Ne plus bêcher sa terre mais l'aérer avec une grelinette

282 comments on Ne plus bêcher sa terre mais l'aérer avec une grelinette

Une des choses les plus pénibles au potager, c'est de retourner la terre avec la bêche.

Dans cet article, je vais vous montrer les inconvénients du bêchage et les avantages de la grelinette, avec en prime deux vidéo où vous pourrez la voir en action.

Bêcher, c'est démodé !

La bêche au rancart !
La bêche au rancart !

La plupart d'entre nous ont vu leurs parents ou grands-parents se faire suer à bêcher la terre de leur potager. A l'époque, c'était l'usage et il n'y avait pas d'alternative connue.

Parmi tous les inconvénients du bêchage, je citerai ceux-ci :

  • Bêcher est un travail épuisant et qui donne mal au dos.
  • Quand on retourne une pelletée de terre, la végétation qui était au-dessus se retrouve enterrée. Par manque d'oxygène, sa décomposition sera lente et elle pourra même entrer en putréfaction, ce qui n'est pas idéal pour les cultures à venir.
  • Le tranchant de la bêche va tuer un certain nombre de vers de terre, alors qu'ils sont nos meilleurs alliés pour aérer le sol.
  • Le fait de labourer la terre va faire mourir une partie de la micro-faune qui y vit et qui participe au maintien de la qualité de la terre.

En cherchant bien, j'ai trouvé tout de même deux situations où le bêchage peut être utile :

  • Quand on met en culture pour la première fois un sol compacté comme une pelouse ou un terrain remblayé après une construction.
  • Pour les terres argileuses à l'extrême, un bêchage à l'automne va permettre au gel de l'hiver de faire éclater les mottes compactes (encore faut-il habiter une région où il gèle fort en hiver).

Mais ces deux situations ne perdureront pas si vous adoptez les techniques de jardinage naturel. Elles auront pour effet d'augmenter le taux d'humus de la terre, ce qui la rendra moins compacte. Au bout d'une année déjà, vous devriez remarquer une amélioration.

Le motoculteur, c'est pas mieux

L'action des fraises du motoculteur va transformer la terre en une sorte de semoule. A la première pluie, une croûte va se former à la surface et tout le travail sera à refaire.

Le poids de l'engin et ses passages répétés vont finir pas créer une "semelle de labour" compacte sous la terre. Ce sera une barrière pour les racines des légumes.


Et je ne vous parle même pas du bruit, de l'odeur, etc...

La solution idéale

Le but ultime, c'est le non-travail du sol, que l'on appelle aussi TSL (technique sans labour). J'y suis parvenu progressivement au bout de 3 années dans mon potager, en partant d'une terre argilo-limoneuse très compacte.

Pour y arriver, il faut appliquer sur toute la surface du potager les nouvelles pratiques de jardinage :

  • Garder le sol couvert par des végétaux toute l'année, avec des cultures et du paillis.
  • Apporter du compost maison, qui est plus vivant que le compost du commerce : voyez cet article.
  • Faire du compostage en surface, c'est ce qu'il y a de plus efficace à mon avis : plus de détails ici.
  • Cultiver des engrais verts sur les parcelles inoccupées : c'est dans cet article.
  • Mélanger au maximum les différentes plantes sur les parcelles potagères (légumes, herbes aromatiques, fleurs, engrais verts).

Pour ceux qui veulent aller plus loin, je vous recommande cet article du blog Jardinons Sol Vivant! qui explique l'importance des organismes vivants pour la structuration du sol.

Et la grelinette entre en scène

Une grelinette à 5 dents
Une grelinette à 5 dents

En attendant que la structure du sol se soit améliorée, le meilleur compromis pour ameublir sa terre sans la chambouler complètement, c'est d'utiliser une grelinette.
Par l'action de levier qui est faite sur les manches de la grelinette, ses nombreuses dents vont décompacter la terre, mais sans la retourner.

Pour vous montrer le mouvement, j'ai fait une petite vidéo de 9 secondes où vous allez voir que mon dos reste droit pendant toute l'action. A aucun moment je n'ai eu à forcer sur mes lombaires.



