Quels légumes planter après les récoltes de l’été ?

118 comments on Quels légumes planter après les récoltes de l’été ?

L’été, c’est la saison où le potager produit le plus de légumes. Certains d’entre eux vont continuer à donner des récoltes jusqu’au début de l’automne, comme les tomates ou les courgettes.

Mais pour d’autres légumes, les cueillettes sont terminées et la place s’est libérée.

Sur ces parcelles, il est encore temps de faire pousser quelque chose avant l’hiver et ce serait dommage de ne pas en profiter.

Au nord de la Loire, il ne faut pas trop traîner et semer ou planter pendant tout le mois d’août. Quoique avec cet été 2022 qui a été particulièrement chaud, tout s'est décalé et il est encore temps de s'en occuper en septembre.

Au sud de la Loire, si le sol est trop sec pour préparer la terre, on peut semer jusqu’à la mi-septembre, voire plus en tenant compte du réchauffement climatique.

En fait le problème pour certains légumes, ce n’est pas la température qui baisse mais plutôt les jours qui raccourcissent.

Quels sont les légumes les plus faciles et les plus rapides à faire pousser en automne ?

Une Trévise rouge au milieu de chicorées
Une Trévise rouge au milieu de chicorées

Les légumes suivants poussent rapidement et peuvent se récolter feuille à feuille, à n’importe quelle taille :

  • Chou frisé, épinard, laitue, chicorée, roquette, cerfeuil, navet, betterave (les jeunes feuilles sont délicieuses en salade).

On commencera par cueillir les feuilles extérieures et la partie centrale va continuer à pousser jusqu’au premières gelées, et même tout l'hiver pour les choux et les chicorées puisqu'ils sont résistants au gel.

Voici d’autres légumes qui poussent aussi relativement vite :

  • Chou chinois, radis (les petits roses), chou-rave (mon préféré), persil, chou de Bruxelles, chou-fleur ou brocoli (en plants pour ces 3 derniers choux).

Attention aux altises, ces petites puces qui perforent les feuilles des légumes de la famille des choux de petits trous. Je mets un voile de forçage pour limiter les dégâts.

C’est aussi le bon moment pour semer un engrais vert d’automne : moutarde, seigle, vesce, ou phacélie (voyez cet article).

Petite parenthèse : il est encore trop tôt pour semer les laitues d’hiver, on attendra mi-septembre. Même chose pour la plantation de l’ail ou des oignons en bulbilles : pas avant mi-octobre.

Comment faire de la place pour ces nouveaux légumes ?

Vous pouvez réutiliser les parcelles qui se sont libérées après la récolte, comme les pommes de terre, les oignons, les haricots, une courgette malade…

Si vous avez besoin de faire de la place alors que votre potager regorge de tomates, de poivrons ou d’aubergines en pleine production, vous allez vous trouver face à un dilemme : arracher des plants ou bien tirer un trait sur les semis de fin d’été !

Quand je suis dans ce cas, j’élimine sans hésiter les plants de tomates les plus chétifs, les plants de courgettes qui produisent peu. Sans remords (si, un peu quand même).

Comment préparer la terre :

La grelinette économise le dos
La grelinette économise le dos

Pour assurer le succès, il ne faut pas bâcler la préparation du sol.

Tout d’abord, arracher les restes de la culture précédente et enlever le paillis qui reste.

Puis dans le cas où la terre aurait durci pendant l'été, on la décompactera à l’aide d’une fourche-bêche ou d’une grelinette (ici une vidéo où je montre en détails l'utilisation d'une grelinette).

Pour finir, briser les mottes restantes au croc et passer un coup de râteau. Chez moi, la terre est argileuse et forme des mottes très dures quand elles sont sèches. Comme il ne pleut en général jamais à ce moment de l’année, j’arrose copieusement la terre à plusieurs reprises, ce qui va ramollir les mottes.

Si vous avez déjà mis du compost au printemps, ce n’est pas la peine d’en rajouter car tous les légumes que nous avons cités sont peu gourmands.

Comment semer en fin d’été ?

Je trace un sillon d’un centimètres de profondeur (2 cm pour les radis) dans lequel je procède au semis.

S'il faut encore très chaud l’après-midi, je couvre avec du carton pour garder la fraîcheur au sol pendant quelques jours jusqu’à la germination (comme expliqué là).

Hors de portée des limaces !
Hors de portée des limaces !

