Savez-vous si vos légumes s'entendent bien ensemble ?

196 comments on Savez-vous si vos légumes s'entendent bien ensemble ?

On entend souvent dire "le poireau préfère les fraises" ou bien "la carotte et l'oignon se protègent de leur mouche". C'est ce qu'on appelle les associations de légumes.

Il existe beaucoup d'associations connues et ce n'est pas facile de s'y retrouver dans des listes qui peuvent être longues de plusieurs pages.

Quelles sont les meilleures associations ? Quelles sont celles qu'il faut éviter absolument ?

Dans cet article, je vais vous montrer de façon simple et claire comment faire pour que vous puissiez bien appliquer les associations au potager.

C'est le 2ème article de la série sur l'organisation de l'espace au potager. Le 1er article vous montrait comment placer les légumes sur le plan du potager.

En tenant compte des associations, vous réglez les 3 problèmes suivants :

  1. Les insectes nuisibles pour un légume A sont repoussés par les odeurs (des tiges ou des racines) d'un légume B.Par exemple, la présence d'oignons éloigne la mouche de la carotte et en plus, cette dernière éloigne aussi la mouche de l'oignon !
  2. Les risques de maladies d'un légume sont assez diminués.Par exemple, l'ail planté au milieu des fraisiers empêche la pourriture grise de s'installer.
  3. La concurrence de certains légumes entre eux est évitée.Par exemple, les petits pois et les poireaux ne se supportent pas. Alors que courge, maïs et haricot grimpant s'entraident pour grandir en harmonie.

Les associations qu'il faut éviter absolument

Toutes les conditions vous semblent remplies pour qu'un légume se développe et pourtant il pousse mal ? C'est peut-être parce qu'il ne supporte pas un autre légume qui pousse à côté de lui.

Voici la liste des légumes qui se détestent vraiment :

  • Toute la famille des pois, haricots et fèves ne supporte pas la famille des oignons, échalotes, ail et poireaux.
  • Les tomates et les courgettes n'aiment pas les concombres.
  • Les épinards produisent une substance qui gêne les betteraves et les bettes.
  • Les salades ne supportent pas le persil ni le céleri.
  • Et pour finir, voici des légumes qui ne s'aiment pas eux-mêmes !
    • Pas de haricots nains à côté des haricots à rames.
    • Eloigner les différentes variétés de choux.
    • Eviter d'accoler plusieurs rangs de carottes (ou de trop les serrer sur le rang).

Les associations les plus bénéfiques

Parmi toutes les possibilités, j'ai retenu pour vous les meilleures associations, celles qui produisent un effet visible sur la production des légumes :

  • Par son odeur, le céleri ou la tomate protègent le chou de la piéride, un papillon blanc ;
  • en retour, le chou protège le céleri de la rouille, par son système racinaire.
  • L'oignon (ou l'échalote, l'ail, le poireau) repousse la mouche de la carotte ;
  • de même, la carotte repousse la mouche de l'oignon (ou l'échalote, l'ail, le poireau).
  • La laitue évite que les radis, navets et choux-raves aient leurs feuilles trouées par les altises.
  • L'oeillet d'inde et le basilic chassent les nématodes des tomates.
  • Le cerfeuil repousse les limaces qui mangent les salades.
  • Les pucerons des haricots sont éloignés par la sarriette.
  • L'ail évite aux fraisiers de pourrir.

Et en pratique, comment fait-on ?

Les légumes qui ne sont pas copains doivent être tenus à une distance d'au moins 1 m 50.

Les légumes qui ont de bonnes affinités peuvent être cultivés :

Les tomates sont protégées des ravageurs grâce aux oeillets d'inde
Les tomates sont protégées des ravageurs grâce aux oeillets d'inde
  • Sur des lignes ou des carrés accolés : par exemple, une ligne de carottes et une ligne d'oignons, ou bien une ligne de laitues et une ligne de radis.
  • Sur le même rang en alternance : un choux, un céleri, etc... ou bien une salade, un plant de cerfeuil...
  • Plantés devant/derrière : par exemple, un pied de basilic devant chaque pied de tomate.

En conclusion

En mélangeant les variétés de légumes qui sont compatibles, nous imitons la nature et donnons à chaque plante les meilleures conditions pour bien pousser, et sans utiliser aucun produit chimique !

En plus, tout cela se crée dans une harmonie de couleurs et de parfums vivants.

Dans le dernier article de cette série, je vous parlerai de quelque chose que beaucoup de potagistes trouvent compliqué à pratiquer : la rotation des cultures au potager.

Comme d'habitude sur le blog PotagerDurable, nous allons décortiquer et simplifier tout cela, pour arriver à une méthode facile. Et applicable tout de suite sans se faire de noeuds au cerveau !

Tous les dimanches matin, recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n'est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine :

  • un article pratique où je vous apprends une nouvelle technique de culture que vous pourrez appliquer chez vous,
  • ou une vidéo qui vous montre ce qui pousse maintenant dans mon potager (y compris les ratages et les leçons à en tirer).

