Que semer ou planter en août au potager

234 comments on Que semer ou planter en août au potager

Les travaux du mois d’août au potager

Le mois d’août, c’est le mois des grandes récoltes au potager. Tous les légumes “à ratatouille” sont mûrs et beaucoup d’autres légumes sont disponibles en abondance.

Dans les régions du sud de la France, août est encore un mois très chaud et l’arrosage du potager reste un souci car les réserves en eau du sol sont épuisées.

Dans les régions de la moitié nord de la France, août est un mois de transition qui voit arriver les orages et les premières nuits fraîches, propices à la germination des nouveaux semis. C’est le moment idéal pour préparer ses plants de légumes d’automne et d’hiver.

Voici maintenant le détail des choses à faire ce mois d’août au potager.

Comme d’habitude, toutes les dates indiquées sont des dates moyennes pour la France. Tenez compte de votre région pour avancer ou retarder certains travaux.

Vous êtes en retard mais c’est encore possible :

  • Terminez de planter des choux (tous types), des poireaux d’hiver.
  • Terminez de semer du persil.

C’est le bon moment :

Récoltes

  • Terminez de récolter les pommes de terre, l’ail, les échalotes.
  • Terminez de récolter les choux-raves et les navets.
  • Continuez à récolter les tomates, les haricots, les courgettes, les betteraves et les concombres.
  • Récoltez les aubergines, les poivrons et les piments, les melons, les fenouils, les maïs, les carottes, les poireaux d’été, les oignons, la poirée, les brocolis, les radis d’été en région fraîche, et toujours les salades.
  • Continuez à récolter les herbes aromatiques (basilic, menthe, sarriette, estragon, ciboulette…). N’hésitez pas à couper court pour provoquer une nouvelle repousse.
  • Commencez à récolter les céleris-branche et les choux-fleurs.

Semis en plein air

Tous ces semis peuvent être faits en pleine terre au potager et la plupart en godets aussi.

Dans les régions situées au nord de la Loire et où les étés sont courts, ne tardez pas pour semer, car à cause des jours qui raccourcissent, chaque journée de perdue en août équivaut à une semaine de croissance en moins au mois d’octobre !

  • Semez des laitues ou des chicorées scaroles dès que les températures commencent à rafraîchir.
  • Semez des poireaux-baguette et des choux pommés qui seront récoltés au printemps prochain.
  • Dès que les nuits redeviennent fraîches, semez de la mâche, des choux chinois, des navets d’hiver, des choux-raves, de la roquette, des épinards, des radis de tous les mois, des gros radis d’hiver.
  • Dans les régions situées au nord de la Loire, commencez à semer des engrais verts : phacélie, moutarde, féverole, vesce…

Plantations au potager

  • Sauf en période de sécheresse, plantez des laitues et des batavias.

Entretien des cultures

  • Mélangez le tas de compost, humidifiez-le si besoin pour maintenir l’activité de décomposition.
  • Surveillez la présence d’insectes parasites sur vos cultures (pucerons sur les haricots, altises sur les choux, doryphores sur les pommes de terre), et n’intervenez qu’en dernier recours, après avoir laissé le temps aux insectes auxilliaires de régler le problème. Ou bien installez des voiles de protection.
  • Étêtez le haut des pieds de tomates pour concentrer l’énergie de la plante dans les fruits qui auront le temps de mûrir avant la fin de la saison.
  • Isolez de l’humidité du sol les fruits des courges en intercalant de la paille ou une tuile.
  • Éclaircissez les rangs de carottes (les jeunes carottes enlevées sont consommables).
  • Dans le sud, ombrez (à l’aide d’une cagette retournée) les plants qui viennent d’être installés en terre, pour ne pas qu’ils grillent au soleil.
  • Faites de même pour les semis en pleine terre.

Autres activités

  • Si vous en avez, étalez les tontes de pelouse en couche fine sur les parterres du potager.
  • À chaque fois que vous remarquez que la terre est sèche en profondeur, faites un arrosage généreux (très tôt le matin pour que l’eau n’attire pas les limaces pendant la nuit).
  • Continuez à pratiquer le compostage en surface, en étalant les fanes des légumes récoltés directement sur les parcelles du potager.
  • Taillez le haut des plants de tomates qui dépassent de leur tuteur et soyez prêt à contrer l’apparition du mildiou en cas de pluie continue.
  • Si votre terre est trop argileuse, c’est le moment de commencer à l’améliorer (voyez ici).