Pour éviter les limaces (qui reviennent en force à cette époque de l'année !), je préfère semer les salades dans des caissettes alvéolées. Ce qui permet d'attendre que les plants aient une certaine taille avant de les planter au potager. Ils seront moins appétents pour les limaces.

Un peu de verdure en hiver
Un peu de verdure en hiver

Tous les légumes que j’ai cités plus haut vont tolérer les petites gelées d'automne. Quand les premiers frimas vont approcher, un voile de forçage va permettre de gagner quelques  degrés en plus.

Je terminerai par 3 avantages que nous offre l’automne au potager :

  • moins d’insectes ravageurs,
  • fini les risques de canicule,
  • arrosage aidé par la pluie.

En fait, on peut considérer l'automne comme un deuxième printemps, permettant de se remettre à cultiver des légumes qui aiment la fraîcheur !

Et vous, qu’avez-vous prévu de cultiver en fin d’été ?

Tous les dimanches matin, recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n'est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine :

  • un article pratique où je vous apprends une nouvelle technique de culture que vous pourrez appliquer chez vous,
  • ou une vidéo qui vous montre ce qui pousse maintenant dans mon potager (y compris les ratages et les leçons à en tirer).
lm Général

Vous aimerez peut-être lire ces articles :

Un avis sur cet article ? Donnez-le ici :

Réponses

Les commentaires :
(les plus récents sont en premier)

  1. daniel

    bonjour Nicola pouvez vous me dire quand habiller les poireaux et les arrosage merci d avence

  2. aline

    Bonjour,
    Quel solution contre les fourmis qui emportent mes graines de radis, roquette et autres...
    Merci

    1. karim

      bonsoir les fourmis nous avise qu'il et temps de récolter chaque un sa part

      1. aline

        je suis d'accord sauf lorsque c'est le moment de semer pour les récoltes à venir...

    2. Mana 56

      Bonjour Aline, j'utilise de la terre de diatomée qui les tue, mais attention elle n'est pas sélective et peut aussi détruire les bons auxiliaires ! Vous pouvez essayer le marc de café toxique pour les fourmis dont elles raffolent, à saupoudrer (un peu) au-dessus de vos semis. De manière générale elles n'aiment pas les odeurs fortes (épices en poudre) et l'acidité (vinaigre, jus de citrons). À vous de leur concocter un cocktail de malvenu !

      1. aline

        Bonjour,
        la terre de diatomée, je suis contre pour les raisons que vous avez citées. Par contre je vais essayer le marc de café, merci !!

  3. Cloclo

    Bonsoir Nicolas.
    Merci de tous tes conseils avisés.
    Je recommence à 68 ans à refaire du jardin. Si j'en crois tes conseils , je n'ai rien oublié de ce que l'on m'a appris il y a...60 ans. J'ai oublié que ça donne un peu mal au dos à cet âge, qu'importe, je retrouve plein de plaisir. Merci encore d'éclairer ceux ou celles qui DEMARRENT dans ce labeur Merveilleux.
    Bien à toi.

  4. Patricia

    Merci Nicolas, vos articles sont toujours très intéressants. Je vais semer des salades à tondre dans une jardinière avec couvercle. Quand il commence à faire froid, je les couvre la nuit et si tout va bien, elles passent l’hiver et me donnent mes premières salades au printemps.

    J’ai déjà semé fin août quelques betteraves rouges, juste pour la récolte de feuilles que j’aime en salade. Celles de l’automne passé ont survécu à l’hiver et ont délicieusement agrémenté mes salades dès le printemps.

    Par contre, mes 3 plants de courgettes sont morts en une nuit. Et mes pieds de choux de Bruxelles sont recouverts d’un enduit noir…. C’est la 1ere fois que je vois ça !

    Bel automne à tous

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Patricia,
      Pour les courgettes, je regarderais si les racines n'ont pas été grignotées par un rongeur.
      L'enduit noir sur les feuilles de choux, c'est de la fumagine : un champignon qui se développe sur les déjections des aleurodes (mouches blanches). Vous trouverez différentes solutions sur le net.

      Avatar de nicolas
      1. Patricia

        Merci pour la réponse. Effectivement j’ai des petits cocons blancs sous les feuilles de choux et des mouches blanches. Comme j’en ai chaque année sans que la culture en souffre de façon « visible », je n’avais pas imaginé que cela vienne des mouches blanches.

