Engrais vert : les 9 gestes à faire pour enrichir votre terre

150 comments on Engrais vert : les 9 gestes à faire pour enrichir votre terre

Je sais que beaucoup d’entre vous se posent les questions suivantes à la fin de l’été :

– “Quand la culture d’un légume est finie, que puis-je faire sur la parcelle ?”

– “J’aimerais semer un engrais vert, mais quelles sont les étapes à suivre, du semis à l’enfouissement ?”

Vous allez trouver toutes les réponses dans cet article, illustrées avec des photos.

Que faire sur une parcelle quand tous les légumes ont été récoltés ?

Après les récoltes de l’été, les parcelles se vident les unes après les autres au potager.

Tout au long de leur croissance, les cultures ont puisé dans le sol de quoi se nourrir et grandir.

Maintenant, la terre est fatiguée. Elle a besoin d’être régénérée, sinon elle risque d’être trop pauvre pour les cultures de l’année prochaine.

Une des meilleures façons de le faire dans un potager qui respecte l’environnement, c’est de semer un engrais vert.

NettoyerAérer

1er geste : nettoyer

Arracher les restes de la culture précédente.

Avec un râteau, rassembler ce qui reste de tiges sèches.

Mettre le tout au tas de compost.

2ème geste : aérer

A l’aide d’une fourche-bêche (petites surfaces) ou d’une grelinette, décompacter et aérer le sol.

Surtout ne pas bêcher ni retourner la terre.

Si le sol est trop dur, attendre une journée après une pluie ou un bon arrosage.

 

Griffer

3ème geste : griffer

Briser les grosses mottes de terre avec un croc.

Humidifier les mottes si elles sont trop compactes.

Toutes les étapes pour mettre à profit un engrais vert

Je ne reviendrai pas sur les avantages des engrais verts que j’avais listés dans cet article : occupez le terrain pour travailler moins

EgaliserSemer

4ème geste : égaliser

Ratisser la parcelle pour que la terre soit bien de niveau.

5ème geste : semer l’engrais vert

Ayez la main légère ! On met toujours trop de graines !

 

RecouvrirPlomber

6ème geste : recouvrir

Passer la main sur la terre pour recouvrir à peine les graines. Si la surface est grande, utiliser un râteau.

7ème geste : plomber

Avec le dos du râteau, tasser légèrement pour que les graines soient bien en contact avec la terre.

 

ArroserCouvrir

8ème geste : arroser

Pour accélérer la germination, arroser la parcelle.

9ème geste : couvrir

Si le soleil est encore brûlant, couvrir pour garder la terre humide.

Il faut vérifier tous les jours si les graines ont germé et retirer la couverture tout de suite.

Pour finir, je dirais juste : n’oubliez pas que dans un potager biologique avec un sol vivant, ce sont les plantes qui nourrissent le sol, et non l’inverse.

Et vous, comment nourrissez-vous votre sol ?

Tous les dimanches matin, recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n’est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine :

  • un article pratique où je vous apprends une nouvelle technique de culture que vous pourrez appliquer chez vous,
  • ou une vidéo qui vous montre ce qui pousse maintenant dans mon potager (y compris les ratages et les leçons à en tirer).
lm Général

Vous aimerez peut-être lire ces articles :

Un avis sur cet article ? Donnez-le ici :

Réponses

Les commentaires :
(les plus récents sont en premier)

  1. Isabelle

    Bonjour. Ayant une terre très argileuse, j’ai suivi vos conseils à la lettre, coupes des choux, tomates et autres légumes, sol passé à la grelinette, déchets des coupes posés directement sur la terre + feuilles mortes et branchettes broyées. Reste le problème de l’engrais vert, fallait-il le semer avant le compostage de surface ou les graines de moutarde et de vesce germeront malgré les déchets verts et le paillis ? Je ne trouve aucune indication à ce sujet sur le net. Pour info j’habite dans le Gard, actuellement une moyenne de 20 degrés le jour( +de 30 au soleil) , 10\14 la nuit. Merci pour votre réponse. Isabelle

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Isabelle,
      Pour qu’une graine germe, il faut qu’elles soit en contact avec la terre. Donc à moins que se soit pour un semis de féverole qui a une graine grosse comme 2 petits pois et que l’on peut donc enfoncer à travers le paillis dans la terre une par une avec l’index, il sera nécessaire de dépailler vos plates-bandes.
      Une fois que le semis de vesce et moutarde aura levé, vous pourrez remettre petit à petit le mulch, en veillant à ne pas étouffer les jeunes plantules.
      Vous comprenez maintenant pourquoi la féverole est mon EV préféré : j’arrive à la semer à travers le paillis.