Tous les dimanches matin, recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n’est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine :

  • un article pratique où je vous apprends une nouvelle technique de culture que vous pourrez appliquer chez vous,
  • ou une vidéo qui vous montre ce qui pousse maintenant dans mon potager (y compris les ratages et les leçons à en tirer).
lm Général

Vous aimerez peut-être lire ces articles :

Un avis sur cet article ? Donnez-le ici :

Réponses

Les commentaires :
(les plus récents sont en premier)

  1. Marianick

    Super , beaucoup d’informations très utiles pour préparer la prochaine saison. Je vous remercie

  2. MOHAMMED (maroc)

    salut oui effectivement des renseignement tres utiles et succintes

  3. Jean François

    Merci beaucoup pour tous ces renseignements

  4. Carole (verdun)

    Bonjour Nicolas
    Je suis dans la situation d’une terre boueuse et collante l’hiver et dure comme du béton en été
    Je suis en Lorraine

    En plus de la moutarde et la phacelie quel engrais vert pourrais je apporter à cette terre difficilement cultivable
    D’avance merci de ton retour

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Carole,
      La moutarde et la phacélie sont déjà très bien. Vous pourriez rajouter un EV de la famile des légumineuses (productrice d’azote), mon préféré étant la féverole.
      Pour émietter la terre en surface, vous pourriez rajouter une graminée comme le seigle, son inconvénient c’est qu’il est difficile à arracher au printemps suivant et qu’il repousse (à moins de le laisser terminer son cycle jusqu’à la formation de l’épi mais ça nous amène jusqu’au mois de juin).

      Avatar de nicolas
  5. Angelika (74)

    Mes tomates sont très bien cette année grâce à vos conseils et comme je leur ai mis un petit toit n’ont npas souffert des orages . Engrais utilisé purin d’orties et de prêle alternativement.
    Merci pour tous vos précieux conseils
    Angie

  6. Angelika (regiond)

    Je trouve vos articles et conseils toujours très intéressants et instructifs et sans longs et inutiles bla-bla-bla. Je les suis aussi bien que possible. Bravo 👍

  7. Jean Baptiste RIGAUD (Aude (Hounoux))

    Bonjour Nicolas , peux tu me communiquer les variétés de ce que tu appelle poireau baguette . Merci

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Jean-baptiste,
      Les poireaux-baguettes ne sont pas une variété mais un stade de grossissement.
      Ce sont des plants de poireaux qui ont été plantés tardivement et que l’on récoltera avant maturité, donc au diamètre d’une baguette.
      Si on attendais plus longtemps, ils monteraient en fleurs et seraient impropres à la consommation.
      Du coup, toutes les variétés habituelles conviennent, par exemple Bleu de Solaise.

      Avatar de nicolas
      1. Mana 56 (Vannes)

        merci pour ce renseignement car même sur internet je ne l’ai pas trouvé . Merci

  8. Daniel (Saône et Loire 71)

    Bonjour à vous,je vous remercie encore pour votre travail remarquable,je vous suis très reconnaissant pour vos conseils.

  9. Christian (Meurthe-et-Moselle_54)

    Comme toujours très bon article, je suis vos commentaires depuis très longtemps. En Meurthe et Moselle il pleut depuis de nombreux jours, pour le moment mes tomates ne son pas malades. Je suis les conseilles d’un jardinier serbe il donne de précieux conseils naturels pour limiter les dégâts et sa marche malgré cette météo catastrophique. A bientôt C.G.

    1. Jean (Cœur des Combrailles +/- 670 m)

      Ah, Christian, il faudrait partager les conseils de votre jardinier serbe. Nous serions certainement nombreux à les apprécier et Nicolas sans doute en premier. Merci d’avance et bonne continuation.