        Alors merci infiniment. Merci également de cette possibilité de poser nos questions 🙏
        Chaleureuses salutations

  5. Sandra

    Bonjour Nicolas, merci pour toutes vos explications. Peut-être ai-je fait une bêtise : j'ai arraché tous mes pieds de tomates qui ne donnaient plus grand chose, et semé de la Luzerne Flamande sur la parcelle. Vous parlez de différents engrais verts mais pas de la luzerne. Merci beaucoup.

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Sandra,
      Je n'utilise pas la luzerne car c'est une plante vivace, c'est à dire qui peut rester vivante plusieurs années au même endroit.
      Elle est donc moins adaptée pour le potager, où l'on préfère semer des EV qui périssent d'eux-mêmes au bout de quelques mois (même si on les fauche souvent avant).
      Si vous utilisez votre luzerne comme une annuelle, vous la faucherez au printemps mais il restera peut-être des racines dures à extirper (car elles sont réputées pour descendre profond) et il y aura sûrement quelques repousses, mais rien de grave dans tout cela.
      C'est juste une plante moins pratique pour cet usage.

      Avatar de nicolas
  6. François

    Il est possible que certains légumes arrivent à croître et à murir, comme d’autres années, mais cela ne donnera pas des légumes de haute qualité comme on peut les attendre dans un potager « sol vivant »!! Surtout si la sécheresse continue le reste de l’année !!

  7. Jay

    Merci pour ces précieux conseils de semis tardifs ! Du coup je me suis précipitée à semer des choux frisés et des salades dont il me restait des semences. Au pire cela ne lèvera que peu, mais tout ce qui aura le bon goût de pousser sera une aubaine !

  8. Geneviève

    J'apprécie toujours vos articles. Pour éloigner les limaces, je mets du marc de café. Actuellement, je n'ai pas de limaces.
    A bientôt de vous lire.

  9. Claude

    Bonjour Nicolas, merci pour tout ce que vous écrivez, j’apprécie beaucoup et j’apprends énormément. Ai une question concernant le paillage avec le foin: j'ai semé du persil en espérant que ça marche cette fois ci car je n’ai pas réussi à le faire lever cette année! Est ce que je peux recouvrir le semis de foin en petite couche?
    Une autre question concernant les oyas: je viens d’en acheter 6 pour essayer, de 5 litres. Je les avais remplis à ras bord et mis le couvercle en terre cuite prévu. Ai installé un bac avec des plantons de salades et un avec le persil, 2 oyas par bac. Mes bacs font 2.50m sur 90 cm de largeur et il a beaucoup plu cette semaine. A ma grande surprise, l’oyas est presque vide après une semaine! Est ce que c’est normal? Le principe étant que les racines puisent l’eau qu’elles ont besoin par capillarité près de l’oyas, hors ce ne sont que des plantons, peu de racine et bien arrosés par la pluie! Pouvez-vous m’éclairer svpl? Merci tout plein! Bon dimanche!

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Claude,
      Sans doute que la terre de vos bacs était très sèche au moment où vous avez installé les oyas, et elle a "pompé" toute l'eau pour se réhumidifier.
      La pluie n'était peut-être pas suffisante pour mouiller la terre en profondeur.
      En marche normale, la terre devrait garder en permanence une certaine humidité, et les oyas devraient donc se vider nettement moins vite.

      Pour couvrir les semis de persil, le foin ne me semble pas très pratique. Je recommande de les couvrir avec un morceau de carton. À soulever souvent pour vérifier si la levée a eu lieu, sous peine d'avoir des plantules toutes étiolées !
      Sinon je connais un jardinier qui utiliser des paillettes de chanvre (ou de lin mais il arrive que le lin germe). Ce genre de paillis a l'avantage d'être très fin et très léger, ce qui est idéal pour les semis de petites graines. Ce jardinier a acheté un petit paquet juste pour cet usage de couvrir les semis de persil et de carottes.

      Avatar de nicolas
      1. Claude

        Merci infiniment de la réponse Nicolas! Et désolée si j’ai posé une question à côté, je ne suis pas souvent en train de faire un commentaire donc j’ai probablement cliqué sur le
        Mauvais bouton! Merci de votre gentillesse et de votre patience! 😊

    2. Mana 56

      Bonjour Claude, vous n'avez pas donné la profondeur de vos bacs, donc le volume de terre et qui expliquerait cette grande "soif" ! 10 litres d'eau pour 2m²25 de surface, ce n'est pas énorme même en ajoutant la pluie. J'ai en ce moment des averses du genre giboulées de mars...en septembre ! Seulement quelques millimètres d'eau dans le pluviomètre et en fin de compte très peu de litres au m², c'est encore très sec à 10 cm de profondeur !