Voici tous les avantages que j'ai trouvés en utilisant la grelinette :

  • En premier, je dirais la facilité d'emploi. Il n'y a besoin d'aucun apprentissage car le mouvement du corps est naturel et symétrique : 1. on appuie avec le pied pour enfoncer les dents, 2. on fait basculer les manches vers l'arrière, 3. on relève la grelinette en la faisant glisser d'une quinzaine de centimètres en arrière puis on recommence. Et c'est tout !
  • Puis vient le confort de travail. Fini le mal de dos, car pendant toute la durée du mouvement, le dos reste droit et ne subit aucun effort. Les 2 manches font travailler les bras de façon naturelle. On ne soulève pas la grelinette mais on la fait glisser d'une quinzaine de centimètres en reculant à chaque pas. C'est beaucoup moins fatiguant que de soulever des pelletées de terre à la bêche.
  • La rapidité : je vais peut-être 5 fois plus vite pour aérer une parcelle à la grelinette qu'à la retourner avec une bêche. Regardez la seconde vidéo ci-dessous pour en avoir une idée.
    Contrairement aux idées reçues, un motoculteur n'irait pas plus vite car il nécessite plusieurs passages.



Suite des avantages :

  • L'arrachage des "mauvaises" herbes : le mouvement de la grelinette va les déraciner et un passage au croc va permettre d'enlever la partie aérienne. Il sera ensuite relativement facile pour le jardinier d'aller fouiller la terre pour retirer les racines des herbes les plus coriaces, celles qui stockent leur énergie dans leurs racines et qui peuvent resurgir à tout moment comme par exemple le liseron ou le chiendent.
  • Le respect du sol : j'en ai déjà parlé plus haut, la grelinette épargne les vers de terre et ne dérange presque pas les bactéries, les champignons microscopiques, et tous les très petits insectes qui vivent sous terre.
    Ces précieuses petites bêtes ont pour rôle de transformer la matière organique (fumier, compost, tontes de gazon, végétaux coupés) en humus, ce qui va créer la véritable fertilité de la terre.

La grelinette a aussi quelques inconvénients :

  • L'investissement de départ est plus cher qu'une bêche classique (mais bien moins qu'un motoculteur !)
  • Le poids d'une grelinette à 4 dents est à peu près une fois et demi celui d'une bêche (ne parlons pas du motoculteur !), mais ce poids se ressent uniquement au moment du rangement et pas du tout pendant son utilisation, car on ne soulève jamais la grelinette, on la fait glisser.

Comme c'est le cas après un bêchage, le travail n'est pas tout à fait fini après l'utilisation de la grelinette. Il reste à briser les mottes les plus grosses (avec un croc par exemple) puis à donner un coup de râteau. Et ensuite, place aux semis et aux plantations !

Où trouver une grelinette ?

Il existe plusieurs largeurs de grelinettes : de 3 à 5 dents.

Je conseillerais presque toujours de prendre une 5 dents si elle doit être utilisée par un homme, et une 4 dents pour les femmes. Et dans le cas d'une terre extrêmement argileuse ou bien qui n'aurait jamais été travaillée auparavant, une 4 dents sera plus appropriée.

Je ne vois pas trop l'utilité d'une 3 dents sauf pour les très petits potagers (moins de 10 m²) mais dans ce cas une fourche-bêche fera aussi bien l'affaire.

On peut acheter sa grelinette en jardinerie ou par correspondance. Comme souvent, la qualité de fabrication va dépendre du prix que l'on est prêt à mettre.

Autour de 60€, on trouvera des modèles sans marque, d'origine chinoise. Attention, ils sont moins robustes que les marques françaises. Des lecteurs m'ont rapporté qu'ils ont eu des dents tordues. Donc à réserver plutôt pour les terres légères.

À environ 80€, on commence à trouver des modèles sérieux. Celle que j'utilise depuis de nombreuses années, c'est la 5 dents de chez Leborgne. Elle a l'avantage d'avoir des dents vissées, donc facilement remplaçables, mais ça ne m'est jamais arrivé d'en tordre une, et pourtant ma terre est lourde !

On peut la trouver dans certaines jardineries et par correspondance. En fait, elle est livrée démontée dans un colis compact, et il ne reste plus qu'à mettre les manches pour qu'elle soit opérationnelle.