      1. Christian Gatti (Jarny/54)

        Bonjour voici le lien vous verrez c’est extra
        Bonne soirée

        https://youtu.be/7LQrEuuVpWo

  10. MARIE-ODILE (Haute Loire à 400m d'altitude et en bord de Loire)

    Bonsoir Nicolas. Avant tout merci pour cet article 🙏👍….
    Je vous écris ici, peut-être que cela servira à d’autres personnes….j’ai 3 gros soucis cette année avec mes tomates et je ne suis pas là seule car autour de moi, c’est idem.
    Le 1er, j’ai de magnifiques plants de tomates obtenus par mes soins, MAIS pratiquement toutes les fleurs sèchent et tombent, donc sur certains plans je n’ai AUCUN fruits 🥺….
    2ième souci : les quelques belles et grosses tomates qui sont présentes ne mûrissent pas, j’ai des tomates coeur de boeuf orange, énormes mais elles restent vertes 😭….
    Et le 3ième et gros gros soucis, la noctuelle a fait son apparition 😭….c’est la 1ère année que ça m’arrive, et pas que chez moi… là où travaille mon fils, maraîchers bio, sous les serres c’est effroyable, c’est l’hécatombe, tout est ravagé par la noctuelle, jamais vu ça….
    Dans votre livre sur réussir ses tomates vous ne parlez pas de ce ravageur ni surtout comment “traîter”….
    Dans l’attente de vous lire je vous souhaite une bonne continuation dans vos cultures.
    Amicalement. Marie-Odile

    1. Mana 56 (Vannes)

      Bonjour MARIE-ODILE, pour les noctuelles qui sont des chenilles 🐛vous pouvez traiter avec du BACILLUS THURINGIENSIS, c’est très efficace !

    2. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Marie-Odile,
      La plupart de ces problèmes sont dus aux conditions climatiques qui ont changé. La pollinisation se fait moins bien. De nouveaux ravageurs font leur apparition.
      Les jardiniers (et les maraîchers) vont devoir s’adapter, mais ce n’est pas facile de trouver les bonnes solutions du premier coup.
      Partager nos expériences est déjà un premier pas.

      Avatar de nicolas
  11. Yves (Sud'Ouest Médoc)

    Bonjour Nicolas,
    Article toujours aussi efficace, rien à redire !
    D’ailleurs j’en tiens compte !
    Bonne journée
    Amitiés

  12. GHISLAINE (normangie 76)

    BONJOUR. J’ai un soucis pour la taille des tomates . il paraitrai que je coupe pas au bonne endroit . auriez vous un tuto pour que je me rendre compte de ce que je fait . merçi d’avance

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Ghislaine,
      Je n’en ai pas mais vous en trouverez quantité sur Youtube !

      Avatar de nicolas
  13. YVES (Bourgoin-Jallieu proche de Lyon)

    Bonjour Nicolas,
    Dans les légumes à cultiver, je m’étonne que vous ne proposez pas L’ENDIVE, qui est un excellent légume d’hiver et qui en BIO reste CHER.
    Personnellement, chaque année en juin j’en sème et les éclaircies en juillet en repiquant celles enlevées .Cela me permet d’obtenir une bonne centaine de belles racines.
    En décembre, janvier et février suivant je les arrachent partiellement selon mes besoins et les mets dans un bac rempli de sable en enfoncant les racines de moitié et dans l’obscurité à une température de sous-sol de 20° environ.
    Les feuilles sont coupées en laissant au dessus de la racine un collet d’un centimètre environ.
    Arroser régulièrement le sable pour qu’il reste humide.
    3 semaines après, j’ai de belles endives prêtent à être déguster selon ses choix. de préparation.
    Pour moi c’est l’un des meilleurs légumes d’hiver que l’on peut laisser en place au potager et les arracher selon ses besoins.
    Un détail ne semer que la variété qui se cultive SANS terre de recouvrement pour repiquer les racines dans le sable .
    Cordialement
    Yves

  14. Petit bonhumme (normandie)

    Bonjour Nicolas, c’est le moment des choux mais les miens (choux kale) sont infestés d’altises malgré le voile anti insecte (ils sont passés dessous quand les choux ont grandis). les feuilles de tanaisie sur les choux , ils rigolent, le purin de rhubarbe + savon noir, ils rigolent.
    Avez vous d’autres idées ?

    1. Mana 56 (Vannes)

      Bonjour Petit Bonhumme, ils vont beaucoup moins rigoler 🤣 lorsque vous allez les doucher, ils détestent l’humidité ! Ils prolifèrent quand il fait chaud et sec, en tout cas c’est la méthode de Nicolas…Radicale !

      1. nicolas (Toulouse)

        Merci Mana pour la réponse !
        Si les altises reviennent après s’être séchées, on peut essayer en dernier recours un insecticide maison : la macération huileuse d’ail (nombreuses recettes sur le net !).