      Avatar de nicolas
  2. Michel Sigouin (laurentides sud)

    je vous remercie pour vos bon conseil

  3. Sissy (beaujolais)

    Bonjour Nicolas,
    Déjà un grand merci pour tout tes articles, toujours agréables à lire!!
    J ai semé de la moutarde fin septembre sur mes parcelles libérées mais avec la douceur de ce début d automne, elle est déjà en fleurs. Dois je la faucher ou est ce qu il est mieux de la laisser en place tout l hivers au risque qu elle monte en graines?
    Merci d avance pour tes conseils
    Belle journée

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Sissy,
      Pour le sol, c’est toujours mieux d’avoir des plantes vivantes.
      Il y a effectivement un petit risque qu’elle monte à graine et se ressème.
      Après ça va dépendre de la tolérance du jardiniers et de l’humidité de la région.
      Personnellement avec mon climat toulousain sec et mon potager qui est paillé la plupart de l’année, il n’y a quasiment aucune graine qui se ressème (à part la bourrache). Je vois plutôt cela comme un bienfait (cela fait un petit semis d’engrais vert en plus) et comme c’est très facile à arracher si ça gène, cela ne me dérange pas du tout.

      Avatar de nicolas
  4. Cathie

    Bonjour Nicolas !
    Cette année je vais semer des engrais verts fin septembre début octobre (je suis à Montpellier) lorsque les tomates et autres légumes du soleil seront terminés. J’ai prévu Vesce d’hiver, Phacélie et Moutarde. Cela vous semble t’il un choix correct ? Les courges seront terminées un peu plus tard. Pensez-vous que je pourrai en re-semer fin octobre-début novembre pour occuper la parcelle et améliorer mon sol cet hiver ?
    Merci pour vos conseils ! Cathie

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Cathie,
      À Montpellier, vous avez la possibilité de faire tout ce que vous avez écrit. Pour info, la vesce se développe beaucoup moins vite que la phacélie et surtout la moutarde. Dans votre mélange de graines, il faudra veiller à ne mettre que très peu de cette dernière, sinon les 2 autres risquent d’avoir du mal à se développer au milieu de la moutarde en surnombre.

      Avatar de nicolas
      1. Cathie

        Merci beaucoup pour cette réponse ! Bonne journée !

  5. Jean

    Merci pour ces excellents conseils: simple, precis, concis, tres bon site.

    Juste un question: pourquoi ne pas becher ou retourner la terre ?

    Merci

    1. nicolas (Toulouse)
      Avatar de nicolas
  6. Jacques

    C est quoi de l engrais vert?et ou le trouves ton?

  7. Martine

    Bonjour,
    J’aurais aimé un petit conseil… quel engrais vert mettre dans une toute petite serre à tomates (10 m2) et quand le semer et le couper ? J’ai actuellement 15 pieds de tomates et j’enlève le tout généralement à la mi novembre. Autre indication, cette serre n’abrite que des tomates, d’une année sur l’autre.
    Merci de votre réponse et bon jardinage !

  8. Chloé

    Bonjour Nicolas, merci pour vos articles très pratiques que je suis pour la 2eme saison.
    J’aurais souhaité connaitre votre avis (ou celles d’autres internautes) je laisse un de mes carré potager en jachère cette année (c’est sa 4eme année de culture) j’aurais aimé régénérer et decompacter le sol qui s’est un peu tassé. Il est couvert dune épaisse couche de mulch (brf+feuilles mortes) depuis la fin de l’été dernier, il y a en conséquence plein de ver de terre la dessous. Jhesite entre plusieurs options: laisser ainsi en rajoutant du mulch si besoin jusqu’à la saison 2023, semer des engrais verts de printemps, ou semer des engrais verts d’automne… est ce que le travail des vers de terre et microorganismes suffira a decompacter et régénérer mon sol en nutriments selon vous? Je pratique le non travail du sol (juste un peu en surface) et il s’agissait dun carré crée avec la méthode de butte en lasagne.
    Belle journée a vous.
    Amicalement

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Chloé,
      Pour un sol, c’est toujours mieux d’avoir des plantes vivantes (et donc des racines vivantes) qui y poussent.
      Car il n’y a pas que les vers de terre mais une multitude de micro-organismes très bénéfiques qui vivent en symbiose avec les racines.
      Pour cela, la moutarde est l’engrais vert qui est le plus adapté. Elle germe facilement, grandit vite, est adaptée à toutes les saisons, et est des plus faciles à faucher. Rien ne vous empêche d’en semer plusieurs cycles à la suite : un premier semis maintenant, un secont en juin et un dernier en septembre.
      Ou alors vous pouvez aussi varier les engrais verts en mettant de la moutarde au printemps, du sarrasin en été et de la féverole en automne.

