En hiver, paillis ou engrais vert ? Je mets les deux ensemble !

136 comments on En hiver, paillis ou engrais vert ? Je mets les deux ensemble !

Durant l'hiver, vaut-il mieux pailler le sol de son potager ou bien y faire pousser des engrais verts ?

C'est une question que l'on me pose souvent, et j'ai voulu vous apporter une réponse originale sous la forme d'une vidéo, avec des détails complémentaires dans cet article.

Vous allez donc découvrir :

  • Comment je procède pour "dépailler" mes plates-bandes et enlever les résidus de culture en train de se décomposer,
  • Comment je fais pour couper rapidement tout cela en morceaux plus fins,
  • Le creusage des sillons et le semis de l'engrais vert (mais lequel ?),
  • ainsi que le semis en même temps d'une plante surprise qui me permettra de me régaler au printemps 😉,
  • Et pour finir comment je recouvre le tout avec le paillis haché.

Sans oublier une carte avec les dates pour chaque région.

Du coup, vous l'aurez deviné, j'arrive à faire les deux ensemble : engrais vert ET paillis !

Et c'est doublement bénéfique pour entretenir la souplesse et la fertilité de ma terre.

Commençons par la vidéo :

Elle a été tournée mi-novembre et mon potager est situé près de Toulouse.

Voici les détails complémentaires :

La carte des dates optimales de semis

La féverole d'hiver et le pois fourrager ayant le même mode de culture que le pois d'hiver, je vous propose cette carte trouvée chez terre-net.fr.

Les variétés exactes que j'ai semées

  • Pour la féverole : variété 'Diva'
  • Pour le pois fourrager : variété 'Assas'

Distances et profondeurs de semis

J'ai alterné un rang de féverole et un rang de pois, espacés de 15 à 20 cm.

Les graines de féverole se sèment de 7 à 10 cm de profondeur, espacées de 15 cm sur le rang.

Les graines de pois se sèment de 3 à 5 cm de profondeur, espacées de 7 cm sur le rang.

Où se procurer les semences

Il est encore rare de trouver ce genre de graines en jardinerie et il faut donc se tourner vers la vente par correspondance.

J'ai commandé les miennes dans la boutique Jardinons Sol Vivant qui a l'avantage de proposer plusieurs conditionnements pour les graines.

En cas de rupture de stock, il y a aussi la boutique Germinance qui propose différents engrais verts.

Quel paillis utiliser et à quelle épaisseur

Comme toujours, facilitons-nous le travail et prenons ce que l'on a sous la main dans son jardin : déchets végétaux de toutes sortes, feuilles mortes, restes du paillis d'été, broyat, etc...

Pour l'épaisseur, on ajustera selon la quantité de matières dont on dispose. 2 cm sont toujours mieux que rien, et idéalement la couche de paillis fera 5 cm d'épaisseur (voire 10 cm avec des matières plus aérées qui se tassent moins).

Le Cahier de jardin

Il contient une fiche spéciale "engrais verts" avec un rappel des périodes de cultures pour une dizaine d'espèces d'engrais verts.

Mais surtout, il va nous permettre de tout noter pour garder une trace et retrouver ce qui a été fait et à quelle date.

Je vous rappelle les gros avantages que je trouve à cette méthode :

La méthode consiste à combiner deux couverts végétaux qui vont protéger et nourrir le sol pendant l'hiver :

- un couvert végétal vivant, c'est la féverole (avec en option le pois fourrager en plus),

- et un couvert végétal mort, c'est le paillis.

Premier avantage, la féverole et le pois sont des plantes qui se sèment tard en saison, cela laisse donc le temps à toutes les cultures d'été de se terminer (même chez ceux qui récoltent des tomates jusqu'à fin octobre !).

Deuxième avantage, la féverole et le pois font partie de la famille des légumineuses, c'est-à-dire que ce sont des plantes capables de récupérer l'azote de l'air. Elles n'ont donc pas besoin d'un sol fertile pour bien pousser (elles créent elles-mêmes leur "fertilité" si l'on peut dire). Mais surtout, elles vont laisser une partie de cet azote derrière elles après leur fauchage au printemps, ce qui sera bénéfique pour les cultures de légumes qui viendront ensuite.

3ème et 4ème avantages : l'amélioration du sol. Les racines de ces plantes engrais verts vont décompacter les terres lourdes, leurs échanges avec la micro-faune environnante vont stimuler la vie du sol.