      1. Claude

        Bonsoir Mana56,
        Merci de votre remarque! Vous avez raison je n’ai pas pensé à donner la profondeur de mes bacs: 80cm. En installant mes oyas, environ 30-40 cm de profondeur, il me semblait que la terre était bien humide? J’ai aussi imaginé que la terre cuite des oyas avait peut être pompé l’eau comme c’était le premier voyage sous terre. Je vais observer encore. Je devrais peut-être installer un pluviomètre? Je ne saurais juste pas comment interpréter les résultats. Il faut que je me renseigne. Bonne suite à vous!

        1. Mana 56

          ....Rien de plus facile de "lire" un pluviomètre: 1 millimètre d'eau sur la graduation = 1 litre d'eau tombé par m². Il est préférable de bien placer cet indicateur dans un endroit assez dégagé...Bonne semaine à vous !

          1. Claude

            Ahhhhhhh merci beaucoup 🙏🏽🥂

  10. Pastelle

    Bonjour Nicolas,
    je lis votre blog avec grand intérêt. Mais vous dites qu'il est possible de planter les chou de Bruxelles, chou-fleur ou brocoli et, si je comprends bien, vous semez les chou-raves à cette saison??? J'aimerais essayer mais j'étais persuadée devoir attendre l'année prochaine...
    Par ailleurs, ici, il n'y a pas moins de ravageurs en septembre. Les campagnols ont fait leurs galeries pendant l'été... et viennent de me détruire quasi tous mes poireaux (35 sauvés de la sécheresse) sans parler de la moitié de mes choux...

    1. Éric

      Et comme ils n'ont pas été géré pendant l'été, il y a tous les jeunes en plus à nourrir !! 😁😁
      Piège vertical genre guillotine, les seuls efficaces pour ces ravageurs et en plus faciles à poser...
      Bonne chance....

      1. Pastelle

        Merci! Je pense aussi que ça va être la seule solution...

    2. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Pastelle,
      Pas facile de se débarasser des campagnols en effet.
      Pour les choux-raves, c'est trop tard pour faire un semis (sauf dans le Midi peut-être), mais on trouve beaucoup de plants de choux à acheter en ce moment, notemment sur les marchés. Ce sont des choux frisés ou pommés. Si vous arrivez à trouvez des plants de choux-raves... mais c'est plus rare.

      Avatar de nicolas
      1. Anonyme

        Merci! Je vais tenter ma chance pour quelques derniers plants de choux et compenser ce qui m'a été détruit...

  11. Christine

    À propos de la cueillette feuille à feuille des salades, à partir de quelle taille du plant peut-on la commencer ? Merci de votre réponse.

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Christine,
      Il vaut mieux attendre que le plant soit un peu fourni, de façon à ce qu'il lui reste quand même un certain nombre de feuilles de taille moyenne pour continuer à faire de la photosynthèse.
      C'est difficile de donner des chiffres... Disons qu'il y a les petites feuilles du coeur, puis il y a les feuilles moyennes, puis les feuilles "adultes" et ce sont ces dernières que l'on récoltera.
      Puis on attendra que les feuilles moyennes deviennent à leur tour adultes pour les cueillir, etc...

      Avatar de nicolas
  12. Daniel

    merci pour les bon conseils bon weed end

  13. serge

    Bonjour,
    pour les semis de salades en caissettes alvéolées préférez vous les graines traditionnelles ou les graines enrobées ?Merci

    1. nicolas (Toulouse)

      Bonjour Serge,
      Pour les jardiniers amateurs comme nous, je ne vois pas trop les avantages à utiliser des graines enrobées. D'autant moins pour un semis en caissettes où il n'y a pas de ravageurs et où les conditions sont contrôlées.
      Leur coût d'achat est aussi beaucoup plus élevé.

      Avatar de nicolas

Recevez mes conseils de saison dans votre boîte mail

Parce que ce n'est pas facile de réussir son potager naturel à tous les coups, je prépare pour vous chaque semaine un article ou une vidéo que vous recevrez le dimanche matin.

lm Général


Bonjour, je m’appelle Nicolas

Ma photo timbre carrée

Si vous voulez en savoir plus sur mon potager, cliquez ici pour lire mon histoire…