        Avatar de nicolas
      2. Anonyme

        Merci, la douche m’a semblé peu efficace, je vais essayé ail huileuse.

  15. daniel (narbonne)

    bonjour Nicola jais fait des plantation de crosse du japon a quel mois je peut récolter merci pour le travail fourni

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Daniel,
      Je vous renvoie à cet excellent article du site Gerbeaud, à faire défiler jusqu’au paragraphe “Récolte” : https://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/crosne-japon,1157.html

      Avatar de nicolas
  16. Michelle (Alpes-Maritimes)

    Bonjour
    Au début, mon terrain était argileux. Il m’a fallu 3 ans pour avoir une belle terre en suivant vos conseils. Je ne suis pas peu fière quand ma fourche s’enfonce dans le sol comme dans du beurre, été comme hiver, avec une terre bien noire.
    Merci pour vos précieux conseils. A bientôt

  17. Marina (Bearn)

    Bonjour Nicolas,
    merci pour ces toujours si pertinents conseils pour alléger et enrichir notre Terre.
    Je compte agrandir mon potager et mettre une serre ou tunnel.
    La zone est particulièrement lourde et tassée, car laissée en herbe depuis de longues années.
    Je pensais démarrer cet automne; mais je vois mal comment éviter une première étape de “labourage” même si peu profond. Que me conseilleriez vous ?

    1. claude (31)

      Regardez la chaîne YouTube de Daniel HELMSTETTER le potager du paresseux.
      Déroulez une botte de foin sur le sol enherbé et laissez faire.

      1. nicolas (Toulouse)

        Merci Claude pour votre réponse, mais il faut préciser que Didier bénéficie d’une terre naturellement meuble qui est une prairie naturelle.
        Tout le monde n’a pas cette chance.

        Avatar de nicolas
    2. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Marina,
      Sauf exception, la grande majorité des potagers doivent passer par une étape de décompactage du sol au moment de leur création (et souvent après en cas de terre pauvre en humus).
      Il ne faut donc pas craindre de travailler le sol, cela permet aussi d’enlever les cailloux et les grosses racines.

      Avatar de nicolas
      1. Jean Marie (59)

        je me souvient d’une récitation quand j’allai en classe CMi ou Cm2 le laboureur de Jean de la Fontaine a méditer
        Travaillez, prenez de la peine :
        C’est le fonds qui manque le moins.
        Un riche Laboureur, sentant sa mort prochaine,
        Fit venir ses enfants, leur parla sans témoins.
        Gardez-vous, leur dit-il, de vendre l’héritage
        Que nous ont laissé nos parents.
        Un trésor est caché dedans.
        Je ne sais pas l’endroit ; mais un peu de courage
        Vous le fera trouver, vous en viendrez à bout.
        Remuez votre champ dès qu’on aura fait l’Oût.
        Creusez, fouiller, bêchez ; ne laissez nulle place
        Où la main ne passe et repasse.
        Le père mort, les fils vous retournent le champ
        Deçà, delà, partout ; si bien qu’au bout de l’an
        Il en rapporta davantage.
        D’argent, point de caché. Mais le père fut sage
        De leur montrer avant sa mort
        Que le travail est un trésor.

        Jean de La Fontaine

        1. Mana 56 (Vannes)

          …Belle poésie, 10/10 !

  18. Muriel Giraud

    Merci. Plein de supers conseils et des choses que j’ai appris

  19. Marie-Regine (Pays de Retz)

    MERCI Nicolas pour cette article rempli de bons conseils ! Je me souviens il y a quelques années vous aviez eu un problème avec des punaises dans vos légumes, j’en ai découvertes quelques unes dans notre jardin; est-ce OK ou dois-je faire quelque chose ? Et si oui, quoi ? Que ce passe-t-il avec elles en hiver ? Qu’aviez-vous fait comme intervention ? Ont-elles des prédateurs naturels ? MERCI pour tout conseil !

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Marie-Régine,
      Le plus efficace est de les ramasser à la main tant qu’elles ne sont pas trop nombreuses.
      J’avais écrit cet article aussi : https://potagerdurable.com/tomates-punaises-canicule/

      Avatar de nicolas
      1. Marie-Régine

        Sincère MERCI à vous Nicolas pour votre conseil. Je vais les surveiller de près et les ramasserai . Pas de canicule en vue pour cette semaine annoncée devoir être fraiche !
        Bon été à vous et MERCI encore Nicolas.