Ensuite les prix s'envolent, de 100€ à plus de 150€ pour certains modèles forgés.

La fourche-bêche, une mini-grelinette ?

Pour les petits potagers (moins de 10 mètres carrés) et les potagers en carrés, la fourche-bêche est une bonne alternative. Elle permet d'aérer la terre comme le ferait une grelinette.
Je m'en sers souvent pour aérer au milieu de la saison de petites zones de mon potager qui sont entourées par d'autres cultures.
Mais on perd le côté "anti-mal de dos" de la grelinette.

La fourche-bêche est idéale pour les potagers en carrés
La fourche-bêche est suffisante pour un petit potager en carrés
Il vous faut posséder au moins l'un de ces 2 outils !
Il vous faut posséder au moins l'un de ces 2 outils !

Pour conclure

Ne manquez pas de lire les nombreux commentaires sous l'article. C'est très intéressant de connaître l'expérience des autres (et pas seulement la mienne), il y a plein de choses à apprendre.

Alors, allez-vous jeter la bêche cette année et commencer à "greliner" ?

Tous les dimanches matin, recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n'est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine :

  • un article pratique où je vous apprends une nouvelle technique de culture que vous pourrez appliquer chez vous,
  • ou une vidéo qui vous montre ce qui pousse maintenant dans mon potager (y compris les ratages et les leçons à en tirer).

Vous aimerez peut-être lire ces articles :

Un avis sur cet article ? Donnez-le ici :

Réponses

Les commentaires :
(les plus récents sont en premier)

  1. Simon

    mon précédent message ne semble pas avoir été posté. Je le reposte donc:
    merci pour votre article qui est très intéressant.
    je me pose des questions sur la longueur des dents à choisir pour la grelinette.
    j'ai vu que beaucoup de grelinette ont des dents qui font 25 cm de long et en forme de pics, et d'autres font 30-40 cm de long en forme de couteaux. J'ai lu sur quelques blogs que plus les dents sont longues, mieux c'est pour travailler le sol. Une longueur de 30-40 cm permettrait de couvrir les besoins d un plus grand nombre de plantes. Qu'en pensez vous ? L'autre différence est le prix, qui va du simple au double, si c est 25 cm ou 30-40 cm.
    Merci d'avance

    1. nicolas

      Bonjour Simon,
      Je n'ai utilisé que des grelinettes avec des pics de 25cm, et je trouve que c'est déjà assez difficile à enfoncer dans un sol compact, et suffisant en profondeur pour un petit potager familial.
      Pour de plus grandes surfaces et les grelinettes à couteaux, ce serait mieux de demander leur avis à des maraîchers professionnels je pense.

      Avatar de nicolas
      1. Simon

        Bonjour Nicolas,
        merci beaucoup pour la réponse instructive. Je vais donc m'orienter vers des pics de 25 cm.
        Du coup, pour un sol assez compacté, vous recommanderiez plutôt 4 ou 5 pics? C'est une question assez classique je crois. J'étais intéressé par la biogrif Leborgne, mais elle possède 5 pics.
        Merci d'avance

        1. nicolas

          Les 2 largeurs peuvent convenir pour un sol compacté.
          Par contre, si les plates-bandes à décompacter sont très étroites dans le cas d'un très petit potager, une 4 dents sera plus maniable. Une fourche-bêche pourrait même suffire.
          La force du jardinier compte aussi, une 5 dents étant plus lourde et demandant plus d'appui avec la jambe pour être enfoncée.

          Avatar de nicolas
    2. alain

      Bonjour. J'ai une grelinette à 5 dents ( 25 cms ) largeur = 55cms, hauteur 1,06 m. Ma terre est très dure et après passage de la grelinette il y a des mottes très dures également. ( Pas d'eau depuis 3 mois ) Néanmoins, j'arrive à travailler rapidement et effectivement, comme le dit Nicolas je n'ai plus mal au dos. Reste à passer le croc et s'est reparti pour un tour. J'ai tendance à soulever la grelinette car je suis grand ( 1,90 m ) plutôt que de la faire glisser. C'est un geste à prendre mais on devient très vite un bon utilisateur de cet outil. Bon courage et bonne semaine. Cordialement.