Vous aimerez peut-être lire ces articles :

Un avis sur cet article ? Donnez-le ici :

Réponses

Les commentaires :
(les plus récents sont en premier)

  1. Alex

    Bonjour, je cultive régulièrement mes tomates et mes concombres ensemble sans aucun problème.
    On peut lire tout et son contraire concernant les associations (ce qui en dit déjà beaucoup sur cette croyance) personnellement je ne me souci pas plus des associations que de la lune pour mes cultures au potager et il s'en porte très bien...

  2. Kevin le bg

    C’est très intéressant (en fait pas du tout, c’est claqué)

  3. Marc

    Je m'aperçois que l’artichaut ne vis pas à côté de la consoude . L’artichaut progresse quand la consoude n’a pas repris sa croissance ; ai je raison de mon analyse ?

  4. maria

    Bonjour, puis-je mettre côte à côte concombres et aubergines? Votre réponse m'aiderait beaucoup car je les ai déjà plantés et je peux encore rectifier si beoin.

    Merci!

  5. SANDRINE

    BONJOUR
    J AI ASSOCIE LES CONCOMBRES ET CORNICHONS ON ME DIT QU IL NE FAUT PAS
    MERCI DE M ECLAIRER

  6. nicolas

    Bonjour, je viens d'arracher 2 ranger de pomme de terre nouvelles et je voulais mettre à la place des poireaux à repiqué que j'ai acheté et des haricots nains.En regardant votre site je vois qu'ils ne faut pas les mètrent les uns à coté des autres mais le problème c'est que je n'ai que cette place et que j'ai déjà tout acheté.Est ce vraiment grave ou je peux quand même tenter le coup.Merci d'avance pour votre aide

  7. Solange

    Bonjour Nicolas,
    Je viens de lire un livre sur les associations de plante " le poireau préfère les fraises" aux éditions Terre vivante et je lis qu'il ne faut pas planter le chou rouge avec des tomates seulement les autres variétés.
    Ayant mis en terre 4 pieds de choux rouge près de mes tomates, dois-je les changer de place ?
    Merci de vos bons conseils et passez une bonne journée au potager (ou ailleurs ;) ) sous ce soleil tant attendu.

    1. nicolas

      Bonjour Solange,
      Concernant les mauvaises associations, on trouve à peu près tout et son contraire. Pour ma part, je préfère m'en remettre à quelqu'un qui a réellement étudié le sujet et cultivé un grand potager toute sa vie, c'est Gertrud Franck. Et l'incompatibilité que vous citez ne fait pas partie des (quelques) voisinages qu'elle conseille d'éviter.

      Avatar de nicolas
      1. Solange

        Bonsoir Nicolas,
        Merci de votre réponse, je vais donc les laisser en place.
        A bientôt sans nul doute :)

  8. Serge

    Bonjour Nicolas. Merci pour vos conseils et vidéos. J'ai deux questions à vous poser.
    1- pas de haricots nains à côté des haricots à rame ?
    2- légumes associés aux poivrons ?
    Merci pour vos réponses

    1. nicolas

      Bonjour Serge,
      Dans les livres et sur internet, on retrouve toujours les mêmes tableaux de bons ou mauvais voisinages. On dirait que les auteurs reprennent l'info sans même se poser la question de leur validité ou non.
      Par exemple, de nombreux jardiniers (dont moi-même) font pousser avec succès les deux types de haricots côte à côte.
      Il y a tellement de facteurs qui entrent en jeu.
      Du coup, je suis revenu à ce qu'écrivait une pionnière du maraichage bio : Gertrud Franck.
      Au moins, elle, elle a pratiqué tout ce qu'elle dit pendant des décennies dans son potager.
      Maintenant, je n'applique plus que les mauvais voisinages suivants :
      - Famille des oignons (ail, échalote, poireau) pas avec famille des pois (haricot, fève) ni choux ni pommes de terre et vice-versa
      - Tomates pas avec betteraves ni fenouils et vice-versa
      - Fenouil pas avec tomates ni haricots ni choux-raves et vice-versa
      - Persil pas avec laitues
      J'espère que cela vous permettra d'avancer dans votre questionnement.

      Avatar de nicolas
  9. Anne-Marie

    Je relis cet article juste à temps car j'allais planter des choux de Bruxelles en alternance avec des choux de Milan pour protéger les tomates (géantes dans leurs bouteilles, un vrai succès !) et je vois dans cet article qu'il ne faut pas mélanger les variétés de choux...
    D'autre part, dans l'agenda 2021, vous conseillez de mettre un disque de carton à la base des choux pour éviter que les larves de la mouche ne s'enfoncent dans la terre.
    Quel diamètre pour ce carton SVP ?
    Mille mercis pour tous vos conseils et les vidéos et le plaisir de lire votre lettre tous les dimanches.

    1. nicolas

      Bonjour Anne-marie,
      L'article date un peu et entre temps ma vision des associations a évolué. Aujourd'hui, je plante différents choux sur le même rang sans avoir de problèmes.
      Pour le diamètre des cartons, je dirais une vingtaine de cm.

      Avatar de nicolas

Recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n'est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine un article ou une vidéo que vous recevrez le dimanche matin.

Bonjour, je m’appelle Nicolas

Si vous voulez en savoir plus sur mon potager, cliquez ici pour lire mon histoire…