      Avatar de nicolas
  9. Marie NO

    Merci beaucoup pour tous ces articles très complets.

  10. Bernard

    Merci Nicolas pour tes réponses précises .

  11. Bernard

    Bonjour Nicolas bonjour à tous,afin de ne pas laisser de surface à nue puis je semer un engrais vert (genre phacélie ) entre mes pieds de tomates,poivrons et aubergines sans que celle ci n entre en concurrence avec mes plantations.Je ne peux pas pailler à cause de la présence de campagnoles.
    Merci d avance pour votre réponse.

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Bernard.
      Oui c’est tout à fait possible. La moutarde convient bien aussi car elle est fine et pousse vite.
      Si vous vous rendez compte à un moment que l’EV est en train de prendre le dessus sur les plants de tomate, n’hésitez pas à les éclaircir ou à les rabattre un peu.

      Avatar de nicolas
  12. Isabelle

    Bonjour Nicolas
    J’ai semé en septembre de la moutarde blanche dans un de mes carrés potager.
    Elle est appréciée par des chenilles vertes mais pas de montée en fleurs. Les premières gelées (-5C) n ont rien fait sur l’état de cet ÉV. Comme je trouvais que la terre était un peu à nu j’ai étalé aussi des feuilles mortes entre les plants. Je ne sais pas si j’ai bien fait? À quel moment je dois détruire la moutarde et comment ? Faut-il déraciner ou juste couper les tiges? Un enfouissement doit-il avoir lieu et quand environ, en mars ou avant? Je débute et je ne trouve pas de réponse claire à mes questionnements.
    Merci pour tous les bons conseils

  13. Stéphanie

    Bonjour,
    Je vis sur un bateau et j’ai aménagé un potager de 4mX1 en lasagne avec un lombricomposteur intégré. Je souhaite planter de l’engrais vert pour enrichir la terre et préparer l’année prochaine.
    J’ai lu que l’engrais vert était déconseillé sur les petites surfaces. Qu’en pensez-vous ? Si l’engrais vert n’est pas souhaitable comment puis-je enrichir mon sol.
    Merci beaucoup pour votre réponse

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Stéphanie,
      Je ne comprends pas pour quelle raison les EV seraient déconseillés sur une petite surface ? Peut-être le sachet de graines qui ne serait pas entièrement utilisé ? Mais les semences se gardent d’une année sur l’autre.
      Donc oui bien sûr que vous pouvez en semer. Après, il ne faut pas s’attendre à un effet miracle. Pour entretenir de manière naturelle la fertilité d’une parcelle, les EV ne suffisent pas seuls. Il y a besoin de compléter avec d’autres techniques, comme un paillis permanent toute l’année (paille, foin, feuilles mortes…). Et aussi quelques apports de compost à la plantation des légumes gourmands.

      Avatar de nicolas
      1. Stephanie

        Merci beaucoup Nicolas pour cette réponse très claire.
        Je vais donc semer de l’EV. J’ai bien noté qu’il s’agit d’un complément au paillage (paillage de chanvre en place depuis le printemps) et apport de compost.
        Très belle journée !

  14. sylvie

    super instructif et facile à comprendre, merci beaucoup

  15. Catherine

    peut on faire cela maintenant ? (gironde)
    je compte mettre de la phacélie, c’est OK?

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Catherine,
      Une fois que la sécheresse sera terminée et que les premières pluies reviendront (assez vite j’espère), ce sera le bon moment.

      Avatar de nicolas
  16. catherine

    bonjour Nicolas,
    Je viens de faire abattre un sapin dans mon jardin, type sapin de Noel, qui faisait ….20 mètres de haut, dans le but de récupérer du terrain à cultiver.
    rognage de souche.
    je me retrouve avec une zone toute sèche, avec un terre probablement complètement acidifiée.
    je me demandais si je pouvais justement semer quelquechose, type engrais vert, pour essayer de régénérer cette terre, avant le printemps prochain?
    d’avance merci de votre éclairage.
    Bon week end
    Catherine

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Catherine,
      Si acidification il y a (ce qui reste encore à prouver), elle disparaîtra au bout d’un certain temps (quelques mois ?) car le pH d’une terre est déterminé par la roche-mère et tend toujours à revenir vers celle-ci.
      Rien n’empêche donc de tenter un semis d’engrais vert le plus facile à germer : la moutarde !