  2. Simon

    pour rajouter un commentaire au précédent: nous avons récupéré un terrain qui n'a pas été utilisé comme potager. Il s'agit d'un sol sableux et pauvre, assez compacté. Nous souhaitons mettre en place un jardin forêt sur une surface de 150-200 m2 environ.

  3. Chris

    Article très instructifs

    Je suis débutant

    j'ai hérité d'un vieux motoculteur un enfer à faire fonctionner

    Je veux essayer la grelinette

    je suis en Vendée avec un sol très argileux

    j'ai du mal à voir comment je vais pouvoir semer en utilisant que  :
    grelinette , croc et rateau - le sol est tellement compact.

    NB Merci pour votre site et vos conseils en general dans tous les domaines

    1. nicolas

      Bonjour Chris,
      C'est sûr qu'en plein été les terres argileuses sont souvent dures comme du béton !
      Il vous faudra attendre les pluies de fin d'été ou de début d'automne pour pouvoir commencer à travailler votre terre.
      Dans un sol bien humide en profondeur (pas juste une petite averse), les outils rentrent plus facilement.
      Et pour cultiver des légumes, la terre a besoin d'être enrichie, ou plutôt amendée, ce qui va améliorer sa structure.
      Le mieux pour cela est le fumier ou le compost, y compris le compost que l'on peut se procurer eà la déchetterie.
      Compter bien 15 kg de compost par mètre carré la première année (beaucoup moins les années suivantes).
      Au fil des ans votre terre va se bonifier et vous obtiendrez une bonne terre de potager.

      Avatar de nicolas
      1. Chris

        Merci beaucoup NICOLAS

  4. Gil

    Bonjour, la Grelinette est un outil inventé par M. Grelin en Isère et a des dents courbes et non droites et vendu uniquement sur le site https://graines-grelin-grelinette.fr/ et encore merci à cet inventeur qui n'est plus...
    Cordialement

  5. Catherine

    Bonjour,

    J'ai installé dans mon jardin l'année passée un potager, soit 3 bacs de 70 cm sur 1m50 à 70 cm du sol pour de la permaculture. Dans ce cas-là que faut-il utiliser pour aérer la terre avant les nouvelles plantations ? Merci par avance de votre éclairage.

    1. nicolas

      Bonjour Catherine,
      Comme ce sont des bacs, ils ne sont jamais piétinés. Donc à priori, il n'y a pas besoin d'aérer la terre.
      Ou alors une aération "naturelle" en semant un engrais vert comme de la moutarde en automne, et en fin de cycle en coupant la moutarde à ras et en laissant les racines dans le sol. Elles vont se décomposer et laisseront à la place des cavités où l'air pourra circuler.

      Avatar de nicolas
      1. Catherine

        Bonsoir,
        Un grand merci pour la réponse et le conseil. Je le ferai donc cet automne pour l'année prochaine. Pour ce qui est de cette foi-ci et comme c'est la première année après l'installation çà devrait jouer.

  6. Claire

    Bonjour,

    J'aimerai savoir si la grelinette est conseillée sur une pelouse qui n'a jamais été cultivée. Dans mon nouveau jardin, j'ai un sol limoneux-argileux et je voulais au moins aérer la terre avant de cultiver. Merci d'avance pour votre réponse.

    1. nicolas

      Bonjour Claire,
      C'est difficile à dire à l'avance, ça dépend de la dureté de la terre.
      Le mieux serait de faire un essai avec une fourche-bêche qui est beaucoup moins chère. Si elle rentre dans la terre, la grelinette rentrera.

      Avatar de nicolas
      1. Claire

        Merci pour votre réponse 🙂

  7. Papylou

    Très bel article. J'ai 78 ans et j'ai découvert la grelinette il y a une quinzaine d'année. Je la conseille à mes amis qui souvent ignorent totalement cet outil. Effectivement après une séance de grelinette plus de mal de dos... contrairement à l'utilisation de la bêche et j'ai vu depuis pulluler les vers de terre qui sont si utiles à la terre de nos jardins. Pour les indécis, empruntez en une pour essayer... je ne doute pas que vous serez conquis !