  20. Ann (Savoiemontagne)

    Bonjour à tous J’ai de jolis pieds de fraisiers qui donnent pas mal pour certains Le problème est que nous ne pouvons pas en manger beaucoup car notre chienne vient délicatement soulever les feuilles pour prendre avec d’infinies précautions les belles fraises bien mûres et je peux vous assurer qu’elle sait les choisir et avant nous Un autre précieux conseils Nicolas? 😂

    1. Fleur

      Vous avez une chance inouïe d’avoir une chienne intelligente.

      Réjouissez vous !

      Fleur

    2. Martine (Bretagne)

      Cet animal-là est un fin gourmet !

      1. Mana 56 (Vannes)

        ….Une toutoune fine gueule ! 🐶🍓🍓🍓

        1. Martine (Bretagne)

          Et surtout, nez fin, car elle a dû les humer les fraises bien mûres et sucrées…

  21. Anne (Belgique)

    Bonjour Nicolas,
    On ne peut que réagir avec bienveillance à la gentillesse que vous avez de nous faire profiter de tellement de précieux conseils!
    J’ai d’ailleurs remarqué que, face à un petit souci au jardin, je réagis en me disant “Nicolas a dit ceci ou cela”
    Un plant de fraisier n’a produit aucun fruit ce printemps, par contre il produit des stolons. Si je plante ces stolons, risquent t’ils d’être stériles eux aussi ?
    Bonne semaine à tous et passez d’agréables moments au potager!

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Anne,
      Je suis content que mes conseils vous soient utiles, mais malheureusement pour votre question sur les stolons qui seraient stériles, je n’ai pas d’infos à ce sujet.

      Avatar de nicolas
    2. Mana 56 (Vannes)

      Bonsoir Anne, les variétés de fraisiers à fruits blancs, dites fraises “ananas” et aussi comme les fraises “framboises” ont besoin d’autres variétés à proximité pour fructifier, ces plants ont tendance à faire beaucoup de stolons…Quelles variétés avez-vous ? 🍓🍓🍓?

      1. Anne (59)

        Merci Mana!
        Ce sont des Darselect. Tous les plants voisins ont bien produit. Un seul n’a rien donné. J’aurai d’autres stolons, mais je voudrais obtenir cette info pour parfaire mes connaissances!

        1. Mana 56 (Vannes)

          ….Voici quelques infos sur ce fraisier Darselect qui je dois l’avouer me tente bien ! La traduction du texte n’est pas si mal, juste que les “buissons” sont des fraisiers et que les “moustaches” sont des stolons !😄https://garden.decorexpro.com/fr/sad-i-ogorod/yagody/klubnika-darselekt.html. Bonne lecture !

  22. Roberte (sud est)

    Bonsoir et encore merci pour vos bons conseils j ai un très petit jardin 3pieds d aubergines 5pieds de tomates et des courgettes qui courent mais qui donnent rien le céleri et en pot j ai bien compris qu il fait ramasser les branches et les garder au congel pour l hiver encore merci pour vos commentaires bonne fin de soirée

  23. GENEVIEVE

    SECHERESSE
    Le livre a bien été livré. C’EST UN TRESOR ! simple à comprendre.

    merci

  24. Geneviève paletta (34)

    Merci encore pour cet article super utile avec de très bons conseils que je suis d’ailleurs je pense que je vais pas tarder à commander le livre merci encore

  25. Vanessa (Auvergne)

    Bonjour Nicolas,
    Merci pour cet article qui va m’aider dans mes travaux. Une question : je voudrais semer des radis noirs longs d’hiver et y-a-t-il des légumes à côtés desquels il ne faut pas cultiver?

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Vanessa,
      Pour les radis, ce n’est pas une histoire de mauvais voisinages entre légumes mais de fumure de la terre.
      En effet les radis n’aiment pas les terres qui ont été récemment enrichies (dans les 6 derniers mois) comme ce peut être le cas si on les sème après avoir arraché des plants de tomates ou de courgette par exemple.

      Avatar de nicolas
      1. Vanessa (Auvergne)

        Merci pour votre retour Nicolas.