      Avatar de nicolas
  17. Emeline

    Bonjour,
    J’ai semé de la phacélie dans mon potager au mois d’août. Elle est magnifique. Quand exactement est-il le plus intéressant pour mon sol que je la détruise? Sachant que je compte planter des tomates et des courgettes au printemps. Merci d’avance !

    1. nicolas (Toulouse)

      Les engrais verts sont le plus riche en nutriments au moment de leur floraison. C’est le meilleur moment pour les faucher. Il m’arrive souvent de faucher l’EV et de planter des légumes (tomates par exemple) le même jour. Les tiges d’EV sont simplement étalées autour des plants et servent de paillis. Ils enrichiront le sol en se décomposant petit à petit.

      Avatar de nicolas
  18. Lavandine

    Ayant une terre dure et inculte, j’ai essayé cette année la culture sur butte en lasagnes pour y planter des courges butternut, échec sur toute la ligne. j’avais dû aller chercher du bois en forêt avec mes petits enfants ayant très peu d’arbres autour de moi, j’ai récupéré des cartons pour la première couche et des tontes de gazon, et j’ai acheté en jardinerie, plusieurs sacs de terreau, et broyat genre BRF, deux bottes de paille, plus acheter des planches de coffrage posées à plat pour délimiter les contours de la butte. Donc beaucoup d’investissement financiers et en temps. Pendant les grosses canicules, j’ai dû planter des parasols au-dessus de mes plantes elles grillaient littéralement. j’arrosais tous les soirs abondamment. La butte diminuait de volume semaine après semaine, et pour finir de très grosses fleurs surtout mâles, peu de femelles, et deux petites courges toutes rabougries et toute la plantation a été touchée par l’oïdium, feutrage blanc, traité au lait dilué, sans efficacité….Les lasagnes pour moi c’est fini !!! trop coûteux, compliqué, et on ne voit pas ce qu’il se passe en-dessous, si on arrose trop ou pas assez, ça s’écroule il faudrait tout le temps remettre de la matière…Et les indésirables ont l’air d’aimer car elles avaient tendance à émerger entre les brins de paille.

    1. Sarah

      bonjour
      ici nous avons testé la culture en lasagne pour les framboises ( et dans des carrés surélevé) et c’est un réel plaisir peut être qu’un arrosage via un tuyau perforé serait mieux … le terreau sèche vraiment très très vite :-( (c’est ce que nous avons fait et ca fonctionne plutot bien :-) mais il faut laisser arroser doucement et longtemps pour bien imbiber le tout) et nous avons simplement utilisé des restes de bois (déjà bien avancé) du “fumiers” (paille et crottin) de cheval d’un ou deux ans, et des tontes fraiches puis de la terre par dessus. peut être est ce votre assemblage qui pose souci. de plus cette lasagne ne nous a rien couté (dans les bacs surelés nous avons également utilisé du bon terreau de jardin potager )
      Dommage de s’arrêter sur un “échec”. :-(. ps c’est normal que cela descende c’est les matières organique qui se tassent pour pouvoir se décomposer. `
      pour ce qui est des courges, il y a aussi le soleil et la chaleur qui jouent ;).
      ici suivant l’endroit de plantation ca va très bien voir une cata donc je verrais comment faire l’année prochaine et pourquoi a certais endroit la plante ne pousse quasi pas du tout :-(
      peut être que l’année prochaine si vous en plantez à nouveau dans cette lasagne vous obtiendrez une chouette récolte ;-). courage et ne baissez pas les bras ;-)

  19. Nathalie

    Bonjour,
    Je souhaite semer un engrais vert dans ma fraiseraie afin de nourrir mes plans, est-ce une bonne idée ?
    Un grand merci pour votre réponse

    1. Nicolas (Toulouse)

      Ce n’est peut-être pas ce qu’il y a de plus facile, de faire pousser de nouvelles plantes là où il y en a déjà une qui occupe la place. Mais pourquoi pas essayer ? Je conseille la moutarde qui est la plus facile et la plus rapide.