  8. Vincent

    Bonjour,
    Je commence avec une fourche bêche pour ma part et vais bientôt investir dans une grelinette.
    Depuis la fin de mon jardin cet été, il a été envahit par de l'herbe et pas mal d'autres choses formant d'epaisses motes (je n'ai peut être pas les bons termes, je suis débutant :)).

    J'ai commencé à les arracher pour les secouers pour faire retomber la terre. Je trouve que c'est long et fastidieu et me suis donc dit que ce n'était peut être pas la bonne méthode... j'ai l'impression de perdre pas mal de terre aussi en faisant ainsi. Et si je les retournes, j'ai l'impression de trop retourner... bref je suis perdu.auriez vous un conseil ?

    Merci d'avance !

    Vincent

    1. nicolas

      Bonjour,
      Au moment de la création d'un potager, il y a forcément une phase où on nettoie la terre de ses mauvaises herbes, et donc un certain chamboulement du sol. C'est inévitable. Par la suite se mettra en place un sol vivant si vous partez dans cette méthode.

      Avatar de nicolas
      1. Vincent

        Bonjour, merci beaucoup pour votre réponse. Donc pour maintenir mon sol avec le moins d'herbe possible pendant l'hiver, il faut que je le recouvre de déchets verts ou de carton ?

        1. nicolas

          Oui tout à fait. Là le mois de mars arrive et on va plutôt chercher à ce que la terre soit réchauffée par le soleil, donc vous pouvez attendre le mois de mai pour pailler le sol.

          Avatar de nicolas
  9. Gérard

    vous oubliez la griffe rotative (manuelle) qui permet de griffer la terre même à travers un paillage sans perturber la vie du sol

  10. Remito

    Pour les vers de terre avec le tranchant de la bêche ben on les tues peut-être mais si on remet de la nourriture il reviendront assé vite !

    Et puis une bêche c'est obligatoire de s'en procurer une racine qui gène, une plante à déplacer ou n'importe quoi... Être maraîcher ou avoir un jardin ces malgré tout des effort physique et apparemment c'est bon pour la santé

    Et puis je dis ça parce que j'ai compris que vous ne travaillez pas votre sol et vous avez bien raison...

    Mais après la grelinette vous ne jouer pas aux crocs ?

    Et puis pour le motoculture c'est un travail presque parfait sans trop retourner le sol et sans devoir affiner la terre avec le croc pour ensuite terminer à le niveler niveler.
    Dans mon rêve les graines ont ainsi un superbe lit pour bien s'épanouir

  11. Madeleine

    J'ai une grelinette depuis des années et je m'en sers bien. Mais j'ai aussi un outil dont je ne sais pas le nom. C'est 4 piques avec 2 petites au milieu. Je m'en sers surtout pour les petits travaux de désherbage et aussi en complément de la grelinette. Ce sont des articles très intéressants pour éviter tout engin motorisé sans se casser pour jardiner.

  12. Thomas

    Bonjour,

    Je possède uniquement des buttes de culture d'environ 50-60cm de large.
    Je suis en pleine hésitation entre la grelinette droite et la grelinette rotative?
    Que pensez vous de la grelinette rotative (rotogrif)? La connaissez vous?

    1. nicolas

      Bonjour Thomas,
      La grande idée de la grelinette, c'est d'avoir 2 manches que l'on fait basculer sans aucun effort. Je ne pense pas que ce soit le cas de la griffe rotative, à laquelle il faut sans doute appliquer une certaine force avec les bras et le dos.

      Avatar de nicolas
    2. Mana 56

      Bonjour Thomas, je possède une griffe rotative, idéale pour potager en carré. C'est très bien car elle a en son centre des griffes qui brisent les mottes de terre, mais c'est assez sportif, cela sollicite beaucoup les épaules, un instrument qui remplace la salle de sport !

    3. Mana 56

      ...Je viens de trouver un site qui peut vous intéresser: https://www.lafabriculture.fr/3-jardinage-maraichage, voir le modèle "campagnole pitchoune" Bonne journée !

    4. Mana 56

      Thomas, voici une solution pour vous: https://www.youtube.com/watch?v=rJp7XCRpyr0

Recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n'est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine un article ou une vidéo que vous recevrez le dimanche matin.

Bonjour, je m’appelle Nicolas

Si vous voulez en savoir plus sur mon potager, cliquez ici pour lire mon histoire…