piéride et elle vient des papillons blancs que l'on voit voleter tout l'été. Vous trouverez quantité d'infos sur le net. En deux mots, il faut faire une surveillance quotidienne et enlever à la main les chenilles visibles (parfois minuscules quand elles sont jeunes). On peut aussi mettre un voile anto-insectes au début de la culture pour éviter au papillon de pondre. Et il existe également un insecticide naturel autorisé en bio qui est bien sélectif (c'est-à-dire qui ne va pas tuer d'autres insectes) : le BT.

      Avatar de nicolas
  6. Tille

    Bonjour,

    Est-ce que le voile empêche la pluie de passer ? Faut-il arroser ?
    Cordialement

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Tille,
      Les voiles dont je parle (voile non tissés appelés aussi voiles de croissance ou voiles 17 grammes/mètre carré) permettent à la pluie de passer à travers.

      Avatar de nicolas
      1. Tille

        merci

  7. Viviane

    Bonjour, je suis tous vos conseils et applique vos recommandations et j’en suis très satisfaite.
    Hors cette année en Bretagne (Rennes) le temps n’a pas été
    Favorable à la croissance des tomates (mildiou) de ce fait les tomates qui s’en sont sorties n’ont commencé à pousser que la dernière semaine d’Aout et grâce un bon ensoleillement en septembre j’ai une quinzaine de tomates bien grosses qui ne mûrissent pas que faire pour les aider à prendre de belles couleurs !

    1. Mana 56

      Bonjour Viviane, vous pouvez placer les tomates dans des sacs papier avec des pommes, des poires et des bananes (comme la chanson !) qui dégagent de l'éthylène. Elles n'auront pas la saveur des fruits mûri en plein été mais plutôt comme ceux du commerce. Pourquoi ne pas faire des chutneys de tomates vertes? Cette "confiture" bien parfumée aux épices fait le régal de mon entourage, sur des toasts à l'apéro...Bonne journée à vous !

      1. Viviane

        merci Mana pour ces bons conseils !

  8. Emmanuelle MASSOT

    Bonjour, certains haricots verts repartent ainsi que les oignons. Je les mets sous tunnel? J'avais l'intention d'ajouter de la terre dans cette partie du potager hors sol (potager en trou de serrure, culture en lasagnes). Est-ce que ça vaut le coup d'attendre? Les haricots vont ils donner ou puis-je recouvrir de terre et foin pour l'hiver?

    1. Isabelle

      Dernière récolte de haricots et d'aubergines mi novembre l'an dernier en région toulousaine sans protection. Du coup je fais le pari d'un deuxième tipi tardif pour les haricots cette année, juste en début de floraison mais sans parasites. Selon météo à voir, bonne chance.

    2. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Emmanuelle,
      vous ne dites pas dans quelle région (climat) se trouve votre potager ! Sans cette info, impossible de vous répondre.😉

      Avatar de nicolas
      1. Emmanuelle

        Je suis en Touraine, climat tempéré. J'ai enlevé les haricots, et préparé le sol pour la suite. J'ai planté des salades et carottes d'hiver. Merci

  9. fabienne

    bonjour, j ai des poivrons et des aubergines en pleine croissance actuellement qui représentent la grosseur
    d une petite clémentine, je vis en corse , exposé au soleil dans la journée. que peut on faire pour les amener a maturité?
    merci d avance pour vos réponses

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Fabienne,
      Tout dépend si vous êtes en altitude ou au niveau de la mer. Les températures ne seront pas les mêmes et permettront ou non d'amener ces fruits à maturité.
      Vous pouvez les protéger en installant un tunnel et un voile, mais vu la hauteur des plants, ce n'est pas ce qu'il y a de plus pratique pour ce genre de légumes. Le tunnel va mieux pour les légumes bas.

      Avatar de nicolas
  10. Sophie

    Bonjour, dans votre mail vous indiquez que les légumes fruits ne mûrissent plus en dessous de 10°. Voulez vous dire que quand la température nocturne descend sous 10 l vaut mieux récolter ce qu 'il reste, même si ça monte plus haut en journée, ou bien seule compte les températures les plus chaudes de la journée ?

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Sophie,
      Je parlais de la température en journée.
      Si la moyenne chute en-dessous de 10°C pendant le jour, il vaut mieux tout récolter et essayer de les faire mûrir au chaud dans la maison. Ça fonctionne bien pour les tomates et les courges, mais pas pour les autres légumes.

      Avatar de nicolas
  11. Jean-Pierre

    Bonjour,
    Je reviens sur tous vos conseils concernant les tomates.
    Je ne me souviens pas qu'ils abordaient le fait de l'éclatement des tomates cerises.
    Donc pourquoi les tomates cerises éclatent-elles même sur le plan et non encore arrivées à maturité ?

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Jean-Pierre,
      Ça tombe à pic, voici justement la réponse faite par Didier Flipo de la chaîne Mon potager plaisir très récemment pour répondre à la question "Pourquoi les tomates se fissurent ?".

      Avatar de nicolas
      1. Jean-Pierre

        Merci pour cette réponse d'une logique implacable.

  12. Mona

    Bonjour Nicolas
    Très bons conseils pour avancer la saison !! surtout quand on est au Nord de la Loire et que le mois de janvier est aussi gris et froid !!
    Même avec une serre, j'hésite à semer aussi tôt.
    Chaque semaine je remets à la semaine suivante ....
    Je vais essayer quand même les semis de Cresson alénois et la laitue petite Gotte !!
    Mes plantations extérieures sont protégées par des voiles, mais ça ne pousse pas trop vite quand même :
    mâche, épinards et radichetta!!
    Bonne journée

    1. Nicolas (Toulouse)

      Même avec une serre, la durée des jours est encore trop courte et les plants manqueraient de lumière.
      Il vaut mieux attendre la mi-février. Un bon moyen pour s'en souvenir, c'est la date de la St Valentin le 14 février !

      Avatar de Nicolas

Recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n'est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine un article ou une vidéo que vous recevrez le dimanche matin.

lm Général


Bonjour, je m’appelle Nicolas

Ma photo timbre carrée

Si vous voulez en savoir plus sur mon potager, cliquez ici pour lire mon histoire…