      Avatar de Nicolas
      1. Daniel

        je ne suis pas convaincu de l’intérêt d’une occupation du sol nu entre les plants de fraisiers par d’autres végétaux de plus haute taille et plus denses .Les fraisiers ont besoin de profiter au + vite des rayons du soleil de printemps pour former et développer leurs bourgeons floraux; il est bien préférable de répandre un paillis , même minéral .

  20. Aline

    J’ai acheté des graines de phacelie et de consoude. Je vais les semer au printemps sur vos conseils.
    Pour les abeilles j’ai aussi de l’inule dans le jardin et les abeilles en raffolent.
    Merci pour vos conseils.

  21. Jean pierre

    Comment détruire le vers blancs larves de hanneton

    1. Nicolas (Toulouse)

      Sur ce blog on a envie de ne détruire aucune forme de vie dans le jardin. On essaie plutôt d’établir un équilibre naturel où les insectes nuisibles pour nos légumes sont régulés par leurs prédateurs. Cela se fait en favorisant au maximum la biodiversité, avec des mélanges de plantes attractives et des abris pour les animaux.

      Avatar de Nicolas
  22. Loïc de Belgique

    Bonjour,
    Y aurait-il un avantage et/ou inconvénient d’utiliser du blé en association avec la vesce plutôt que le traditionnel seigle?moins de pouvoir “désherbant” (invasion de liseron)?

    1. Nicolas (Toulouse)

      Je ne saurais dire les avantages du blé par rapport au seigle, mais je sais qu’il existe du blé d’hiver qui se sème en octobre.

      Avatar de Nicolas
  23. Sylviane

    Article intéressant sur la phacélie. Ce matin, j’en ai semé sur la parcelle après l’arrachage des pommes de terre. Je ne sais pas si la période est propice. La moutarde est-elle un engrais vert intéressant ?
    Je vous remercie.

    1. Nicolas (Toulouse)

      Dans le sud ce serait un peu tôt mais si vous êtes au nord de la Loire c’est bon. La moutarde a l’avantage d’être l’EV qui pousse le plus vite, c’est utile entre autres dans les régions aux étés courts.

      Avatar de Nicolas
    2. Eric

      La moutarde fournie beaucoup de matière rapidement et a une action anti nématodes, cependant comme c’est une légumineuse elle n’est pas l’idéale avec certains légumes. Elle fonctionne bien pour les Pdt. La phacélie est mieux adapté au potager, puisque neutre.
      Il est conseillé de changer d’EV chaque année ou de faire des mélanges avec 2-3 EV (Moutarde, phacélie, colza, radis fourager, seigle, avoine, blé, orge, etc…)

      1. nicolas (Toulouse)

        Bonjour Sylviane et Éric,
        La moutarde n’est pas une légumineuse mais une crucifère (famille des choux). Son principal avantage, c’est que c’est l’engrais vert le plus rapide à pousser. En 2 mois de mi-mars à mi-mai, on obtient déjà une végétation importante.

        Avatar de nicolas
        1. Eric

          Autant pour moi, crucifère, comme le colza. En fait j’ai tout inversé. C’est la phacélie qui est bien pour les pdt et moins bien pour les légumes. Comme je fais des mélanges, je me pose moins la question. La moutarde pousse en effet très vite et en principe facile à trouver (sauf cette année, elle est arrivée tard dans les rayons). Dans les régions froides elle peut geler (résiste quand même jusque -7 sans pb), le colza résiste au grand froid et prend le dessus après l’hiver et lui je le trouve dans les champs après la récolte, il en reste tellement et il est facile à égrainer.

  24. Iveta

    J’aime beaucoup vos conseils que j’applique.
    Je vous remercie pour toutes ces bonnes idées 😁

  25. Andréa

    Est-il nécessaire de mettre du fumier ou les engrais verts suffisent-ils?

    1. Nicolas (Toulouse)

      Tout dépend de la fertilité de votre terre au départ. En général les EV seuls ne suffiront pas et on pourra rajouter du fumier ou mieux, du compost.

      Avatar de Nicolas
  26. Vincent

    Peut-on enfouir la mauvaise herbe dans le sol? ne risque-t-elle pas de ressurgir avec plus de vigueur?

    1. Nicolas (Toulouse)

      Il vaut mieux la laisser sécher à la surface, comme cela elle va mourir.

      Avatar de Nicolas

Recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n’est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine un article ou une vidéo que vous recevrez le dimanche matin.

lm Général


Bonjour, je m’appelle Nicolas

Ma photo timbre carrée

Si vous voulez en savoir plus sur mon potager, cliquez ici pour lire mon histoire…