Mais ces plantes semées en fin d'automne ne vont dans un premier temps pas se développer beaucoup : peut-être 2 à 4 feuilles et une dizaine de cm de hauteur. C'est en sortie d'hiver que leur développement va exploser. En attendant, la terre ne va donc pas être entièrement couverte entre les jeunes pousses.

Il est donc judicieux d'étaler en complément un paillis protecteur et nourricier qui va recouvrir totalement la surface de la plate-bande.

Ce paillis ne va-t-il pas étouffer le semis d'engrais vert et empêcher les plantules de lever correctement ? Non car la féverole et le pois sont des plantes à grosse graine, donc ayant emmagasiné beaucoup d'énergie, ce qui leur permet d'être semées assez profondément ET de traverser une couche de paillis d'épaisseur raisonnable.

Les avantages d'un tel paillis sont d'isoler la terre de l'air froid et surtout du vent, ainsi les micro-organismes pourront rester en activité plus longtemps. Les pluies battantes ne viendront plus taper contre la surface du sol, on évite ainsi tout tassement ou ruissellement. La décomposition du paillis (même si elle est lente en hiver) va contribuer à fertiliser la terre.

Si vous avez des questions ou une expérience à partager, si j'ai oublié quelque-chose, n'hésitez pas à intervenir dans les commentaires.

Souvent, vous êtes plusieurs à poser la même question. Alors je vous invite d'abord à lire les derniers commentaires, il se peut que la réponse soit déjà là ! 😉

Tous les dimanches matin, recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n'est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine :

  • un article pratique où je vous apprends une nouvelle technique de culture que vous pourrez appliquer chez vous,
  • ou une vidéo qui vous montre ce qui pousse maintenant dans mon potager (y compris les ratages et les leçons à en tirer).

Vous aimerez peut-être lire ces articles :

Un avis sur cet article ? Donnez-le ici :

Réponses

Les commentaires :
(les plus récents sont en premier)

  1. lawrens (castres)

    Bonjour Nicolas,
    Juste une suggestion : avez-vous songé à mettre en place un forum sur potagerdurable ?
    Cela permettrait une meilleure interaction entre les membres :)
    Bien à vous,

  2. lawrens (castres)

    Bonjour Nicolas,
    Comment s'est passé votre semis alterné pois fourrager/fèverole ?
    J'ai commandé les 2 et vais les semer demain normalement.
    Merci de votre retour d'expérience !

    1. nicolas

      Bonjour Lawrens,
      J'avais répondu à la même question à une certaine Pascale. Je vous invite à parcourir les commentaires ci-dessous pour la retrouver (en 2è page je crois).

      Avatar de nicolas
  3. Julie (indre et loire)

    Bonjour Nicolas,
    J'ai une terre lourde dans mon potager et j'ai suivi vos conseils. J'ai donc semé des engrais verts cet automne. Par contre une question me taraude quand vous dites que même les mauvaises herbes sont utiles. Peut-on arracher ces mauvaises herbes notamment les chardons qui sont omniprésents chez moi et les laisser se décomposer dans les allées du potager ?
    Merci pour votre réponse.
    Bien cordialement,

    1. nicolas

      Bonjour Julie,
      Il y a mauvaise herbe et mauvaise herbe ! 😉
      Je m'explique : parmi ces herbes indésirables, la plupart sont très faciles à arracher et ne se multiplient pas énormément, comme le pissenlit par exemple. On peut les laisser pousser au potager du moment qu'elles ne gênent pas les cultures.
      Mais il y a une poignée de mauvaises herbes qui sont vraiment embêtantes car elles peuvent envahir rapidement une parcelle : ce sont l'ortie, le chiendent, le liseron, le rumex et... le chardon.
      Pour celles-là, il vaut mieux les arracher dès que possible, et ne les mettre en paillis ou au compost que si elles ne sont pas grainées et après les avoir fait sécher au soleil.

      Avatar de nicolas
  4. Helene (essonne)

    Bonjour
    J ai de semé mon engrais vert dans le porager (phacelie, trefle blanc, moutarde, et trefle murcat). Est ce que je dois pailler pour l hiver et si oui quand? J ai peur d etouffer l engrais et qu il ne pousse pas. Jai mis de côté paille et reste de culture. Merci d avance pour votre reponse. Cordialement
    Helene

Recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n'est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine un article ou une vidéo que vous recevrez le dimanche matin.

Bonjour, je m’appelle Nicolas

Si vous voulez en savoir plus sur mon potager, cliquez ici pour lire mon histoire…