  26. Daniel (suisse_[lac_leman])

    Très intéressant merci pour ces conseils .
    Pourquoi les carottes anciennes de couleur variées fourchent et s’enroulent entre elles. C’est des plants que j’ai planté et non semés . J’ai déjà vu cela quelques fois mais à ce point on dirait des extra-terrestres. 🧙🏿‍♀️

  27. Dom (Drôme)

    Merci beaucoup pour tous ces conseils.
    Une amie m’a donné des oignons rocambole (perpétuels).
    J’aimerai avoir vos conseils pour les planter. Et quand est ce favorable ?

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Dom,
      Les bulbilles se plantent en septembre ou octobre, espacées de 30 cm.

      Avatar de nicolas
  28. DUILIO (provence)

    re bonjour
    au sujet des greffages de plants
    svp que greffer et avec qui

    1. nicolas (Toulouse)

      Vaste question… pourriez-vous dire plus précisément quels sont les légume qui vous intéressent à greffer ?

      Avatar de nicolas
  29. lebreton marie claire (normandie Orne)

    bonjour….article super sympa …juste une petite question …qui j en conviens n a rien à voir…peut on éventuellement cueillir les grosses tomates …et les mettre à murir dans des cagettes ??? au chaud ….car depuis 1 mois en normandie il pleut et il fait frais !!!!

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Marie-Claire,
      Oui c’est ce que l’on fait généralement en fin de saison.
      Ça marche à condition que les tomates aient dépassé un certain stade de mûrissement sur le plant : il faut qu’elles aient commencé à virer au rouge (même si c’est à peine visible).
      Il faut savoir qu’avec cette méthode, on n’aura jamais des tomates aussi parfumées que si elles avaient mûrit sur pied.

      Avatar de nicolas
  30. maryse ramada

    Bonjour Nicolas merci pour tous ces renseignement précieux car souvent ( pas de mémoire ) j’oublie de semer au bon moment – dis moi si je plante des navets jaunes dans des grands pots est ce qu’ils ont une chance de bien pousser ? et faut il une terre riche en fumier décomposé ou des granulés mélange de basse cour ai plus de compost merci bon mois aout à toi je suis des corbières

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Maryse,
      C’est toujours délicat de faire pousser des légumes-racines en pots.
      C’est possible, mais il faut soit vivre sous un climat pluvieux, soit bien gérer les arrosages pour que la terre ne sèche jamais.
      Ces légumes n’apprécient pas les sols fraîchement fumés, donc pas besoin d’engrais, à la limite un peu de compost bien mûr.

      Avatar de nicolas
      1. maryse ramada

        Merci d’avoir pris le temps de me répondre

  31. Brigitte GAYET (63700)

    Infiniment merci , ces conseils sont précieux pour la jardinière débutante que je suis .

  32. Pol (Waterloo Belgique)

    Bonjour Nicolas,
    Merci pour ce bon résumé de ce que l’on peut encore semer.
    J’ai une question relative à la culture des choux-fleurs car j’ai beaucoup de mal à obtenir de bons résultats.
    Mes choux ont été plantés en mai (semences Vilmorin) et ils sont très haut avec de grandes feuilles mais pas de fruit à ce stade. j’utilise uniquement un peu de fumier sécher (vache-poule-cheval) pour les fortifier. J’ai refait un essai en avril avec des semences Semailles (à suivre mais pas encore de fleurs). Avez-vous une idée pourquoi ces plants montent si haut ?
    Merci pour votre retour et bon dimanche
    Pol

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Pol,
      Les choux (tous types) détestent avoir trop chaud et les à-coups dans l’arrosage.
      Il me semble qu’il a fait particulièrement chaud et sec en juin chez vous, ceci est probablement l’explication.

      Avatar de nicolas
  33. Gaby (Belgique)

    Merci pour vos bons conseils !
    Lorsque certaines tomates sont fendues à cause de la pluie, est-il préférable de les cueillir mêmes si elles sont encore vertes ?

    1. Mana 56 (Vannes)

      Bonjour Gaby, quoique vous fassiez elles s’abîmeront en quelques jours sans murir, seules les tomates mûres et fendues seront bonnes à consommer sans tarder ! J’ai le même problème en ce moment en Bretagne avec un temps frais et pluvieux…Pas de chance ! ☹️

Recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n’est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine un article ou une vidéo que vous recevrez le dimanche matin.

lm Général


Bonjour, je m’appelle Nicolas

Ma photo timbre carrée

Si vous voulez en savoir plus sur mon potager, cliquez ici pour lire mon histoire…